Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-01-11

2007 - MAI 5 à 12 - chap. III

Page précédente

 

III. Déferlante médiatique* et esprit, es-tu là ?

 

 


 Billy Wilder - Ace in the Hole (1951)


*Depuis le début du siècle, l'emploi de "tabloïd" (format opposé à "broadsheet") pour désigner par métonymie une certaine presse à scandale, pour ne pas dire "de caniveau" (Sun, Daily Mirror, Daily Star, Daily Express, Daily Mail), n'est plus guère en vigueur au Royaume-Uni car des publications de qualité se sont mises à réduire la taille du papier. L'acception est tombée en désuétude afin d'éviter la confusion entre forme et contenu. On parle maintenant des MSM, mainstream media, par opposition aux autres journaux, dits "compacts". L'avenir semble être au petit format, plus maniable et plus séducteur de lecteurs bien que, selon certains, l'analyse et la profondeur diminuent avec le format et bien que le berlinois (Le Monde, Le Figaro...), un peu grand qu'un tabloid et un peu moins qu'un broadsheet, soit le format de beaucoup de quotidiens européens.

 

05 – À PDL, l'ambassadeur du Royaume-Uni, John Buck, assure qu'il est en contact étroit avec les autorités portugaises nationale et régionale, et que les recherches sont intensives et extensives, la PJ ayant fait appel à Europol et Interpol

Arrivés la veille, le spécialiste en stress post-traumatique et chef  du CCP (Centre for Crisis Psychology) du Yorkshire, Alan Pike, arrivé la veille, le directeur de Mark Warner pour l'outremer Craig Mayhew et le directeur exécutif de MW, David Hopkins, sont à pied d’œuvre, étant arrivés la veille au soir  à PDL, dépêchés par le tour-operator dont la clientèle représente 26% des réservations de l'OC, celle de Thomas Cook étant la plus importante (36%), suivie par la clientèle indépendante (28%).  MW est, légitimement, extrêmement soucieux de sa réputation. Sur son site, la nourriture, le logements, le personnel et les activités sportives font l'objet de critiques, mais la plupart des clients louent les services destinés aux enfants. Se joint à tous ces "experts"  Martin Alderton, du CPP, conseiller en en relations publiques, 

Alan Pike séduit indéfectiblement Kate MC en déclarant tout de go qu'ils semblent être des parents-modèles. Pour le reste, on ne peut ignorer les résultats d'une étude selon laquelle les conseils spécialisés peuvent nuire à la récupération après un traumatisme (New Scientist, 25 juin 2003). Alan Pike, il a dû le déclarer devant le Tribunal de Lisbonne, n'a pas de formation académique de psychologue. Sa fonction consiste à conseiller les MC sur la manière de surmonter le présent et de s'occuper de l'avenir. Selon le directeur du CCP, Kevin Tasker, il s'agit d'aider les traumatisés à rétablir des routines normales le plus rapidement possible et à fuir les pensées négatives.

Image exige, MW, qui a un accord avec Bell Pottinger Group (société de relations publiques dirigée par Lord Bell, ex-gourou de Lady Thatcher qui a mastermindé trois victoires électorales), fait envoyer promptement sur place Alex Woolfall, ex-conseiller de la firme Monsanto dans l'affaire de la publicité mensongère "OGM" en 1999, expert en gestion de catastrophe et surnommé Mr Crisis, que BPG vient de recruter (le 29 avril) pour diriger ce secteur. La crise, ici, est la disparition de MMC et la mission de AW est d'assurer la protection de la réputation de Mark Warner. La première tâche d'AW est de choisir des photos où Madeleine apparaît de face, sans considération d'âge, et de les envoyer à la Press Association pour les mettre à la disposition des médias. AW restera plusieurs semaines en Algarve.

La seconde tâche d'Alex Woolfall est d'initier les MC aux trucs et ficelles des relations avec les médias. Il supervise ainsi la rédaction d'un communiqué (le second) que Gerald MC lira devant les caméras TV (c'est le mot "disparition" qui est employé, AW insistera du reste pendant plusieurs jours sur cette notion, en prétendant étonnamment, il est bien le seul, que l'enlèvement n'est pas dans les tuyaux). En contrôlant les interactions des MC avec la presse, AW remplit sa mission auprès de Mark Warner.
  
Face à la déstabilisante et massive irruption des médias, malgré maintes incertitudes et l'absence de signe d'effraction, mais parce que l'enfant est introuvable, le directeur de la PJ de Faro, Guilhermino Encarnação, à la suite d'une réunion avec l'ambassadeur britannique, donne à entendre qu'il y aurait des indices d'enlèvement.

 


Les habits des MC (y compris ceux de Madeleine) sont envoyés à la buanderie de l'OC à l'insu de la PJ, une faute grossière, reconnaîtra l'inspecteur Amaral qui l'explique en partie par la crainte de ce que les médias déduiraient d'une saisie.

La PJ et les MC ont en début de soirée une réunion avec deux officiers de liaison (Family Liaison Officer, FLO) envoyés par le Leicestershire Constabulary (LC) avec le DCS (Detective Super-Intendent) Bob Small (arrivé la veille) pour prêter assistance aux parents et faciliter leurs relations avec les forces de police. Jim MG et Stephen M notent que les policiers portugais sont soucieux de répondre aux questions des MC. Ils remarquent l'insistance des MC sur deux points et, probablement parce qu'il n'est pas habituel de demander à des policiers s'ils ont des indices de ceci et cela, ils le mentionnent dans leur rapport
. La PJ a-t-elle bien pris en compte le fait que, le 3 mai au matin, Madeleine a demandé pourquoi ni sa mère ni son père n'étaient venus voir ce qui se passait lorsque les jumeaux avaient pleuré ?
. La PJ a-t-elle découvert un élément prouvant l'utilisation, par le ravisseur, d'une substance destinée à faciliter l'enlèvement ?  
Les FLO sont amicaux, mais à voile et à vapeur, car une partie de leur travail consiste à observer la famille et à fournir aux enquêteurs des informations pouvant faire avancer l'enquête. 

Pléthore de signalements d'une enfant en général vêtue d'un pyjama et pieds nus, conformément aux indications de ses parents, d'un bout à l'autre du Portugal et en Espagne principalement.

 Second communiqué lu par Gerald MC à la presse. Transcription ici.


 

–  La PCC (Press Complaints Commission, éteinte le 8 septembre 2014) contacte le service consulaire de l'ambassade britannique à Lisbonne afin que l'on informe les MC de ce que la PCC peut faire pour eux. Interrogés lorsqu'ils se plaindront des médias, les MC disent ne pas se souvenir d'une telle intervention.

Le séjour est fini pour beaucoup de villégiateurs. 559 seront interrogés  (interview ou questionnaire) par la police au Royaume-Uni. Aucune déposition, aucun questionnaire ne sera envoyé au Portugal.. En raison d'un manque général de pertinence ou comme mesure de protection de données (aussi inattendu que cela puisse paraître) ? 
Non seulement il n'y en a pas trace dans les PJFiles, mais on en trouvera la preuve dans la lettre envoyée à Ricardo Paiva par le détective constable Mike Marshall, qui décrit le contenu de questionnaires remplis par David et Fiona Payne (octobre 2007), absents des PJFiles.



06 – Un premier site officiel est ébauché avec le seul objectif de sensibiliser (pas d'icône "don" à cliquer)
www.bringmadeleinehome.com .

Un second expert en gestion de crise (même firme), Martin Alderton,  arrive à PDL.

Dans une lettre datée du 6 mai, le LC fait savoir à la PJ que l'envoyée du tabloïd Daily Mirror, Lori Campbell, a signalé un homme dont le comportement lui rappelle celui du criminel britannique Ian Huntley (Soham murders). Certains profilers britanniques s'intéresseront énormément à ce Luso-britannique, Robert M, qui habite chez sa mère à 100 m de l'immeuble G5. La PJ ne tardera pas à mettre en examen ce usual suspect ("suspect de convenance") et braquera sa lorgnette sur lui pendant plus d'un an. Néanmoins, ici, LC déclare avoir contacté le LC le 7 mai..


À la sortie de la messe, à laquelle assiste l'ambassadeur britannique, Kate MC, c'est la fête des mères, remercie la communauté et demande que l'on prie. 



Le directeur d'une société sud-africaine conseille par courriel (en portugais) à la DCCB (Direcção Central do Combate ao Banditismo) de consulter le site Carte blanche où figure un entretien avec l'ex-policier sud-africain Danie Krügel, devenu "chasseur" de personnes disparues. 

Le Foreign Office envoie  Sheree Dood, ex-journaliste du Daily Mirror et employée du DTI, à PDL pour accompagner les MC dans les conférences de presse et les interrogatoires policiers. Les MC mettront à profit son expertise en organisation de campagne ainsi que ses conseils pour utiliser les médias afin d'atteindre leurs objectifs.
Autres signalements dans la péninsule ibérique , au Brésil, à Rhodes et au Royaume-Uni.

Sur Sky News, la disparition de Madeleine MC éclipse l'élection du nouveau président de la république française.



07 – À BBC Radio 4 Today (8h45), la juriste Carolyn Hamilton (Children's Legal Centre) observe que la rubrique la plus téléchargée du site est Leaving Children On Their Own ("laisser ses enfants seuls") : le problème est d'évaluer les risques, il n'y a pas de solution toute faite. 
Devant les caméras de Sky News, Kate MC lit un nouvel appel (en anglais) à celui qui est avec Madeleine ou a été avec elle. La dernière phrase, curieusement en portugais s'agissant d'une chaîne, demande le retour rapide de l'enfant. D'aucuns insinuèrent, en partie en raison des coups d’œil sur le papier, qu'on avait fait plus convaincant en matière de mère implorant un ravisseur.



L'ambassadeur britannique revient à PDL pour s'entretenir  avec les MC. Aux chaînes TV il dit s'être assuré que les liaisons entre Britanniques et Portugais fonctionnaient bien, des doutes ayant surgi quant à l'expérience et l'expertise des enquêteurs portugais. Il annonce l'arrivée de deux experts britanniques en kidnapping, en plus des trois spécialistes déjà présents.

Arrivée de deux nouveaux police officers du LC. Ils vont analyser l'information, lire les rapports d'enquête, compiler les éléments mis au jour et procéder au croisement des données.
 

Conférence de presse (l'inspecteur O. de Sousa est le porte-parole de la PJ), initiative extraordinaire que le juge Rui Rangel (Cour suprême) qualifiera de média circus complet et regrettable. La prestation est effectivement assez catastrophique, OS se prenant le plus souvent les pieds dans le tapis et donnant l'impression d'avoir été envoyé au casse-pipe. La PJ a demandé l'aide du SIS (Serviço de Informações de Segurança), ce département étant entré en contact avec ses homologues espagnol et britannique.




–  L'homme d'affaires et paroissien John Geraghty remet aux MC, avec la permission du père Pacheco, la clef de l'Église da Luz (qui abrite à l'occasion le culte anglican) afin qu'ils puissent s'y recueillir à tout moment.

À Rothley, le village des MC près de Leicester, vigile silencieuse des habitants et amoncellement d'ours en peluche, de fleurs emballées, de bougies, de rubans et autres messages et photos autour du mémorial de la dernière guerre.

–  Patricia P, qui avait en vain alerté le propriétaire de bar de Vilamoura, se sentant impuissante et voulant essayer d'aider, prend ingénument l'initiative d'envoyer la première chaîne de courriels sollicitant la collaboration de très nombreux destinataires (d'autant plus viralement efficace que l'enfant enlevée de son lit était à la une de la presse populaire) : vous pouvez aidez aussi. Faites circuler cet appel, divulguez la photo de Madeleine et demandez des renseignements. Faites suivre à toutes vos connaissances. La photo montre MMC serrant contre elle des balles de tennis. Kate MC s'en déclarera l'auteur (Jane TB aussi), pourtant cette photo ne fait pas partie de celles prises par le groupe et réunies sur un CD que Gerald MC remettra à la PJ le 8 mai. Or, dans sa déposition du 10 mai, Gerald MC dit ne pas avoir d'autres photos (que celles du CD) en sa possession. De quand date la photo ? Selon Kate, elle a été prise lors d'un "cours" de "mini-tennis", mais les balles sont normales, pas des balles pour enfants. La photo aux balles de tennis figure sur cette vidéo (voir plus bas) :

2 inspecteurs et 3 employés municipaux de Lagos inspectent les 188 poubelles de PDL et des environs immédiats, dont certaines souterraines. Comme elles sont vidées toutes les nuits, été comme hiver, sauf le dimanche, il n'est pas étonnant que les recherches soient infructueuses.

Signalements au Portugal, sur le ferry Troon (Écosse) - Larne (Irlande du Nord), à Majorque, dans le Yorkshire, en Finlande et sur le ferry Tarifa (Espagne) – Tanger (Maroc).

Kate (M*) est exaspérée par les FLO qui se sont déclarés "frustrés", n'ayant pu rien faire, faute d'interprète. : Pourquoi n'avez-vous pas d'interprète ? Trouvez-en un, il s'agit de la vie de notre fille, il n'y a pas de temps à perdre



08 – Bilan : plusieurs centaines de signalements ont été analysés, des douzaines de personnes (en particulier le personnel de l'Ocean Club) interrogées, un demi-millier d'habitations visitées et 15 km2 passés au crible par les chiens de sauvetage.

Demande de renseignements via Interpol aux polices des pays-membres (l'alerte jaune indique une disparition ou vise à identifier quelqu'un, comme un jeune enfant, qui ne peut le faire lui-même). Numéro du dossier Madeleine MC : 2007123403.

Arrivent à PDL les deux experts britanniques en matière d'agression sexuelle annoncés par l'ambassadeur, le psychologue Joe Sullivan et le DCI (detective chief inspector) Graham Hill de la police du Surrey. Ils sont envoyés par le récent CEOP (Child Exploitation and Online Protection), à la demande du Foreign Office. Le CEOP réunit policiers, profileurs, éducateurs et chercheurs dans un combat partant de la constatation que, si la Toile ne suscite pas la pédophilie, l'anonymat permet aux prédateurs de sortir de leurs antres. Les internautes de plus de 130 pays visitent la VGT (Virtual Global Taskforce) qui répercute l'appel du CEOP.


Déposition de Daniel S et déposition de Georgina J, les deux tennis coaches de MW qui ont donné des leçons aux MC.


–  Témoignage illustrant la contagieuse obsession "ravisseur" : un homme a essayé de voler une poussette (vide : il n'a même pas regardé s'il y avait un enfant dedans), à l'extérieur d'un appartement, 15 jours auparavant.

Le secret de l'instruction, qu'exige la procédure inquisitoire, donne lieu, pour qui est habitué à la procédure accusatoireà des malentendus (que la PJ espère atténuer en exhibant un zèle intense).
Les MC sont tenus à la confidentialité, mais pas leurs proches... qui confient librement aux médias ce qui est stratégiquement utile de révéler. 


–  Le Leicestershire Constabulary (LC), dirigé par Matthew Baggott (qui témoignera devant la Commission Leveson), est chargé par le gouvernement britannique et l'ACPO (Association of Chief Police Officers) de coordonner les réponses britanniques d'assistance, suivant une Gold Strategy établissant que l'enquête est menée par les Portugais et que toute action britannique se conformera à la loi portugaise, secret judiciaire inclus. Pas d'informations aux médias donc, hormis sur le rôle du LC dans l'enquête, les coûts, le nombre d'officiers de police au travail et la confirmation de détails déjà dans le domaine public.


Autre opération avec les chiens "renifleurs" : ils suivent la même piste que le 4 mai (tour de l'immeuble G5).

L'hypothèse du kidnapping contre rançon ou comme vengeance s'est auto-exclue, personne ne s'étant manifesté. Selon une source proche de l'enquête, un ravisseur vénal n'aurait pas choisi une fillette de 4 ans alors qu'il y avait deux bébés. Reste l'enlèvement pédophile. L'hypothèse d'une enfant égarée, blessée ou tombée dans une cavité est devenue très ténue.

L'expertise portugaise est questionnée sous divers angles. Est mis en avant le britannique Child Rescue Alert (annonce sur les radios et tv locales tous les quarts d'heure),  comme s'il avait pu s'appliquer dans un cas où l'enlèvement n'est qu'une hypothèse ne reposant sur aucun indice.




Les footballeurs John Terry, Paulo Ferreira et Cristiano Ronaldo se joignent pour lancer un appel télévisé à information, en anglais et en portugais.

Signalements dans la péninsule ibérique et au Royaume-Uni.

Manifestation de solidarité devant le Glenfield Hospital où travaille Gerald MC.

  


Kate MC reçoit un appel téléphonique de Cherie Blair (Tony Blair annoncera sa démission deux jours plus tard) qui promet de contacter Catherine Meyer, la fondatrice de PACT (Parents and Abducted Children Together)

Kate MC raconte à l'officier de liaison DC 975 Markley (LC) qu'une amie d'un(e) ami(e) d'une tante a eu une vision lumineuse de Madeleine avec un homme sur un bateau ancré dans le port de plaisance de Lagos.  La "voyante" vient au Portugal, identifie le bateau comme le "Shearwater". Un homme est bien sur le bateau, mais il ne ressemble pas à celui de la vision. On respire. Kate MC tient énormément à une enquête sur ce bateau, la PJ s'exécutera. 3 inspecteurs de la PJ iront à Lagos fouiller de fond en comble et photographier le yacht indiqué, le Shearwater, un bateau que l'on voit souvent dans ce port de plaisance.
On observe à travers cette anecdote que le rôle d'un FLO est à double détente. Il appuie et informe la famille, mais, s'il apprend quelque chose d'intéressant, il en fait part aux enquêteurs. Dans ce cas précis, Markley a contacté Glen Pounder, que GA avait contacté le 4 à l'aube, en vain, pour examiner ce bateau. Il dit que Glen lui a indiqué le nom du PO britannique qui à présent s'occupe de ça. Il semble que le FLO n'ait informé que sa hiérarchie. La note est manuscrite et non traduite.
On a l'impression que les informations ne sont remises à la PJ pour archives qu'après traitement par un PO britannique.

Remarquer que Kate (M*) ne mentionne pas le premier des épisodes "Madame Sosostris, famous clairvoyante".

Un certain Peter Patterson, avoué très dédié à la religion, dont la femme, médecin, est liée à Kate MC, arrive à Lagos avec toute sa famille pour participer aux recherches. Ils repartiront le 13 mai sans qu'elle ait vu son amie. PP réussira à passer une demi-heure avec Kate (qui n'a pas l'air d'avoir envie de le voir, elle prétend devoir répondre aux questions des enquêteurs) à qui il donnera la bible trouvée par la PJ ouverte à Samuel 2 (mort de l'enfant de David et Bethsabée), début août.

   

Gerald MC, grâce à la clef confiée la veille, entre dans l'église où il a une sorte de vision type EMI (Expérience de Mort Imminente) qu'il rapportera au journal catholique The Tablet (16 juin, voir blog) : il se trouve devant un long tunnel avec une lumière tout au bout, il s'y engage et le tunnel s'élargit et s'illumine de plus en plus. Il interprète cette vision comme un signe lui intimant de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour trouver Madeleine. Kate (M*) rapporte cette vision et ajoute que Gerald a su que nous ne devions pas rester passifs en attendant que d'autres nous ramènent Madeleine et que nous devions prendre l'initiative.  
La famille de Gerald n'attendait que ce signal pour s'employer  corps et âme à  convaincre le public que Madeleine avait été enlevée et qu'il fallait la chercher. Et leur acharnement sans relâche est récompensé : les signalements de petites filles blondes se multiplient partout sur la planète, du Canada à la Nouvelle-Zélande en passant par la Thaïlande, la Guinée et l'Argentine.  La plus tonitruante aficionada est la soeur de Gerald, Philomena.



Révélateur, le premier des spots montre Philomena MC à Glasgow exposant l'affaire à un journaliste qui se trouve à PDL.
L'insistance des MC sur la raison de la disparition de leur fille, l'enlèvement, n'a pas convaincu tout le monde. Alors même que le "clan" MC utilisait Internet pour divulguer leur message, les sceptiques firent de même pour exprimer leur absence de conviction. Internet n'est-il pas accessible à tous ? 
Avec le temps les sceptiques allaient être décrits comme anormaux, sans cœur, dénigrés comme trolls par les MC et leurs supporters sur Internet et dans les médias. Certains allaient même faire l'objet de plaintes auprès de la police. La plupart allaient refuser de se laisser intimider et continuer à dire que l'enlèvement leur semblait très improbable.

09 – Questionnée par la BBC sur l'opportunité du déploiement médiatique, la mère de Kate MC affirme que la presse est le seul moyen de maintenir Madeleine dans l'œil du public, public que le lancement (par Philomena MC, soeur de Gerald) du site web bringmadeleinehome.com est destiné à doter d'un œil de lynx.




Et questionnée par SkyNews


Où on voit une dame assez méfiante, à qui on a dit exactement ce qu'elle devrait et ne devrait pas dire. Remarquer sa pause quand on lui demande la personnalité de Madeleine, puis elle rapporte la description de l'enfant par sa fille, pas sa propre opinion. Pas d'émotion, pas de larmes, sauf chez le grand-père apparemment assez diminué. On peut l'entendre en arrière-plan, qualifier MMC de  "diamant".

L'absence d'indices irrite la presse tabloïd, tandis que le sous-directeur de l'information de la SIC, Martim Cabral, explique que le secret de l'instruction protège l'identité de ceux sur lesquels la police enquête afin que des innocents ne voient pas leur nom à la une des journaux et leur réputation ruinée

Des experts du Child Exploitation and Online Protection Centre arrivent au Portugal pour construire le profil psychologique du possible ravisseur.

Gerald MC remet à la PJ deux CD contenant des photos faites au cours du séjour. 

Alex Woolfall lit un communiqué au nom des MC. 

Gerald MC interroge l'ambassadeur John Buck et la secrétaire d'État aux affaires étrangères et du Commonwealth, Dame Margaret Beckett (la première femme à occuper ce poste et considérée comme la vingt-neuvième femme la plus puissante au monde par le magazine Forbes) sur la politique à suivre pour améliorer la manière dont l'enquête est menée (in "Madeleine").

Première d'une longue série de requêtes FOI (Freedom of Information), rejetées, sur les échanges électroniques de l'ambassade liés aux MC.

Les grands parents maternels invoquent l'argument (imparable si l'effraction n'avait été démentie) que Madeleine n'aurait pu ouvrir les persiennes et sortir par la fenêtre.

Nouveau communiqué lu par les MC qui se déclarent confiants dans l'enquête de police, convaincus que leur fille est en sécurité et bien traitée, et décidés à rester à PDL jusqu'au retour de Madeleine.

Moins d'une semaine après la disparition de Madeleine, des contacts sont établis en vue de constituer une équipe de conseillers juridiques.

Une autre chaîne de courriels est lancée, accompagnée d'un poster composé par Philomena MC où figure la photo de Madeleine pressant des balles de tennis contre sa poitrine.

Signalements dans la péninsule ibérique, au Maroc, au Royaume-Uni, en Italie, en Suisse, en France, etc. 

Le frère de Gerald MC, John, souhaite que la police se joigne aux initiatives du "clan".. C'est lui qui sut prévoir qu'il faudrait engager des détectives privés pour relayer la police. D'où Madeleine's Fund dont il est manifestement enchanté.


 

Mais pendant ce temps il y a des gens qui cherchent, qui cherchent..


 


10 – Conférence de presse PJ : l'enquête ne progresse guère, malgré le déploiement d'une activité intense et des heures sans fin passées à vérifier la validité des "signalements" qui se multiplient de manière hallucinante : En Europe, en Asie, en Afrique, en Amérique et plus tard en Océanie, on voit, on a vu, on verra Madeleine dans un train, un autobus, un avion, un camping, sur un bateau, un tarmac, une plage, un supermarché, à bicyclette, à pied, en voiture (pas à cheval), sur un lieu de pèlerinage, en général avec des gens très bruns et très effrayants... mille et une versions de la Belle et la Bête.


Les MC exhibent devant les caméras TV un pyjama censé être identique à celui que portait Madeleine lorsqu'elle a disparu.
L'officier de liaison britannique remet à la PJ, juste avant la seconde audition du groupe, une nouvelle ligne de temps. Cette sorte de succincte narration chronologique collective de la soirée du 3 mai, signée par les neuf, avant toute chose obéit au souci d'uniformiser ce qu'ils vont dire, probablement dans la meilleure des intentions. Il est clair que la priorité n'est pas de jeter quelque lumière sur les événements, mais de gommer toute particularité (et ce faisant de contredire malencontreusement certains éléments des premières dépositions). On observe toutefois que, toute consensuelle qu'elle veuille être, elle sera de peu d'utilité, soulevant plus de questions qu'elle n'en résout. Elle est en effet démentie par les dépositions individuelles, comme le montre, par l'exemple, l'heure à laquelle l'alerte "disparition" a été donnée : entre 9h45 et 10h13, pour ne rien dire des témoins indépendants (les employés de table) qui la situent plus tôt.
Bien qu'on ne puisse se fier à une ligne de temps fondée sur les souvenirs de neuf personnes sans montre ou sans attention fixée sur leur montre, la PJ en a fait l'ossature de son propre établissement des faits. Or, à titre d'exemple, Kate MC, le jour suivant, se souvenait erronément que Russell était allé faire une ronde vers 21h, Russell pensait que Gerald avait quitté la table entre 21h05 et 21h25/30, etc.
Les Neuf ont rédigé une ligne de temps correspondant au plus grand dénominateur commun, mais l'ont ensuite contredite dans leurs dépositions individuelles. Les suspicions des policiers ne sont donc pas étonnantes. 
Une contradiction reste une contradiction indépendamment des raisons qui l'ont fait advenir. En tout trois lignes de temps ont été remises à la PJ, mais les neuf ont déposé en se fondant sur leurs souvenirs individuels qui ne correspondaient pas à la ligne de temps. Deux membres du groupe n'ont donné aucune information temporelle. Si les autres en avaient fait autant, il n'y aurait pas de contradictions. 
 

Gerald MC (inspecteurs João Carlos et Rui Gonçalves) puis  Matthew MO (inspecteurs Pedro Varanda et Patricia Duarte) et enfin Jane TB (inspecteurs Maria José Ramos et João Carvalho) sont entendus à nouveau au commissariat de Portimão. Kate MC n'est finalement pas entendue, Alan Pike invoquant sa fragilité, et rentre avant Gerald à PDL.


 
Les autorités britanniques remettent à la PJ une liste noire de 130 pédophiles britanniques résidant en Algarve, ce qui déclenche l'indignation des tabloïds : l'absence d'un tel registre au Portugal fait de la côte sud un aimant pour la pédophilie nord-européenne et une menace pour les touristes, alors que la loi britannique exige de chacun des 30 mille prédateurs sexuels en liberté qu'il informe la police avant de partir en voyage à l'étranger.

L'offre de financement d'une rançon part d'une collègue de Kate MC. Puis le propriétaire du Stobo Castle Spa (Écosse), Stephen Winyard, promet un million de Livres à quiconque fournira des informations permettant de récupérer Madeleine en bon état. Enfin News of the World, que le scandale du piratage obligera à fermer définitivement ses portes en juillet 2011, chapeaute un collectif qui offre une somme de 1.5 million de £ : le président de l'Everton FC, Bill Kenwright, les business-sirs  Richard Branson et Philip Green, et l'auteur de Harry Potter, JK Rowling. Montant total : 2,6 millions de £.  

Selon les spécialistes, une rançon est une arme à double tranchant, mais absolument personne ne s'y frottera, ce qui n'est guère de bon augure quant à la survie de MMC.

Ron Howard - The Ransom (1996)

Création du site officiel Findmadeleine.com.

–  Le conseiller juridique de The Scotsman, Campbell Deane, se dit troublé par les attaques des médias contre les enquêteurs portugais, qui ne servent pas les intérêts de MMC. Il y voir l'effet de la saturation : la couverture 24h/24 exige de trouver de nouveaux angles de vue sur l'affaire, une rude tâche, surtout quand l'enquête ne semble guère progresser. 

Le "journaliste d'investigation" Mark Williams-Thomas, à peine arrivé sur le terrain, se précipite vers qui lui tend un micro (SkyNews) pour dire tout ce que la police portugaise aurait dû faire. Sans rire..

 




11 Rachael MO (inspecteurs João Carlos et Rui Gonçalves), Russell TB (inspecteurs Maria José Ramos et João Carvalho) et Dianne W  (inspecteurs Pedro Varanda et Patricia Duarte) sont entendus une seconde fois. Cependant ni Fiona, ni David WP ne sont réinterrogés.

David Hopkins, PDG de Mark Warner arrive à PdL. Première réunion des MC avec Michael Nicholls QC spécialiste en législation internationale de la famille (notamment en fait d'enlèvement parental) et un conseiller juridique, tous deux envoyés par l'IFLG (International Family Law Group), une toute nouvelle (1 mois et demi) société en partenariat à responsabilité limitée (Limited Liability Partnership) pour assister les MC et mettre sur pied un fonds spécial dit de lutte permettant au public de contribuer financièrement à la recherche de Madeleine. Prend part à la réunion Hugh Lohan, envoyé par Control Risks et ancien officier du renseignement, devenu négociateur et conseiller en enlèvement. Il objecte que l'offre de récompense revient à "mettre un prix sur la tête de Madeleine»,  remarque qui fâche Kate MC, car elle sous-entend qu'ils ont mis la vie de leur fille en danger. 
Après examen de la situation, les MC sont assurés (rassurés ?) que leur comportement (consistant à laisser les enfants seuls) ne saurait être qualifié de négligent et se situe bien à l'intérieur des limites d'une attention parentale raisonnable. Ainsi commence à se mettre en place l'impressionnante équipe juridique entourant, au Royaume-Uni et au Portugal, le couple MC et dont la plupart des activités semblent liées à la défense des parents plutôt qu'à la recherche de leur fille. 
Comme la PJ a réitéré que le groupe ne fait l'objet d'aucun soupçon, les journalistes se demandent à quoi rime cette présence juridique.

Pendant ce temps on continue à chercher, sur mer, sur terre, dans les airs.. 



 

À l'instar des sociétés de marketing qui recourent au courriel viral pour toucher une énorme quantité de gens rapidement et sans trop de frais, Sky News met en ligne Copiez, collez ce courriel et envoyez-le autour de la terre. Prêtez attention à cette affaire avant qu'elle ne devienne une vraie tragédie et invite à télécharger un poster représentant Madeleine avec un chapeau rose, serrant des balles de tennis contre sa poitrine (pour une fois une photo récente).


Appel du footballeur David Beckham à la TV : Madeleine McCann a été enlevée... Si vous avez des renseignements... contactez la police le plus vite possible.

Émulation ou non, des hommes d'affaire offrent publiquement de grosses sommes en échange d'informations. 

Gerald MC lit un communiqué préparé remerciant tous ceux qui apportent leur soutien et prend l'engagement de remuer ciel et terre (leave no stone unturned), sorte de pré-lancement de Madeleine's Fund.

 12 L'un des plus prestigieux quotidiens portugais, O Diario de Noticias, s'étonne que les MC, des médecins, aient laissé seuls trois si petits enfants. 

Une fois n'est pas coutume, le journal sportif portugais "Record" offre à la Une une récompense de 15 mille euros pour tout renseignement concernant MMC.

Alex Woolfall lit un communiqué au nom des MC demandent de redoubler d'effort en ce jour anniversaire de Madeleine, célébré à la sortie de la messe.

Selon un courriel diffusé par Philomena MC, qui s'est assuré le soutien du chef du Parti national écossais, Alex Salmond, le "clan" MC ne croit pas que Madeleine soit encore au Portugal et recommande d'envoyer sa photo et son histoire à travers toute l'Europe aussi vite que possible.
 
– John O'Connor, l'ex-commandant de la Flying Squad de Scotland Yard, évoquant vaguement qu'il pourrait n'y avoir eu ni intrusion ni volet forcé, rend hommage à la PJ et qualifie de "fantaisie médiatique" l'hypothèse de l'intrusion d'un gang international dans l'appartement des MC. Il envisage une sortie à la recherche des parents et une mauvaise rencontre tout en livrant une information erronée sur le parcours des pisteurs. Toutefois JOC pense que MMC n'est pas loin et que l'affaire est simple. Il recommande de fouiller toutes les maisons des alentours. 
Les propos de JOC contrastent avec ceux d'une demi-douzaine de policiers britanniques à la retraite mais exerçant leurs talents comme consultants auprès des principales chaînes TV, mettant singulièrement en cause le conflit d'intérêt. Les médias stipendieront ces ex-policiers pour attaquer avec plus ou moins de férocité la PJ, le spécialiste de la pédophilie à SY déplorant qu'un portrait-robot n'ait pas été mis en circulation, car neuf fois sur dix c'est le public qui résout l'affaire (à quoi bon la police ?). Parallèlement les Portugais vont découvrir avec un certain effarement que l'Algarve est, à leur insu mais non à celui des autorités de la perfide Albion, un havre de sécurité pour pédophiles britanniques.




Quinze mille posters produits par The Sun sont distribués à l'occasion du match de football Celtic contre Aberdeen. Madeleine apparaît sur un écran géant plusieurs fois au cours du jeu.

Publication de "Madeleine à la robe rouge", où l'on voit bien un colobome que Kate MC a décrit comme non frappant. Cette photo, d'une utilité douteuse pour la recherche, mais pas pour les sentiment car Madeleine y apparente 2/3 ans, est la plus célèbre des photos de la disparue. Elle figure sur la page de garde de "Madeleine" et, un peu empoussiérée, sur l'avis de recherche d'une enfant de 12 ans dans le tableau d'affichage de l'ambassade britannique à Lisbonne (2015).





Page suivante ici