Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-01-12

2007 - AOÛ - chap. VII

Page précédente

 

VII. La PJ avance, le Vatican recule : tournant ?

  

 

Eddie, le chien EVRD
01 –  Les chiens sont déployés dans plusieurs terrains autour de l'immeuble G5A, sélectionnés par Mark Harrison, et sur la partie orientale de la plage, près de la Rocha Negra. Aucune alerte.

Les alertes des chiens dans le G5A, et là seulement,  ont certainement fort surpris les enquêteurs. Qu'auraient-ils pu en déduire, eux qui n'avaient jamais travaillé avec de tels chiens ? Mark Harrison et Martin Grime, en revanche, savaient que vêtements et peluches retiennent les odeurs et que les chiens étaient susceptibles de les détecter dans la villa des MC, en raison de la trans-contamination, bien que MMC n'y soit jamais allée. Il était raisonnable, compte tenu des alertes dans le G5A, de chercher à savoir si les chiens alerteraient dans d'autres endroits occupés par les MC. Les alertes étaient-elles liées aux MC ou simplement à l'appartement qu'ils avaient occupé ?
Toute investigation progresse de manière linéaire. On planifie telle opération, mais les résultats des opérations antérieures peuvent faire émerger d'autres possibilités.   

L'inspecteur João Carlos (celui qui signa le rapport final de la PJ en juin 2007) demande donc au commissaire Gonçalo Amaral l'autorisation de déployer les chiens dans la villa Vista do Mar qu'habitent les MC, rua das Flores, et d'ajouter leur voiture de location aux véhicules de Robert M que les chiens vont inspectionner. GA fait suivre au Ministère public, qui donne son accord. Le MP fait suivre aussi une demande de mise sous écoute des MC, mais le substitut du juge d'instruction refusera, l'interception de communications téléphoniques n'étant autorisée qu'en liaison avec des crimes punissables d'une peine de prison supérieure à 3 ans.



John Corner (producteur, ami des MC) et son cameraman filment des éléments destinés au site officiel Findmadeleine. 

La PCC ratifie le code de bonne conduite de la presse. Les exceptions sont indiquées, toutes en raison de l'intérêt du public.

02 – Le juge d'instruction Pedro dos Anjos Frias, sollicité par le M, ayant signé un mandat de perquisition, Mark Harrison, le maître-chien Martin Grime et les inspecteurs de la PJ se présentent en fin d'après-midi avec les chiens à la villa des MC. Autorisation est donnée, selon l'article 178 du CPP d’appréhender tous les items susceptibles de clarifier l'enquête. Parmi les vêtements emportés et déployés plus tard dans un large espace aseptisé Eddie détecte l'odeur de cadavre  sur un pantalon et un T shirt de Kate MC, et un sweat shirt d'enfant. 

–  Les MC sont avertis de l'opération de la PJ le matin même. Ils omnt prévu d'aller faire campagne à Huelva (Espagne) accompagnés par des journalistes. ils auraient très bien pu demander à leur chargée de communication de les représenter dans la villa, mais choisissent de remettre au lendemain. Ne voulant pas alerter les médias sur la perquisition, ils prétendent une indisposition de Gerald auprès des journalistes. Kate MC, dans "Madeleine", confesse ce mensonge dû à la force des circonstances. Les MC auraient pu invoquer le secret de justice au cas où les médias les auraient questionnés sur le sens de cette perquisition. Tout simplement ils auraient pu aller à Huelva, entraînant les journalistes loin de la villa.

Les policiers ramènent de la villa une bible qu'ils ont trouvée ouverte à 2 Samuel, 11-12 le roi David, qui a envoyé le mari de la femme aimée sur un front où celui-ci s'est fait tuer, jeûne et implore Dieu lorsque l'enfant qu'il a eu de Bethsabée tombe malade. Cependant l'enfant meurt. David cesse alors de prier, il n'accomplit pas les rites funéraires, il a fait ce qu'il a pu, mais puisqu'il ne peut plus rien, il s'incline, il accepte la réalité de la mort de son fils. Kate MC fera des pieds et des mains pour faire témoigner la personne qui lui a donné la bible. Pourquoi ?

– Les enquêteurs emportent aussi le Diary de Kate MC (qui sera mis sous scellés et analysé seulement après la constitution des MC comme témoins assistés) et des médicaments, et prennent des photos des objets présents sur les tables de nuit.
 
Julius Schnorr von Carolsfeld - 1850

Un livre en particulier, attire leur attention, The Interpretation of Murder de Jed Rubenfeld, un thriller sur un crime à Manhattan écrit dans la perspective du narrateur, une émule de Sigmund Freud. Ce dernier est à NY (on est en 1909) avec son rival Carl Jung, la psychanalyse est alors balbutiante et le mystère épais. Certaines citations du livre résonnent fort singulièrement :
L'annonce était une pure invention, mais on la crut et en trois semaines il en fut ainsi. Mr Banwell fit sienne cette grande vérité que la vérité elle-même, comme les édifices, peut être fabriquée. (p.9) 
On ne peut s'attendre à ce que je résolve un assassinat si les preuves matérielles sont piétinées et falsifiées avant mon arrivée. (p.22) 

Dans cette chaleur, expliqua-t-il, la décomposition s'installerait rapidement si le corps n'était pas immédiatement mis au frais.(p.28)
Littlemore étudia la chambre. Miss Acton, dit-il, Comment pensez-vous que l'homme est entré ici la nuit dernière ? Eh bien, il doit être.. Pourquoi ? Je ne sais pas. C'était, songea Littlemore, certainement un puzzle. Il n'y avait que deux portes dans la maison Acton, celle de la façade et celle de derrière... L'intrus pourrait-il être entré en grimpant par la fenêtre ? (p.299).
Gerald (blog) passe sous silence cette opération qui irrite Kate ("Madeleine") : elle se sent violée, forcée de quitter la villa (le mandat de perquisition ne l'exigeait pas), ne voit pas comment le ravisseur aurait pu toucher un journal intime qui n'existait pas le 3 mai, mais s'inquiète surtout de ce que vont penser les médias. 
Selon l'article 176 du CCP, les occupants du lieu perquisitionné peuvent se faire représenter par quelqu'un. Une copie du mandat de perquisition leur est remise.

La famille MC décide de faire enlever les rubans jaunes et verts couvrant le monument aux morts de Rothley. Selon un habitant, c'était devenu une attraction touristique, des gens arrivaient et prenaient des photos. Pourquoi venaient-ils sinon pour apparaître à la TV ?



 03 – Les MC vont faire campagne à Huelva (Espagne), hélas le jour est férié et le centre commercial fermé.  

La chienne CSI ("sang") est envoyée une seconde fois dans le G5 pour déterminer quels prélèvements (carrelage, rideau) effectuer.
Silence total de la presse sur les opérations canines des jours précédents. Un signalement en Belgique occupe toutes les unes.
 
04 – La villa de Robert M est examinée de fond en comble. Aucune réaction des chiens.

Les médias, prudemment silencieux sur la présence policière dans l'appartement (31 juillet) et la villa (2 août) des MC, n'omettent pas les nouvelles fouilles dans la villa de Robert M. 

Gerald MC (blog) observe un renouveau de l'intérêt médiatique, qu'il associe aux recherches récentes de la PJ. 
 

05 Dix policiers débroussaillent (et détruisent) le jardin luxuriant de Robert M afin qu'un expert de l'université de Aveiro puisse sonder le terrain avec un radar à pénétration de sol (GPR, Ground Penetrating Radar). Le chien Eddie est lâché. Serendipity, les fondations d'une villa romaine sont découvertes ce faisant.


The Independent on Sunday publie la première interview en solo de Kate MC (reprise par d'autres journaux britanniques) où elle réfute que laisser Madeleine seule ou non ait été une question de choix, la faute incombant au sentiment de sécurité : You don't expect a predator to break in and take your daughter ("vous ne vous attendez pas à ce qu'un prédateur force l'entrée et prenne votre fille"). Elle a su immédiatement en voyant dans quel état était la chambre, elle est une mère très responsable, elle est désespérément désolée pour Madeleine de ne pas avoir été là, il est horrible de n'avoir aucune idée de ce que ressent Madeleine, mais elle sait que nous la cherchons.


06 KMC ("Madeleine") se souvient de cette journée comme d'un tournant crucial l'atmosphère a changé ce jour-là – tandis que Gerald banalise et omet la vraie raison du déplacement à Portimão.
  Gerald MC (blog) 
est allé à Portimão acheter une nouvelle imprimante et de l'encre pour les prochains posters. Il remarque l'attention des médias, se réjouit que l'enquête reste aussi active et assure qu'ils coopèrent pleinement avec les polices portugaise et britannique depuis le premier jour. Ils continuent à prier et à espérer.

Kate ("Madeleine") 
observe que Gerald, convoqué par la PJ dans un café de Portimão, est revenu sans la voiture, la police l'ayant gardée pour des tests forensiques. Elle raconte qu'à la sortie de la crèche, une horde de journalistes et de caméras TV s'est précipitée sur eux et que l'atmosphère était hostile. Elle comprend que certains journaux portugais ont suggéré que Gerald était impliqué dans la disparition de Madeleine. Des chiens renifleurs avaient découvert des traces de sang de Madeleine dans l'appartement 5A. On insinuait qu'elle y était morte et que son corps avait été jeté dans la mer.


 Les chiens britanniques sont déployés dans un vaste parking couvert de Portimão, désert et non contaminé (n'a jamais servi) où se trouvent 10 véhicules fermés, espacés d'une dizaine de mètres, la plupart appartenant à Robert M et à ses amis, sauf une voiture utilisée par Russell TB et la voiture de location des MC. On voit le chien EVRD  le nez au sol flairer rapidement les roues des voitures, les éliminant l'une après l'autre, puis, alors qu'il s'approche d'une certaine voiture, dresser la tête pour capter l'air ambiant et se mettre à tracer des cercles autour de la voiture à la recherche de la source de l'odeur. Le maître-chien comprend, il tape sur la carrosserie pour encourager le chien qui, dans son excitation, n'a pas cherché à fond. Dès que le chien flaire la porte avant gauche de la Scénic l'alerte est immédiate. Seule cette dernière, inspectée en 4ème position, est signalée par les deux chiens. L'EVRD (cadavre) d'abord alerte vers le bas de la porte du conducteur (la clef électronique se trouve dans le compartiment intérieur de la porte) et plus tard la CSI (sang) signale des vestiges dans le coffre, près de la roue de secours. 
Selon un dresseur, les chiens font des erreurs, mais des erreurs honnêtes, autrement dit ils n'induisent pas délibérément en erreur ! Selon Martin Grime, le policier qui a dressé Eddie et Keela, ils peuvent passer à côté d'une substance résiduelle, mais ne sauraient détecter ce qui n'existe pas.



07 – Le technicien spécialisé qui a prélevé les divers échantillons (sang, fluide corporel, cheveux) grâce aux indications fournies par les chiens les emporte pour analyse au laboratoire FSS (Forensic Science Service) de Birmingham, "vendu" (voir 29 nov. à la PJ comme doté d'une réputation sans rivale pour son intégrité, son impartialité et la précision de ses conclusions : l'avant-garde en fait de technologie forensique.

Deux policiers britanniques, au moyen d'un équipement pulsar, cherchent des signes de remuement récent de la terre dans le jardin de la mère de Robert M.

Les chiens spéciaux sont déployés sur la partie occidentale de la plage et plusieurs terrains vagues.

Tandis que Gerald, entre jogging et coiffeur, s'étend davantage sur leur collaboration avec la police que sur la nature des spéculations, Kate ("Madeleine") ne cache pas qu'on les implique dans la mort de Madeleine :
La presse rapporta qu'un échantillon de "sang" avait été envoyé en Grande-Bretagne pour analyser l'ADN. Nous allâmes comme prévu à l'hôtel Belavista où était programmée une interview pour BBC Radio 4 (Woman’s Hour) via radio satellite... Ensuite un journaliste de la BBC, Steve Kingstone, s'approcha de nous : "Ils disent que vous avez tué Madeleine". 
Kate ne voit rien de plus offensant. Gerald contrôle sa fureur et, calme et ferme, observe que, si la police a des preuves, les parents ont le droit d'être informés.



Kate et moi, rapporte Gerald (blog), avons fait du jogging au petit matin... La présence médiatique bat son plein, alors que grandissent les spéculations et les rumeurs... il n'y a encore absolument aucune preuve qu'il soit arrivé malheur à Madeleine et Kate et moi devons croire qu'elle est encore vivante. La police portugaise nous a assuré plusieurs fois qu'ils cherchaient Madeleine et non un cadavre... J'ai passé quelques heures cet après-midi à travailler sur les activités à venir, mais j'ai eu le temps d'aller me faire couper les cheveux!

Se réunissent dans le bureau de Gonçalo Amaral Mark Harrison, Guilherme Encarnação , un représentant du LC et Martin Grime. Les films vidéos montrant le comportement des chiens sont projetés. MG soulignera que les alertes des chiens n'ont pas valeur de preuve sans confirmation forensique (on se demande ce qu'elles pourraient prouver, sans substaner palpable, puisque, si chaque être vivant a une odeur singulière, l'odeur de la mort est la même pour tous). Mais elles fournissent des renseignements.
Le Diário de Noticias titre que la PJ sait depuis un mois que MMC est morte.

08 – Inspection visuelle des drains proches de l'immeuble d'où Madeleine a disparu par des officiers de police accompagnés par des chiens. 

– Au lieu de l'habituelle rencontre au consulat, les MC sont conviés à une session informelle à la PJ dont le contenu explique qu'il n'y en ait aucune trace dans le dossier de l'enquête. 
Hormis le blog de Gerald MC et surtout "Madeleine", où Kate MC décrit son mari en larmes, visiblement troublé et secoué,  l'article de David James Smith (The Times) du 16 décembre 2007, intitulé Beyond the Smears, y fait référence dans les termes de "Madeleine" : 
Gerry broke down and cried, pleading with the PJ to share any evidence that Madeleine was dead. “It’s coming, it’s coming,” he was told (...) The police said there would be no more briefings. The next time they saw the McCanns it would be across the table, for formal interviews.  
Comparer avec "Madeleine",  écrit 4 ans plus tard :
Through his tears he pleaded with the two men: ‘Do you have evidence that Madeleine is dead? We’re her parents. You have to tell us.‘It’s coming,’ Neves told him. ‘It’s coming!’ (...) The next time we meet it will be across the table.’ The message behind this rather Delphic statement was clear: there would be no more informal meetings.
Pour paraphraser "Madeleine", est-il nécessaire de se demander comment DJS avait eu connaissance de ces détails ? Car Kate MC n'hésite pas à insinuer que l'accès au commissariat était investi par la presse. Il n'est pas nécessaire de se demander comment ils savaient que nous étions là.  
Il est grotesque d'imaginer que Luis Neves, le chef de la DCCB (Direcção Central de Combate ao Banditismo) et Guilhermino Encarnação, le directeur régional de la PJ, les seuls présents à la réunion, aient averti les médias. Si ces derniers étaient présents, ils ont en tout cas manqué une photo scoop car Kate, à qui Luis Neves demande pourquoi elle ne le regarde pas dans les yeux, explique qu'elle en est incapable car ses yeux étaient si enflés et douloureux qu'elle luttait pour les empêcher de se fermer complètement.. Ses yeux étaient des fentes étroites dans des paupières gonflées et violettes, son visage marbré semblait en train de vieillir en un jour ("Madeleine"). Il n'existe aucun reportage du couple MC sortant du commissariat de Portimao et encore moins de photo. 
 
En fait de fuite ou plutôt d'infaux, Gerald associe, dans son blog, l'afflux médiatique aux spéculations sur la mort de MMC, du fait de l'évident changement récent de stratégie de l'enquête. Pourquoi évident ? Quand il se réfère aux événements des derniers jours, on comprend qu'il s'agit de la présence médiatique..  Il déclare avoir profité de la réunion de routine pour réaffirmer le devoir de croire que Madeleine est vivante jusqu'à preuve du contraire. Mais peut-on encore parler de réunion ? Kate révèle ("Madeleine") que les policiers les ont interrogés séparément et froidement, une première, sur les événements de la nuit du 3 mai, sans cacher qu'ils ne croyaient plus la version de Kate. Celle-ci en déduit qu'on la soupçonne d'avoir tué Madeleine.
Gustave Courbet - Autoportrait au chien noir
En raison de la délocalisation de la réunion, le Correio da Manha présume qu'il s'agit en fait de déterminer qui est la dernière personne à avoir vu MMC et à quelle heure, ce qui s'est passé dans la fourchette 18h-21h étant un mystère. Le CdM transmet quelques démentis de la PJ par rapport à des rumeurs colportées par certains journaux.



Dans un article du Drogheda Independent (qui n'est plus en ligne, mais ici) la famille S se dit désolée de ne pouvoir faire qu'une description vague de Smithman (taille approximative et vêtements beiges) dont, à lire entre les lignes, l'identification comme Robert M était attendue. Il est possible, car cet article n'ajoute rien de nouveau à celui du 6 juin, que Martin S ait espéré faire cesser la rumeur 1) de son accointance avec RM, connu seulement de vue et 2) de RM étant Smithman. 

Selon la Marine nationale, il aurait été difficile qu'un corps jeté dans l'océan échappe à la surveillance intense mise en place depuis la disparition de MMC. Si la police avait soupçonné que le corps était au fond de l'eau, elle aurait fait appel à l'Institut hydrographique qui possède des robots capables de détecter un corps lesté, coincé au fond.

09 Après une nuit sans grand sommeil, les MC appellent au secours l'ambassade et le consulat à propos de l'épreuve de la veille, ainsi qu'Alan Pike, qui prendra le premier avion pour l'Algarve ("Madeleine").

– Diffusion de la très intéressante interview de Kate MC par Jenni Murray (enregistrée le 7 août) - Woman's Hour, BBC Radio4. La transcription s'accompagne de l'analyse (Statement Analysis) de Peter Hyatt qui a au moins le mérite de donner à penser.
 À la question de JM Was she sleeping when you left her? ("Dormait-elle quand vous l'avez quittée?"), Kate marque une longue pause avant de répondre Errm, yes, she was ("hum, oui, elle dormait"). 
Question perfide ? Kate n'a pas dit, dans ses dépositions, qu'elle avait vu Madeleine endormie avant de s'en aller. 
C'est dans cet entretien que Kate fait cette surprenante déclaration 
I do feel desperately sorry I wasn't with Madeleine at that minute when she was taken ("Je regrette terriblement de ne pas avoir été avec Madeleine à la minute précise où on l'a prise").
qui sera réitérée, au grand dam de la logique, mais probablement au grand profit du sens. En anglais, la tournure passive, à laquelle le français répugne, préférant le "on" indéterminé, permet d'omettre l'agent. On n'emploierait pas "on" si on voulait signifier la faucheuse, un Martien, le wizzard of Oz, etc... Avec le tour passif, elle a été prise, c'est possible.
JM : Quelle a été votre première pensée, que vous êtes-vous immédiatement dit qu'il était arrivé (en découvrant que Madeleine n'était pas là) ? 
Kate : Eh bien j'ai évidemment d'une certaine façon regardé et regardé à nouveau et, hum, évidemment, il y a eu vingt secondes de, vous savez (petit rire) elle doit être là. Hum, mais après probablement trente secondes il n'y avait plus aucun doute dans mon esprit (petit rire) hum, Madeleine avait été enlevée de cette chambre. Je ne peux pas dire pourquoi j'ai eu cette idée (secret de l'instruction), mais j'en ai été absolument sûre. Et Madeleine ne serait pas sortie toute seule, je le sais. 
Kate MC pense que Madeleine ne serait pas sortie de l'appartement... et pourtant, craignant que sa fille ne se réveille et se voie enfermée à l'intérieur, elle avait laissé la porte-fenêtre ouverte précisément pour que Madeleine puisse aller à sa recherche. Non, elle pas songé que MMC pouvait tout simplement les appeller du haut de la véranda.  

Entretien avec R. Bilton (BBC News) dont seul un court clip est disponible ; tel qu'il est monté et titré il donne à entendre que Gerald MC a instinctivement parlé de meurtre alors qu'en fait il répond à une question évoquant la possibilité de meurtre.  Alors que le 100ème jour approche, les MC sont confrontés à la présence de sang dans l'appartement 5A. Ils assurent qu'ils sont toujours les premiers informés, que leurs rapports avec la police sont excellents et que, comme la PJ, ils croient que Madeleine a été enlevée vivante. Gerald affecte la désinvolture, mais sa langue fourche : We don't know who's taken her and what HER motive is (en français cette phrase ne révèlerait rien).


Transcription ici et analyse de Peter Hyatt .

Les MC accordent une série d'interviews pour lancer sur YouTube le clip de campagne Don't You Forget About Me  (transcription), que verront des dizaines de millions de personnes, pour la plupart entre 16 et 24 ans. Le clip, qui ne peut être vu que sur YouTube, préfigure le projet de YT et du ICMEC de créer une chaîne dédiée à la diffusion de vidéos concernant des enfants disparus. Selon Gerald MC (blog), c'est une innovation incroyablement excitante pour sensibiliser sur les enfants manquant à l'appel. Il admet quand même que la probabilité qu'un enfant britannique disparaisse à l'étranger est rare (en fait un seul cas, en 1991). Quid du facteur temps et des images qui restent tandis que les enfants changent ? Le site YT existe toujours, singulièrement désactualisé. On se demande si  "promouvoir" ainsi un enfant, en faire la figure emblématique de tous les enfants disparus qu'on gagne ses galons de "chercheur d'enfant". 

L'ex-policier devenu journaliste Mark Williams-Thomas (The Guardian) se demande si Madeleine a été enlevée ou si elle est morte dans sa chambre, à la suite d'un tragique accident ou d'un geste délibéré, si les MC ou l'un de leurs proches en savent plus qu'il ne disent.

Interview BBC (Jane Hill, transcription) et Interview SkyNews (Amanda Walker, diffusée le lendemain, transcription) dans lesquelles les MC insistent sur le fait que Madeleine a été prise vivante, une remarque à laquelle l'épreuve de la veille donne un sens.




Curiosité : juste avant l'interview

Gerald MC : We have left absolutely nothing out that we have known about at any point.
Kate MC : We just want Madeleine back - We will do anything to cooperate with the police to get Madeleine back.
Moins d'un mois plus tard elle refusera nonobstant de répondre aux 48 questions de la PJ.


10 – Retour de Mark Harrison en Grande-Bretagne.
  
Selon Publico, Les MC sont mécontents de la presse portugaise. Le gouvernement civil de Faro avait offert de payer la note du séjour des MC, mais, selon le président de la région touristique algarvienne Antonio Pina, la note a été payée par une association internationale d'aide aux enfants disparus.
Les commerçants de PDL trouvent que la médiatisation ne leur apporté rien de bon.
Au cours d'une interview RTP1 (transcription), Sandra Felgueiras demande aux MC s'ils donnaient le populaire Calpol (principalement du paracétamol) aux enfants pour les aider à dormir. Réponse agacée et négative.




Kate MC au micro de Steve Boggan (Guardian) - transcription. Dans aucune des interviews Kate ne raconte la découverte de la disparition comme elle le fera, dramatiquement, plus tard. Comme à Jenni Murray elle dit regretter désespérément de ne pas avoir été là à la minute où Madeleine a été prise, mais ce n'est plus I wasn't with Madeleine, mais We weren't there. À l'allusion à une certaine hostilité montante, KMC répond qu'il s'agit d'une infime minorité : You've got to remember who's committing the crime here, it's the.. person that was watching us and broke in and took Madeleine out of the bed. ("vous devez vous souvenir que l'auteur du crime est la personne qui nous a épiés, a forcé l'entrée et a enlevé Madeleine de son lit"). 

Interview  BBC Radio 4 (Steve Kingstone, transcription).  

L'ambiance médiatique pousse Gerald MC à affirmer, dans son blog, une sorte de credo : au cours des premiers jours qui ont suivi la disparition de Madeleine, nous avions du mal à ne pas imaginer le pire scénario – elle avait été prise et tuée... Toutefois, malgré une enquête massive et des recherches poussées, il n'y a aucun indice qu'on ait fait du mal à Madeleine, nous avons donc commencé à espérer qu'elle serait trouvée vivante.


Bien que les MC aient sinon développé du moins déclenché une opération médiatique colossale, bien qu'ils aient utilisé comme "outil de marketing" (marketing ploy) le signe distinctif (colobome) que la PJ recommandait, stratégiquement, de tenir secret, Gerald écrit paradoxalement qu'ils ont toujours senti que la meilleure chance de retrouver Madeleine était à travers l'enquête policière. Reste à justifier l'ampleur de la médiatisation. La dimension internationale de la campagne est due au fait que Madeleine pourrait avoir été facilement emmenée hors du Portugal dans les premières heures. Relativement facile lorsqu'on est motorisé, mais hors de question pour l'homme que des témoins indépendants ont vu portant une enfant correspondant au signalement de Madeleine, car il était à pied et, si l'on en croit le témoignage de Jane TB, se déplaçait à la vitesse de 0,6 km/h (Espagne à environ 145km par l'autoroute). 

Chaque jour voit s'étaler à la une des tabloïds affronts, grossièretés, offenses et autres invectives. Ces avanies n'ont pas vocation à rester dans l'histoire, mais leur occurrence fait partie de cette histoire. À titre d'exemple, voici ce qu'écrit The Sun : Seul un esprit dérangé pourrait croire que Kate ou Gerry MC ait quelque part de responsabilité dans la disparition de leur fillette : la police portugaise, à l'incroyable incompétence paralysante, l'abjecte défaillance de la police à prendre cette question au sérieux dès le premier cri d'alarme. 


11 – Pour la première fois le porte-parole de la PJ, Olegário Sousa, évoque en conférence de presse l'hypothèse du décès de Madeleine, probablement la nuit de sa disparition, sans toutefois exclure d'autres pistes. Répondant à une question, la PJ assure que les MC ne sont pas suspects, contrairement aux suggestions éparses dans la presse, mais sont des victimes et des témoins (statutairement et jusqu'à nouvel ordre ils ne sont pas des témoins, mais des victimes). La détection d'une odeur de cadavre dans l'appartement n'est ni confirmée ni démentie, mais des traces de sang sont mentionnées, en cours d'analyse.

Lors du championnat mondial des joueurs de cornemuse, compétition annuelle qui a lieu à Glasgow, Marvellous March for Madeleine d'Alasdair Gillies, une connaissance de la famille, est joué par 100 cornemuses provenant du monde entier.

Aux courses de Ascot, douze jockeys de nationalités diverses portent le T-shirt "Madeleine".
Gerald MC (blog) décrit une journée où un peu laborieusement il laisse entendre que l'espoir est dominant. Mais il ne peut omettre la déclaration de la PJ "sur l'enquête et les spéculations médiatiques" : il est confirmé qu'ils ont de nouvelles pistes et que nous ne sommes pas suspects dans la disparition de Madeleine. D'autres tests sont en cours et Kate et moi espérons qu'ils permettront de savoir qui a pris Madeleine et où elle est. 

12Tentative de focaliser l'attention sur l'enlèvement après l'éprouvante réunion du 8 août et l'hypothèse de la mort de MMC devenue publique ? L'appel des MC en vue d'une réponse internationale plus rapide lorsqu'un enfant est porté disparu, dans les deux heures qui suivent,  est repris par BBC News. Une publicité intense pourrait inciter le ravisseur à la garder cachée (il y a trois mois que la PJ les met en garde..), mais dans certains cas d'enlèvement la sensibilisation du public a été bénéfique. Ils ne regrettent donc pas ce qu'ils ont fait. En vérité la réponse policière a été prompte, ce qui ne l'a pas été, c'est le signalement de la disparition (presqu'une heure plus tard). Ensuite l'alerte de type Amber ne s'applique que si l'enlèvement est assuré ou très probable (témoin visuel).

13 – Gerald MC (blog) observe que les équipes TV diminuent, quelques  journalistes étant en attente, mais il a beau avoir prévu la baisse de l'attention médiatique, sa remarque sur le fait  qu'il ne peut y avoir beaucoup de gens qui ignorent (la disparition de Madeleine) après les événements (en clair, les détections des chiens) de la semaine dernière trahit l'impact qu'il attribue aux événements.

14 – L'hebdomadaire français l'Express annonce que les chiens britanniques ont détecté du sang dans l'appartement 5A.
Analyse de la MCIU (Main Crime Investigation Unit, analyste 7792 Eaton) à partir des témoignages épars sur les mouvements des TP7 postérieurs à l'annonce de la disparition. Conclusion : Dans la confusion qui a suivi la disparition de Madeleine, il est possible que l'un des hommes (du groupe) ou Fiona WP se soit "écarté" pendant un moment et se soit mêlé aux recherches plus tard. Le procureur ne retiendra pas cette pertinente observation qui suppose qu'on ait fait disparaître Madeleine après l'alerte lancée par Kate MC, en profitant de la confusion qui suivit. 

En réaction à l'appel lancé par les MC, le 12, le journaliste libertaire Mick Hume publie dans Why the Amber Alert makes me see red  (Spiked).



15 – "The increasingly strange case of Madeleine McCann" - Ici Mick Hume remarque que la croisade globale suscitée par la disparition de Madeleine MC semble de plus en plus détachée de l'enquête de la PJ et se demande – prémonition ? – ce que dit sur nos sociétés le fait qu'une tragédie familiale puisse devenir un spectacle public qui, l'emportant sur tout reality show et à moins d'un événement dramatique, a l'air parti pour durer. 
La quête du Graal sur parchemin, 1316


  
–  Pat Brown - Shriking Responsibility for Crimial Behavior 
 


16 – Gerald MC (blog) observe que les lettres de soutien ont beaucoup augmenté. Faut-il en déduire que la méfiance s'installe ? 

Dans un interview exclusif de Alípio Ribeiro au Diário Económico et à El Mundo, le directeur national de la PJ déclare qu'il n'y a pas de fuites au contenu important, se dit optimiste quant à la possibilité de retrouver MMC, mais reconnaît que la PJ n'a pas découvert de motif pour le crime.
 


17 – Martin Grime remet son rapport à la PJ.

Curiosité : Le commissaire Gonçalo Amaral, dans une lettre à l'INML (Instituto Nacional de Medicina Legal), demande si le profil génétique de MMC a été décrit au cours des analyses faites par l'INML. L'Institut répondra, le 22, qu'aucun des prélèvements reçus n'était mentionné comme censé provenir de l'enfant disparue et qu'il n'est donc pas possible de répondre à la question.




19 – Selon le blog de Gerald, Madeleine's Fund a engrangé un million de livres.

20 – Pamela Fenn, qui habite juste au-dessus du 5A, formalise une importante déposition. PF a entendu pleurer  et appeler "Daddy" pendant 75', la nuit du 1er mai, mais n'a rien dit, ne voulant ajouter au chagrin des MC. Les éditions du 18 août des tabloïds s'étaient indignées que PF n'ait pas été interrogée par la PJ et se réfèrent à une visite de Mark Harrison et de la PJ après les alertes des chiens dans le 5A. La remarque perfide de Kate MC à propos de PF dans "Madeleine" est édifiante.

Kate constate, dans "Madeleine", que la police les ignore, qu'ils ne contrôlent plus les médias et qu'il leur faut se protéger.  Ils engagent donc, pour représenter leurs intérêts, l'avocat portugais Carlos Pinto de Abreu.

21 – Lettre du Forensic Science Service annonçant la destruction d'ici à 21  jours des prélèvements envoyés pour analyse, pour cause de santé publique, à moins que la défense n'en ait besoin. Il semble que personne ne s'en soit alarmé, peut-être en raison de l'énormité des tâches à accomplir après le tournant marqué par les alertes chiens britanniques.
Remarquons tout de même que la suppression d'éventuels scellés est envisagée alors qu'aucun résultat, même partiel, n'a encore été envoyé...

–   Article où Kirsty Wark s'interroge sur les questions soulevées par les réactions des médias à l'affaire MC.



22 – Le SGBF (Serviço de genética e biologia forense) de l'Institut national de médecine légale répond à Gonçalo Amaral qu'aucun des prélèvements analysés et comparés avec les profils génétiques de Kate et Gerald MC ne concerne Madeleine. 

Sky News questionne Pamela Fenn dont la réponse est très éloquente :  
Honnêtement j'ai, je ne sais rien. J'étais ici depuis 3 mois quand tout cela est arrivé. Je n'ai parlé à aucun journaliste, ils ont écrit n'importe quoi dans les journaux, je n'ai jamais prononcé le moindre mot ! Je n'ai jamais... (soupir).. c'est n'importe quoi ! S'il vous plaît, oubliez tout ça !


  Le watchdog ASA (Advertising Standards Authority), autorité britannique de régulation de la publicité, rejette les 22 plaintes de parents dont les enfants ont été perturbés par la projection d'un spot-appel à rechercher MMC avant le film Shrek the Third. L'ASA argumente que le spot vise à maintenir la sensibilisation du public quant à la disparition de MMC et que les spectateurs, y compris les enfants, devaient déjà être au courant de cette affaire à haut profil. Ce spot non-sensationnaliste sur une question très médiatisée n'était ni inapproprié avant un film de classe U (tous publics), ni socialement irresponsable ni susceptible de causer indûment terreur et détresse.

23 – Interview TV pour le programme espagnol hebdomadaire La Noria (Telecinco) au cours duquel Gerald MC arrache son micro et s'en va quand on le questionne sur des traces de sang trouvées dans l'appartement 5A. Il finira par revenir.  Off on entend (probablement) Justice McGuinness : Ils savent que vous ne pouvez pas parler de l'enquête. Ce qu'ils veulent que vous fassiez, c'est spéculer, tenez-vous en à la ligne officielle. Il est clair que les interviews ne sont pas improvisées et qu'il y a un accord sur le contenu. Selon Kate ("Madeleine"), le journaliste avait accepté de ne pas parler de l'enquête. Mais, s'ils ne parlaient pas de l'enquête, de quoi allaient-ils parler ?

 

GMC remarque (blog) qu'il est rare qu'un enfant soit enlevé comme Madeleine. Il n'y a en fait aucun cas d'enfant enlevé de son lit par un tiers en Europe depuis l'affaire Kent où ce type d'enlèvement était une mise en scène.  GMC part pour la Grande-Bretagne.


24 – Se prévalant de l'article 68 n°1 du CPP, l'avocat portugais des MC, Carlos P. de Abreu, auquel ont été donnés tous pouvoirs la veille, demande au Ministère public de constituer les MC, dans leur qualité de victimes, comme assistants de l'instruction afin de faire valoir leurs intérêts. Juridiquement, l'assistant est sujet de procédure. Tenu d'être représenté par un avocat (art. 70 du CPP), il peut fournir des preuves, solliciter des interventions, recourir, requérir l'ouverture d'une instruction, etc.

Le journal sensationnaliste portugais Tal&Qual titre La PJ pense que les parents ont tué Madeleine, ce qui lui vaudra une assignation en diffamation quelques jours plus tard.

Invité (ou ayant demandé à l'être) début juin au festival international de télévision d'Edinburgh, Gerald MC, prévoyant ou clairvoyant ?, saisit l'occasion de relancer la recherche de Madeleine dans le cadre de la plus grande manifestation culturelle à multiples facettes du monde. 
La présentatrice de la BBC, Kirsty Wark (News night), attend de Gerald MC qu'il apporte des informations les exécutifs TV sur le rôle des médias dans la recherche de sa fille. Alors que tout le monde s'attend à ce que soit loué le rôle actif des médias dans cette quête, Gerald se livre à une attaque en règle : Les médias se moquent des faits et ne sont menés que par leurs intérêts commerciaux. Quant aux spéculations de la presse portugaise, qui a rapporté les contradictions dans les dépositions des MC, Gerald y voit une croyance féroce en la liberté d'expression après des années de dictature. On assiste incontestablement à une première : les médias invitent un homme (qui sera mis en examen trois semaines plus tard) à contrôler la manière dont l'affaire qui le concerne sera rapportée et donc, potentiellement, reçue. 
La vidéo n'existe plus où Gerald MC dit notamment et pertinemment : En fait, un des points assez positifs dans tout ça est qu'il y a tellement de rumeurs sur ce qui s'est et ne s'est pas passé qu'il est en réalité très difficile, si vous lisez les journaux, si vous regardez la TV, de savoir ce qui est vrai et ce qui ne l'est pas.
 
Dans une communication au Festival d'Edinburgh et avec l'intention d'"accrocher", la romancière Lionel Shriver invente le néologisme "hyper-récit" qui décrit l'éphémère, répétitive et obsessionnelle extraction d'histoires à partir de simples nouvelles afin de produire le contenu de remplissage dont les médias britanniques sont friands. L'hyper-récit se distingue d'une grande histoire, autrement dit du grand événement à signification évidente qui mérite toute l'attention qu'on lui porte, comme le tsunami asiatique ou le 9/11. L'hyper-récit est une bonne histoire qui n'est pas nécessairement une grande histoire. C'est une histoire d'importance sociale nominale que les médias montent en épingle sans égard pour la commune mesure, simplement parce qu'elle satisfait des appétits qui sont essentiellement d'ordre fictionnel. Ou bien elle se conforme naturellement à la structure des romans populaires ou bien on la contraint à s'y conformer. Quand les journalistes se font les esclaves d'une bonne histoire, il est facile de les inciter à singer la vérité pour la faire fonctionner comme une fiction.
 


25 – Retour de Gerald MC à PDL après une interview à la BBC dans laquelle, à nouveau, il se plaint des médias. Interviews aussi à STV (David Cowan) et Sky News (Chris Roberts).
Transcriptions



Nick Higham (BBC News)

Quand NH demande si les MC n'ont pas joué les apprentis sorciers, puisqu'ils ont cajolé la publicité avec une grande efficacité et maintenant sentent bien qu'ils ne contrôlent plus la situation, Gerald MC rétorque que la question est par trop simpliste. Les journalistes ont afflué avant qu'ils aient fait quoi que ce soit (ils ont fait faire), ils ont pris la décision réfléchie d'interagir avec les médias pour sensibiliser le public sur la disparition de MMC. Ils ne s'attendaient pas à un tel déferlement. Gerald pense qu'une couverture constante n'est pas nécessairement une bonne chose. Ce qu'ils veulent est rappeler de temps en temps que MMC manque à l'appel et qu'ils la cherchent.
Quand NH demande si les MC souhaitent que les médias s'écartent, Gerald MC rétorque que les médias devraient être responsables et ne publier que ce qui pertinent.
Alors que NH suggère que la couverture médiatique a été un stress, Gerald, après avoir tourné autour du pot, finit par dire qu'ils ne sont pas suspects, que rien n'indique qu'ils sont impliqués dans la disparition de Madeleine et que, s'il y avait des preuves, la police les auraient déclarés "suspects", comme le veut la loi portugaise. Sans comparaison avec ce que les médias écrivent actuellement.



Richard Dunn



  Matthew Parris publie un article dans The Times que les tabloïds seraient bien avisés de méditer. Il y raconte le traitement infâme auquel ceux-ci ont soumis Robert M, traîné dans une boue d'ignominie dont la seule justification semble avoir été une misérable question de tirage.

Dans son blog, Gerald MC confie qu'il est difficile d'expliquer pourquoi la disparition de Madeleine a suscité une couverture médiatique si importante et si durable. Voici ce qu'il suggère comme explication ; ça ne serait pas produit dix ans plus tôt, autrement dit sans Internet, smart phones, compagnies aérienne à bas coût et chaînes TV diffusant des nouvelles 24h/24. À cela il ajoute le physique de MMC qui a séduit le public et les extraordinaires circonstances de l'enlèvement, une enfant étrangère en vacances. Il reconnaît que la famille a tout fait pour divulguer la disparition et que des célébrités ont offert leur aide, probablement parce qu'elles ont senti le même désarroi qu'eux.
Mais à présent, poursuit-il, nous réalisons qu'une grande partie de la couverture médiatique est pure spéculation, souvent négative et certainement d'aucun secours pour nous. Nous avons décidé de nous fier seulement aux sources officielles.
Gerald MC est de mauvaise foi car la popularité quasi immédiate et trépidante de la disparition est loin d'être inexplicable. N'a-t-il pas lui-même lancé, par procuration il est vrai mais quand même, le faux récit "volet et fenêtre fracturés" dont les médias, trop ravis d'un événement aussi spectaculaire, se sont emparés comme un seul homme et avec une si grande efficacité qu'il a envahi la planète comme une rumeur, malgré les démentis de l'OC ? Si les journaux avaient appris la vérité (absence de trace d'effraction, porte laissée ouverte par les parents qui dînaient à une centaine de mètres, sans visibilité et hors de portée des cris/pleurs), ils n'auraient pas fait leurs choux gras d'un fait-divers dans lequel les parents, d'une classe sociale où ce type de comportement est inattendu, apparaissaient comme négligents sinon irresponsables. 

Quant aux célébrités, les premières (monde du football) à soutenir les MC ont été sollicitées et les suivantes sont apparues selon la logique de la concurrence. 
La troisième non-vérité du docteur MC est le soi-disant recours exclusif aux nouvelles officielles (voir la douche écossaise du 8 août).

28  Blog de GMC (qui n'est pas censé se référer à lui-même, mais au supposé ravisseur, quoique...) : Parfois les gens font des choses pour des raisons qu'eux-mêmes ne peuvent pas comprendre. Un acte de folie, un accident ou une impulsion soudaine peut avoir des conséquences qu'on peut n'avoir jamais imaginées ou souhaitées. 


29 – Le PGR déclare n'avoir aucune objection à la constitution des MC comme assistants dans l'enquête criminelle (ce qui permet l'accès au dossier). 

SY est à Portimão.
 


31 – Le Vatican supprime de son site la référence au bref entretien du pape avec les MC et le lien vers la campagne Find Madeleine. Prudence ?



Gerald MC annonce (blog) le dépôt d'une plainte en diffamation contre Tal&Qual qui a publié à la une "La PJ pense que les parents ont tué Maddie".  GMC observe que, outre l'impact sur leur vie personnelle et professionnelle, cette sorte de reportage sans fondement distrait les gens de la seule chose qui compte – trouver Madeleine

Emilio Fernando, rédacteur en chef de Tal&Qal au micro de BBC Radio4. EF assure que Tal&Qal n'a pas accusé les MC mais rapporté que, selon ses sources, la PJ pense que Madeleine est morte accidentellement.   

Entretien avec Mirna Schindler qui fera partie d'un documentaire de la TV nationale chilienne pour le programme Informe Especial, diffusé un mois plus tard. Les MC sont manifestement extrêmement tendus, ils évoquent des spéculations médiatiques douloureuses et sont un peu sur le qui-vive depuis l'inquiétante réunion du 8. Quelques jours plus tard ils seront constitués arguidos.
Deux points méritent l'attention :
1) Selon le criminologue Francisco Moita Flores, ils n'ont pas dit la vérité et c'est là le problème. Toute disparition d'enfant suscite une terrible souffrance, mais ne produit pas plusieurs dépositions contradictoires.
2) Kate MC a un geste d'exaspération, parfois elle n'en peut plus, a envie d'appuyer sur un bouton, que  tout soit fini, qu'ils soient tous ensemble et partis. "Partir", figure de style pour "mourir", est le mot employé par Kate au téléphone avec sa mère (elle est partie, maman, elle est partie).  Ces paroles trahissent un tourment intense. C'est Kate qui appuie sur le bouton imaginaire du suicide collectif grâce auquel les cinq membres seront à nouveau réunis, partageant le destin de Madeleine qui ne peut être que le RIP éternel, le non-être où la souffrance est abolie. Un mois après le rêve raconté à Ricardo Paiva et malgré toutes les protestations qui viendront, orchestrées avec ténacité par Gerald, Kate semble savoir que Madeleine n'est plus de ce monde.



Les interviews ne sont pas doublées (sous-titres en espagnol)



Page suivante ici