Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

L




Logique
Les règles de la logique sont comme les règles mathématiques, une propriété immuable et inhérente de l’existence, pas des opinions. De la même façon que 2+2 font toujours 4, les règles de la logique sont immuables. La règle la plus basique de toutes sur laquelle toutes les autres reposent est la loi de non contradiction. Cette loi stipule qu’une chose ne peut pas simultanément être et ne pas être X. En d’autres termes, deux choses mutuellement exclusives ne peuvent pas exister simultanément. Les triangles ne sauraient être circulaires et les lignes droits anguleuses, même si un triangle est fait de trois droites formant 3 angles.  
Rejeter les règles de la logique, c'est souscrire à la possibilité des triangles circulaires où toute pensée rationnelle se désintègre. Le sens commun toutefois connaît intuitivement les règles de la logique puisqu'elles sont appliquées "sans le savoir" dans la vie quotidienne.
Les deux règles fondamentales de la logique sont la loi de non-contradiction et la loi des propriétés transitives. En fait, toutes les autres règles de la logique proviennent de ces deux lois. Elles sont très simples et faciles à comprendre, mais les gens les ignorent souvent ou en font un usage abusif.


Loi de non-contradiction
Une chose ne peut pas simultanément être et ne pas être quelque chose. En d'autres termes, deux choses mutuellement exclusives ne peuvent exister en même temps. Ainsi, par exemple, la loi de non-contradiction dit qu'un objet immobile et une force imparable be peuvent exister simultanément, car chacun annule l'autre. En d'autres termes, s'il existe un objet véritablement immobile, il ne peut y avoir de force imparable car elle contredirait les propriétés de l'objet immobile. À l'inverse, s'il existe une force imparable, il ne peut y avoir d'objet immobile car il contredirait les propriétés de la force imparable.

Au-delà de la découverte de paradoxes philosophiques amusants, cette loi comporte des applications très réelles et utiles. C'est en fait la raison pour laquelle les mathématiques fonctionnent de façon cohérente.
La somme des angles de n'importe quel triangle = 180 degrés
Pour le triangle ABC, angle A = 90
Pour le triangle ABC, angle B = 45
Par conséquent, pour le triangle ABC, angle C = 45

Pourquoi la conclusion est-elle valide? Tout simplement, parce que la loi de non-contradiction stipule qu'il n'est pas possible que tous ces prémisses soient vrais et que l'angle C soit autre chose que 45 degrés. En d'autres termes, si C était autre chose que 45, il serait en contradiction avec les autres prémisses, donc C doit être de 45 degrés.

D'où l'application la plus importante de cette loi. En raison de la loi de non-contradiction, les arguments doivent obéir à une logique cohérente. En d'autres termes, arguments et croyances ne peuvent pas entrer en conflit les uns avec les autres. Par exemple, "Indiana Jones et les Raiders of the Lost Ark sont l'un des meilleurs films jamais réalisés parce que Harrison Ford y est" (la présence de Harrison Ford est la raison pour laquelle c'est un des meilleurs films jamais réalisés) invite à répondre : "HF est également dans Kingdom of the Crystal Skull, est-ce l'un des meilleurs films jamais réalisés ?" Selon la loi de non-contradiction, Kingdom of the Crystal Skull serait l'un des meilleurs films jamais réalisés... Ou bien il faut rejeter la déclaration antérieure et reconnaître que la présence de Ford seule n'est pas suffisante pour qualifier un film comme l'un des plus grands de tous les temps. En fait il faudrait corriger et dire que l'action de Ford était bonne dans Raiders mais mauvaise dans le Royaume, l'argument erroné étant que la présence seule de HF suffisait à faire de Raiders un excellent film, argument clairement faux.


Loi sur les propriétés transitives

Cette loi stipule simplement que les propriétés d'une prémisse doivent être transmises aux ou reportées sur les autres prémisses. C'est la loi que l'on applique quand on essaie de résoudre des casse-tête logiques simples. 
Bob est plus grand que Bill. 
Bob est plus petit que Tom. 
Jane est plus grande que Tom. 
Jane est-elle plus  grande que Bill ?
Ces données peuvent être organisées dans les prémisses d'un syllogisme :

Jane est plus grande que Tom
Tom est plus grand que Bob
Bob est plus grand que Bill
Par conséquent, Jane est plus grande que Bill
La propriété "hauteur" a été transmise d'une prémisse à l'autre, ce qui a permis de conclure que Jane était plus grande que Bill. Vous pouvez également démontrer cette loi en utilisant des exemples mathématiques.
2 + 2 = 4
4 + 4 = 8
8 + 8 = 16
Par conséquent, 2 + 2 + 4 + 8 = 16

Cette loi peut également être appliquée aux équivalences.

A = B
B = C
Par conséquent, A = C

Il est important de noter que cette loi ne fonctionne qu'avec de véritables prémisses. En d'autres termes, si l'une des propriétés est incorrecte, l'argument ne fonctionnera pas et résultera souvent en sophisme de la pente glissante.

Si vous prenez de la marijuana, vous finirez par prendre d'autres drogues
Si vous finissez par prendre d'autres drogues, vous mourrez d'overdose
Par conséquent prendre de la marijuana vous fera mourir d'overdose

Il est évident que si les prémisses ne sont pas consistantes l'argument ne fonctionne pas. On affronte une difficulté analogue lorsque les prémisses sont vraies dans certaines conditions.

Dans certaines conditions A cause B
Dans des conditions différentes B cause C
Dans des conditions différentes C provoque D
Par conséquent A provoque D

Le problème ici est que A ne mènera à D que si les trois conditions précises sont remplies. Les chances que les conditions changent de manière appropriée pour que A cause D sont tellement faibles que ce n'est pas une hypothèse de travail.

Les OGM créent de nouvelles combinaisons de gènes
Dans certains cas, les bactéries dans l'intestin peuvent incorporer de l'ADN de la nourriture dans leur génome
Dans certains cas, lorsque les bactéries incorporent l'ADN, elles peuvent former de nouvelles protéines
Dans certains cas, certaines protéines sont toxiques
Par conséquent, les OGM créent des protéines toxiques

La conclusion n'est pas valide parce que les chances de cette séquence se dégage réellement sont extrêmement faibles. En outre, il n'y a aucune raison pour laquelle cela ne pourrait pas se produire avec les aliments non-OGM, donc cet argument viole également la Loi sur la non-contradiction.