Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

mardi

Page 0





Montaigne qui fit de la question “Que sais-je ?” un emblème, prônait le doute en tout, au point de douter du doute lui-même et de sa propre consistance.




Injonction empruntée à Horace (Épitres, I, 2, 40) et signifiant littéralement "Ose savoir !". On la traduit couramment par Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! ou Ose penser par toi-même. C'est à ce titre qu'elle est la devise des Lumières, selon  Emmanuel Kant
 



Quand les gens se racontaient leur passé avec des histoires, expliquaient leur présent avec des histoires, se figuraient l'avenir avec des histoires, au coin du feu la place la meilleure était pour le conteur.*

Selon les Nord-Amérindiens lorsqu'on vous raconte un fait, on apprend, lorsqu'on vous raconte une vérité, on  croit, mais lorsqu'on vous raconte une histoire, celle-ci reste à jamais gravée dans la mémoire. Pourquoi ? Parce que, en chaque adulte, sommeille l'enfant ? Ou parce que les histoires qui passent l'épreuve du temps et celle des métamorphoses exercent un attrait puissant ?
Pourquoi en dépit de ses variations, "Le Petit Chaperon Rouge" est-il resté un conte reconnaissable à travers les siècles et les sociétés ? Parce que les variations ont tendance à converger vers la forme la plus attrayante possible. Le cerveau humain est ainsi fait que certaines formes narratives nous conviennent plus que d'autres. On ne reproduit donc pas les versions qui s'en écartent, on les améliore et on cherche à les rendre plus attirantes encore.











Ici, toutefois, il n'était pas une fable...
Sont décrits des événements et des actes réels qui forment la trame d'une histoire, celle de ceux qui ont vécu ce temps-là. La fiction n'a pas sa place ici. La désinformation et sa propagation sont l'ennemi numéro un de la compréhension, voulue à l’œuvre ici comme ailleurs. 
Les spéculations médiatiques ont conduit le bal et épanché dans les esprits des opinions sans fondement, malheureusement présentées comme des faits, puis, à force de répétitions, tenues pour tels. On ne donne légitimement un avis que si on s'efforce de mentionner sur quoi il s'appuie et d'éviter l'argument du "sens commun" ou du "bon sens", celui de tout le monde, autrement dit de personne. 
On pourra lire néanmoins quelques théories qui valent soit par leur ingéniosité, soit par leur notoriété, soit par leur plausibilité. On comprendra assez vite que celle des MC, l'enlèvement, n'est pas satisfaisante, pour la simple raison qu'aucune preuve si ténue soit-elle ne l'étaie. 

La PJ a fait du bon travail dans des conditions absolument infernales. Le Met a lancé une opération, "Grange", qui a d'abord procédé à une re-lecture partielle et donc partiale, s'est ensuite perdue dans une enquête biaisée et condamnée à l'échec en raison d'un mandat restrictif. Pourquoi donc ? est sans doute le point le plus intéressant de toute l'affaire.

Parfois, dans une histoire, un petit détail cloche. S'il ne peut être expliqué, surveillez le conteur.
Sherlock Holmes had been leaning back in his chair with his eyes closed and his head sunk in a cushion, but he half opened his lids now and glanced across at his visitor.
"Pray be precise as to details," said he.
A. Conan Doyle - The adventure of the speckled band








* When people told themselves their past with stories, explained their present with stories, foretold the future with stories, the best place by the fire was kept for the storyteller.



                                                                                                                     
                                                          Page 1 >  ici





lundi

Page 1

Il n'y a pas de faits, seulement des interprétations
F. Nietzsche (Fragments posthumes VII)


On n'interprète pas un fait, c'est le fait qui est une interprétation.
Il n’y a de faits que fabriqués, de factum que fictum.
L'éventail des raisons pour lesquelles les gens font ce qu'ils font est large. Tout comme les réactions possibles à un événement traumatisant sont nombreuses. Quiconque prétend savoir de quoi une autre personne est capable ou non a de fortes chances de se tromper.



À propos


Ligne de Temps




Bien des années ont passé depuis qu'une mère a hurlé que le lit de sa petite fille était vide et ouverts le volet et la fenêtre, dans la nuit d'un des lieux les plus paisibles de la planète. C'est rapidement et planétairement que le public fut sollicité, surtout du côté des émotions, par une antienne qui le confrontait à cette hantise de tous les parents qu'est la disparition d'un enfant.
On s'en tient ici aux faits qui ont ponctué le temps depuis le fatidique 3 mai 2007, événements évoqués selon la chronologie, ordre certes insuffisant pour leur intelligibilité, mais propre à constituer le socle d'une réflexion. Les jours, au début, les mois ensuite, les trimestres, voire semestres sont regroupés en chapitres.
Les contraintes formelles obligent à répertorier ces chapitres dans "archives du blog" selon l'ordre chronologique de leur parution en temps réel.  
Les plus anciens, les premiers publiés, se trouvent en bas de cette page.

Une chronologie, c'est une bouée pour la mémoire qui flanche. Cette ligne de temps toutefois n'est pas immuable. Il arrive que des éléments tus ou non développés au moment de l'énumération des faits, en raison de leur caractère secondaire, acquièrent plus tard de l'importance. Ce n'est pas le travail de Pénélope qui défait pour pouvoir refaire et piéger le temps, c'est la prise en compte du temps lui-même qui lentement mais sûrement façonne le regard que l'on porte sur ce qui n'est plus et pétrit l'entendement.
De fait-divers assez peu prometteur au départ, la disparition de Madeleine MC est à l'arrivée l'occasion d'une multiplicité de motifs de réflexion, et une échéance toujours recommencée, car n'ont pu être déterminés ni la nature du crime ni l'heure à laquelle l'événement a eu lieu.

 Les pages de ce blog sont donc résolument en cours.

Ce qui est arrivé à Madeleine MC n'a pas été élucidé et il est fort douteux qu'il le soit officiellement jamais. En effet, le Yard, qui s'est attelé à cette tâche en mai 2011, a dû d'emblée prendre le parti de tourner le dos à  la conclusion de l'enquête originelle et, alors que rien, factuellement, ne désignait un enlèvement, a tablé précisément sur tout le contraire. 
Il est légitime et raisonnable, sur le point précis de la disparition, de s'interroger  sur les informations contenues dans le dossier de la police judiciaire portugaise. Avant tout, mais pas seulement.
Sur les colonnes de droite et de gauche figurent les documents auxquels renvoient les chapitres, certains illustrant ou offrant un point de vue critique, d'autres développant ou explicitant, d'autres encore fonctionnant un peu comme le champ/contre-champ au cinéma ou le contrepoint en harmonie.

À droite figurent :
- les documents essentiels du dossier de la PJ (les PJFiles),
les communiqués de Operation Grange, l'équipe de Scotland Yard qui travaille sur l'affaire depuis 2011,
- les témoignages,
- les techniques d'entretien et l'analyse des auditions
- les documents liés aux diverses brigades canines ayant travaillé sur le terrain.
- des écrits divers liés à l'enquête criminelle :
Miscellanées,
- des études psycho et/ou sociologiques : En question,
- les chroniques, opinions et théories sur la disparition de MMC.


À gauche sont recensés :
les documents filmés (chronologiquement) :  interviews des protagonistes, les reportages, les débats sur l'affaire,
Madeleine's Fund regroupe les comptes du fonds créé moins de deux semaines après la disparition de MMC et leur analyse,
- des compléments d'information : Paralipomènes
- Liberté d'expression - Sur la sellette comprend 
. les rapports et décisions de justice liés au long procès qui suivit l'assignation du commissaire Amaral, de l'éditeur Guerra & Paz, du producteur Valentim de Carvalho et de la chaîne TVI par la famille MC,
. une énumération des titres de la presse écrite en 2007,
. les dépositions concernant l'affaire MC dans les travaux de la
Commission Leveson
. et les consultations de la commission parlementaire de la Chambre des communes sur la question de l'éthique et des médias.


Sur la bande horizontale supérieure on trouvera :
- la rubrique Il était une fois est comme la trame du récit, non pas un conte merveilleux, mais une narration où se reflète notre époque de post-vérité, puisque les fausses nouvelles et autres faits alternatifs ont conquis le droit de cité, ne serait-ce que pour être dénoncés ou raillés.
- un glossaire in progress.
- des notions par ordre alphabétique.

La sagesse du précepte de Baruch Spinoza (Traité théologico-politique, chap. I-4) s'impose à l'esprit ici plus que jamais :
Ne pas se gausser, ni se lamenter, ni prendre en horreur, mais comprendre. 






musique de Bruno Sassetti


Alice, deux ans, disparaît mystérieusement de la maternelle. Son père se lance à sa recherche. Il place des caméras dans Lisbonne et analyse systématiquement les images enregistrées et affichées sur les murs de son appartement. Des milliers de visages enfantins hantent la quête obsessionnelle de celui d'Alice.

Alice, Marco Martins, 2005




Afin de former sa propre opinion à partir d'éléments factuels, chacun est encouragé à lire le dossier de la police portugaise, abrégé en PJFiles. Je l'ai moi-même parcouru maintes fois, en large et en travers, à la recherche d'un indice d'enlèvement. Je n'ai rien trouvé, rien non plus qui lave les MC de tout soupçon. 
Depuis les déclarations reproduites ci-dessus, qui n'ont jamais été démenties, la dernière ayant dû être confirmée par la Haute Cour de Justice (2017), car l'innocence était l'argument principal des appelants, d'autres positions ont tenté de s'imposer, mais aucun élément probant n'a été évoqué pour les étayer. Le statu quo est donc encore ce qu'il était en juillet 2008. Jusqu'à nouvel ordre bien entendu.



"Question sans réponse" ? L'anagramme préconise "enquêtons sans espoir".

Survol de l'histoire en un peu plus de 3000 mots, quelques images et deux ou trois références filmiques  ici.




2020

2019
AOÛ/DÉC - LXVI - Et ne pas réfléchir est plus dangereux encore..
MAI/JUI - LXV. When the legend becomes fact, print the legend !
AVR - LXIV. La parole est moitié à qui écoute et moitié à qui parle 
JAN/MAR - LXIII. Illusion, illusion, quand tu nous tiens !

2018
OCT/DÉC - LXII. Rien de nouveau sous le soleil.
JUN/SEP - LXI. L'avenir dure longtemps.  
AVR/MAI - LX. C'est que de la vérité on n'a pas tout à apprendre.
JAN/MAR - LIX. Ein Glaube wie ein Fallbeil, so schwer, so leicht.

2017 
OCT/DÉC - LVIII. Se cacher est un plaisir, ne pas être trouvé une catastrophe.
AOÛ/SEP - LVII. To beguile the time, look like the time.
JUN/JUI - LVI. Dans un mois, dans un an, comment... ?
MAI - LV. Will no one dare disturb the sound of silence ?
AVR - LIV. Et si, telle Daphné, elle s'était métamorphosée ? 
MAR - LIII.  Is the answer blowin' in the wind ?

2016
OCT/FÉV - LII. Who in your merry merry month of May..
JUN/SEP - LI. Il faut des dieux apaiser la colère.
FÉV/MAI - L. Le syndrome de la femme blanche disparue.

2015 
OCT/JAN - XLIX. Mais où sont les neiges d'antan ?
MAI/SEP - XLVIII. C'était l'époque de la croyance, c'était l'époque de l'incrédulité.
MAR/AVR - XLVII. Est-ce là le visage qui lança aux flots des milliers de vaisseaux?
JAN/FÉV - XLVI. L'impossible est une frontière toujours reculante.

2014
NOV/DÉC - XLV. Perdue de vue, perdue de vie ?
SEP/OCT - XLIV. Fiction, réalité, coupures de presse... Mais pas d'Auguste Dupin.
JUI/AOÛ - XLIII. Ô flots abracadabrantesques!

JUN - XLII. Du bon usage de l'hypothético-déduction.
MAI - XLI. Archéologie d'une investigation.
FÉV/AVR - XL. Ces chemins qui ne mènent nulle part.

2013
NOV/JAN - XXXIX. Faire sonner le glas ou les trompettes ?
SEP:OCT - XXXVIII. Jeux de scène et changement de décor.
JUN/AOÛ - XXXVII. Cherchez et vous trouverez!
MAR/MAI - XXXVI. Transparences et faux-semblants.
  
2012 
NOV/FÉV - XXXV. Le réel n'a qu'à bien se tenir. 
JUN/OCT - XXXIV. Écoutes et éclaboussements.
MAR/MAI - XXXIII. Une petite fille virtuelle dans le cyber espace.

2011
OCT/FÉV - XXXII. Médias en émoi et Commission Leveson
JUN/SEP - XXXI. Tapage inconséquent mais silencieuse censure 
FÉV/MAI - XXX. Le Yard entre en scène

2010
NOV/JAN - XXIX. Pétitions et prétentions
AOÛ/OCT - XXVIII. Nouveau monde vs vieille Europe
MAI/JUL - XXVII. L'essentiel est d'avoir des pistes à explorer

FÉV/AVR - XXVI. La censure en question

2009
DÉC/JAN - XXV. C'est mettre ses conjectures à bien haut prix que d'en faire cuire...
OCT/NOV - XXIV. Haro sur les médias et campagnes médiatiques.
JUL/AOÛ - XXIII. Fahrenheit 451
MAI:JUN - XXII. Deuxième anniversaire et assignation en référé. 
AVR - XXI. Docu-enquête, docu-fiction et reality show.
FÉV:MAR - XX. Les médias en question.

2008
NOV/DÉC - XIX. Peut-on rire de tout ?
SEP/OCT - XVIII. Plus ça change et plus c'est la même chose.
JUL/AOÛ - XVII. En marche vers le classement et un certain soulagement.
MAI/JUN - XVI. Échec reconstitutionnel et premier anniversaire de la disparition. 

AVR - XV. Mission rogatoire dans le Leicestershire et mission fiction à Bruxelles.
MAR - XIV.Un fait sans précédent et trois récits portugais.
FÉV - XIII. Words, words, words..

2007
DÉC/JAN - XII. Home, sweet home!
NOV - XI. N'avoir rien à cacher. 
OCT - X. Changement de cap.
SEP b- IX. Une bonne réputation couvre toutes les fautes.
SEP a  - VIII. Départ précipité de deux témoins assistés.
AOÛ - VII. La PJ avance, le Vatican recule, tournant ?
JUI - VI. Un chasseur d'égarés, un rêve controversé et deux chiens très spéciaux.
JUN - V. Choses dites, choses tues.
MAI 13/31 - IV. Un fonds, un docteur folimage et une bénédiction papale.
MAI 05/12 - III. Déferlante médiatique et esprit, es-tu là ?
MAI 04  - II. Et ce qui s'ensuivit.. 
MAI 03  - I. Tout commença par un lit vide.  


Mais, au fait, pourquoi s'intéresser à cette histoire particulière, cette affaire sensible, ce cas d'école

Terence (185/190 av JC - 159 av JC) - Je suis homme et rien de ce qui a trait aux hommes ne m'est étranger.




mercredi

2022 - JUL/ - chap. LXXVI

 



Chap. LXXVI - Aucune preuve ? Inventez une histoire  !


Il y a eu un effort énorme pour faire de l'enlèvement le seul scénario envisageable, mais cela ne fonctionne plus aussi bien. S'accrocher à l'argument "trois forces de police enquêtent sur l'enlèvement" n'est pas un non point d'appui. La police portugaise, selon certains, est inepte. Le Met a détruit sa réputation par son propre comportement. Les Allemands ont un suspect mais ne peuvent pas, pour l'instant, l'inculper, malgré une recherche désespérée de preuves. Si ces forces de police pensent que Madeleine MC a été enlevée, elles semblent incapables d'en trouver la moindre preuve. Je ne sais pas si Madeleine a été enlevée ou non. Ce que je sais, c'est que je n'ai rien vu qui indique qu'elle l'ait été. Par conséquent, il m'est impossible de considérer cela comme un fait, contrairement à certains, journalistes, policiers etc.

On a l'impression que Britanniques et Allemands sont en quête  de pistes à suivre plutôt qu'occupés à évaluer faits et indications.

Marc Rowley serait candidat à la prestigieuse direction de Scotland Yard : l'implication des parents a été traitée à l'époque par l'enquête initiale menée par les Portugais. Nous avons examiné tous les documents et nous sommes heureux que tout ait été traité et il n'y a aucune raison de rouvrir ce dossier ou de lancer des rumeurs, déclarait-il en 2017. Sa conviction que Madeleine a été enlevée n'est pas partagée par les procureurs portugais qui ont décidé d'archiver l'affaire. Ils n'avaient pas suffisamment d'éléments probants pour identifier la nature crime, encore moins le ou les auteurs. Quelles sortes de preuves a trouvé SY qui lui ont permis de le faire. Operation Grange a été mise en place pour enquêter sur un enlèvement. L'examen de la chronologie peut montrer une opportunité d'enlèvement, mais cela ne signifie pas qu'un enlèvement a eu lieu.

Le point crucial est de savoir comment une force de police a pu réussir à identifier un crime alors qu'une autre n'a pas pu le faire. Des preuves ont-elles été dissimulées lors de l'enquête initiale ?

Ils ont dit qu'un vacancier avait récupéré son enfant à la crèche de nuit. Ils ont aussi dit qu'il marchait "près" du 5A. Donc, soit il allait dans la mauvaise direction, soit Jane Tanner s'est trompée et il se dirigeait vers le 5A, et non l'inverse. Soit ça, soit un témoin ne distinguait pas la droite de la gauche.    

06 – Contre toute attente, le Home Office ayant laissé entendre que Operation Grange serait remisé en automne 2022, la recherche de MMC devrait se poursuivre jusqu'en mars 2023. La décision pourrait être liée aux conclusions de MWT pour qui CB n'est pas impliqué dans l'affaire. 

08 – Sir Mark Rowley nommé à la tête du Met. Pour mémoire c'est l'homme qui disait sans rire que "de quelque manière qu'elle ait quitté l'appartement, elle a été enlevée", la justification étant que "Ce n'est pas une jeune de 20 ans qui a disparu et qui a décidé de commencer une nouvelle vie"...


Pierre Choderlos de Laclos

Dans la common law, il est fréquemment dit sur la diffamation que la " charge de la preuve " incombe au défendeur. Cependant, la loi sur la diffamation de 2013 a ajouté une exigence selon laquelle le demandeur doit démontrer qu'un "préjudice grave" a été causé ou était susceptible d'être causé à la réputation du demandeur, ce qui ajoute une charge de la preuve significative sur le demandeur.

C'est donc au demandeur de prouver qu'il/elle a été calomnié(e) ou diffamé(e). Ce n'est pas au défendeur de prouver son innocence. La loi est la même au Portugal et dans la plupart des autres pays. C'est pourquoi, malgré leur conviction que MMC avait été enlevée et qu'ils étaient innocents de tout acte répréhensible, ses parents n'ont pas réussi à prouver leur cause.


11 – Aujourd'hui, lever du soleil à 06:14 et coucher à 21:02. Durée du jour de 888 minutes, soit 14h et 48'. On aura perdu 2' de lumière.

Deux choses amusantes

La première est la conviction absolue que, parce que CB a été condamné pour d'autres crimes sans rapport, il DOIT donc être responsable de la disparition de Madeleine - et ce, sans qu'aucune preuve crédible n'ait été rendue publique. CB a supplanté Gonçalo Amaral comme diable incarné.

Deuxièmement, la vie de CB est examinée obsessionnellement dans les moindres détails, probablement dans l'espoir que cela conduira à la découverte évasive qui résoudra l'affaire.

 Quand la vérité n'est pas libre, la liberté n'est pas vraie. (Jacques Prévert)



Mise à jour CEDH : La Cour a traité 288 requêtes concernant le Portugal en 2021, dont 283 qu’elle a déclarées irrecevables ou dont elle n’a pas poursuivi l’examen (requêtes éliminées). Elle a prononcé 5 arrêts (portant sur 5 requêtes), dont 3 qui ont conclu à au moins une violation de la Convention européenne des droits de l’homme. 
C'est un taux d'échec élevé, bien que l'on puisse supposer que les requérants pensaient tous avoir un dossier valable.


Août 


CB serait inculpé si c'était la décision de Wolter, mais ça ne l'est pas. La décision revient à un juge qui aura bien présent à l'esprit que les yeux du monde entier seront rivés sur le système juridique allemand. On peut s'attendre à ce que seuls les affaires solides soient poursuivies.

On s'est très vite à l'absence de méfaits antérieurs des MC et au fait qu'ils étaient médecins pour suggérer qu'il était peu probable qu'ils soient impliqués. Dans une certaine mesure, le passé de CB est utilisé par certains comme s'il était une "preuve" de culpabilité. De même que les MC sont devenus "pauvres", "souffrants" et "médecins" pour faire passer un message, CB est devenu "vil", "pédophile" et "violeur" pour en faire passer un autre.




mardi

2022 - MAI/JUN - chap. LXXV

 


Chap. LXXV - Panurgisme et perroquetisme 


 


Un certain "détective étranger" étiqueté "Truth" fait de la pub pour un bouquin écrit depuis 2017, après son investigation de l'affaire MC. Le livre est censé être épais et un cauchemar pour les imposteurs. Il aurait découvert la vraie ligne de temps qui change tout grâce à l'attention portée aux détails. 

Il répond aux questions (manifestement prévues) de  Dietmar Goetz. 
Quand MMC a-t-elle disparu? Elle n'a pas disparu. 
Combien des T9 ont menti à la police ? Au moins 8. 
Combien des T9 pourraient être activement impliqués dans la disparition? Le mot "activement" est relatif , donc Truth préfère ne pas répondre, il évoque un bateau avec un capitaine solide et des matelots qui ne savent pas où ils vont. Ils ont embarqué la nuit sans voir le bateau. 
Que penser de Operation Grange? Ça a dû être très frustrant pour les vrais enquêteurs de trouver quelque chose qui n'existait pas, un ravisseur fantôme. OG n'a jamais été une vraie enquête. 
Alors qu'est-il arrivé à MMC ? Ce qui a été découvert et ce qui manquait sur la scène de crime nous disent qu'il n'y a pas eu d'enlèvement. 
Alors vous pensez que MMC est morte ? Oui, MMC est morte avant d'avoir supposément disparu. 
Qu'est-ce qui vous fait penser qu'on peut la retrouver ? Qu'est-ce qui vous rend si sûr ? Vous devrez lire le livre. 
Qu'est-ce qui s'est passé avec la famille S le 3 mai ? Ils ont vu un porteur d'enfant hors de propos. 
Pourquoi cet homme était-il hors de propos ? Parce que MMC était déjà partie. 
Qui d'autre connaît cette ligne de temps ? Personne excepté les imposteurs. C'est pourquoi le détective étranger apparaît complètement masqué, des pieds à la tête. Pourquoi la police n'a-t-elle pas découvert tout ça ? Parce que la politique s'est mis en travers et parce qu'ils n'ont pas fait assez attention aux détails. Donc le diable est dans les détails. Non, la vérité est dans les détails. 
Pourquoi n'avez-vous pas contacté la police ? Je l'ai fait, mais ils n'ont pas réagi. Comment vous y êtes-vous pris pour en arriver là ? J'ai un oeil perçant pour les détails et je suis très bon en synthèse des choses. 
Et vous avez monté ça tout seul ? Quand vous faites un puzzle, vous ne pouvez pas forcer les pièces. Donc, non, c'est fondé sur des éléments probants. Donc pas de spéculations. Pourquoi cette interview avec nous ? Parce que mon travail est fini et le temps est venu de partager des informations qui pourraient même surprendre ceux qui pensent qu'ils savent beaucoup de choses sur cette affaire. 
Qu'est-ce qui ressort de ce livre, quels sont les résultats ? La vérité va apparaître, l'affaire va être élucidée et les restes de MMC seront trouvés. 
Vous savez où sont les restes ? La maison des cartes va tomber avec ce livre et ceux qui l'ont enterrée vont révéler où. Oui, il y a une grande probabilité que je sache où c'est. 
Il y a un suspect allemand. Quid de lui ? C'est le mieux qu'ils ont pu trouver comme bouc émissaire et je ne crois pas qu'ils aient jamais lu les PJFiles parce que la vérité est dans ce dossier caché en pleine vue. Quand ils liront mon livre ils seront embarrassés comme ceux qui qui les soutiennent la théorie de l'enlèvement. 
Avez-vous un commentaire final là-dessus ? Ce que je voudrais dire est que ceux qui ont lu les PJFiles, vu les interviews et pensent encore qu'il y a pu avoir un enlèvement ne devrait pas travailler dans la police. Je n'ai besoin de rien dans la vie et je ne suis là que pour la vérité.



01 –  L'idée de traduire en justice CB est fascinante.
Sera-t-il accusé de 
1. avoir trouvé l'enfant à l'extérieur de l'appartement, l'avoir ramassée, s'être occupé d'elle et l'avoir vendue à un couple sans enfant au Maroc ?
2.   l'avoir entendue pleurer après être tombée dans la tranchée profonde juste à l'extérieur de l'appartement, l'avoir sauvée et vendue à un prince saoudien comme étant le prochain "Mahdi" à l'œil magique ?
3.  d'être  entré par effraction en forçant, brisant, émiettant ou cassant les volets, d'avoir endormi les trois enfants et choisi d'emporter l'aînée ?
4. d'avoir monté les escaliers extérieurs en passant devant le père et un ami qui discutaient dans la rue juste à l'extérieur, en quête de quelque chose de valeur à voler, mais, ignorant CINQ passeports britanniques, décida plutôt d'emmener une enfant de presque quatre ans au sommeil fragile, et de redescendre les escaliers à la barbe du père....

Parce que l'accusation dans une affaire doit présenter un scénario crédible.
Il n'est PAS suffisant de dire "Il s'est passé quelque chose.  Nous ne savons pas exactement quoi, mais nous pensons que CB l'a fait."
Même les accusations "inventées" doivent être "inventées".

02 – Selon Sky News (Martin Brunt), CB a un alibi (il était avec une jeune femme à l'heure de la disparition et à plusieurs km du lieu, puis il l'aurait conduite à l'aéroport et ils auraient été photographiés à un barrage). HCW insiste sur la proximité du téléphone portable et du 5A quand un appel a été reçu entre 19 h 32 et 20 h 02, le 3 mai 2007. Mais aucune information ou technologie, compte tenu d'une antenne unique avec un rayon de 7km à PDL, ne place le téléphone ou CB devant le 5A au moment de la disparition. Par ailleurs l'appel à témoin lancé en juin 2020 n'a rien donné quant à l'identité des locuteurs. Il faut, pour accuser, savoir qui et où ils étaient. 


HCW a déclaré à Sky News : "Je suppose que s'il a quelque chose qui disculpe CB, tôt ou tard, il nous en fera part et nous le vérifierons. Jusqu'à présent, il ne nous a rien dit, il ne nous a donné aucun alibi. Donc, nous ne pouvons travailler que sur les preuves que nous avons trouvées jusqu'à présent dans notre enquête. Et il n'y avait rien pour le disculper." Mais rien non plus pour l'accuser, sinon il n'envisagerait as la possibilité d'une disculpation. 
CB aurait été interrogé à la demande des Portugais après avoir été constitué "arguido", mais aurait refusé de répondre.





03 – Selon l'avocat Miguel Matias, il y a aussi une nuance : Dans les crimes contre la liberté ou l'autodétermination sexuelle des mineurs, la prescription n'intervient qu'au moment où la victime, la personne offensée, a 23 ans.
L'enquête a maintenant 8 ans et demi de plus pour découvrir ce qui est arrivé à MMC, mais si des co-auteurs ou d'autres suspects sont trouvés, il est peu probable qu'ils soient tenus pénalement responsables du crime.



Voilà un autre des tours de Sandra Felgueiras, drôle de journaliste qui s'efforce à chaque instant d'insinuer les réponses en posant les questions et qui, quand elle se heurte à un mur, annonce fièrement que c'est la plus éloquente des réponses. SF fait partie de ces Portugais qui souffrent tant d'un complexe d'infériorite qu'ils vont jusqu'à dénigrer leur pays pour apparaître comme supérieurs. SF suppose que CB a parlé au téléphone à proximité du 5A au moment de l'enlèvement. Elle dit que sa présence à cet endroit est prouvée ! Puis elle demande à HCW s'il est vrai que quelque chose appartenant à MMC a été trouvé dans le van de CB et il répond qu'il ne peut pas commenter les détails de l'enquête. Alors, avec un petit sourire de ceux qui se trouvent intelligents, elle répond "mais vous ne pouvez pas le nier, n'est-ce pas ?" Il répond "Je ne veux pas le nier". SF déduit alors que c'est une confirmation implicite, sans envisager un seul instant qu'elle sur-interprète !  SF interroge HCW 1) sur l'enlèvement et 2) sur la séquestration. Le procureur est mal à l'aise sur le point 1), on sent qu'il n'en sait rien. 



Selon RSF, le Portugal est au septième rang dans le classement mondial de la liberté de la presse. UK 24 et France 26.











Personne ne sait pourquoi les Portugais ont fait de CB un arguido. Une question de procédure.. mais encore faudrait-il avoir un indice pour poursuivre l'enquête. Il y a des théories de conspiration très étranges et des insinuations très diffamatoires sur le système judiciaire portugais. En particulier, l'idée que cinq juges de la Cour suprême auraient falsifié le résultat d'un procès en diffamation contre un ancien policier.

Les preuves forensiques de l'existence de MMC provenaient de la taie d'oreiller de Rothley et du test au talon fait à sa naissance. Les preuves forensiques de sa présence au Portugal ont été non concluantes.


Questions légales posées par Joana Morais :

Seul CB peut-il être un arguido dans l'enquête ?
Pourquoi les médias portugais disent-ils que seul CB peut être témoin assisté ?
Que se passe-t-il si un nouveau suspect est trouvé ? Que se passe-t-il si des co-auteurs du crime sont découverts ?
Les anciens "arguidos" peuvent-ils redevenir des "arguidos" ?

CB a été constitué en tant qu'arguido pour le crime d'homicide, c'est ce crime qui serait prescrit aujourd'hui, le 3 mai 2022.
Pourquoi cette date spécifique ? Parce que c'est la date à laquelle l'enquête pense que MMC a été tuée.
La rétrospective est une chose merveilleuse, mais il y a quinze ans, personne ne pensait qu'il faudrait autant de temps pour résoudre l'affaire, et c'est apparemment la date officielle à laquelle MMC a probablement été assassinée.
La vérité est que personne ne sait vraiment si elle a été assassinée ou non, ni même quel jour, un certain nombre de possibilités ayant pu avoir lieu. Il n'en reste pas moins que c'est devenu la date de l'homicide de MMC et que dans la loi portugaise, ce crime se prescrit après 15 ans depuis qu'une personne est soupçonnée d'avoir commis ce crime. Donc, inculper CB pour ce crime si près de la date limite, signifie que l'enquête aura environ 8 ans et demi pour enquêter sur le suspect allemand.

Que se passera-t-il si on trouve, par exemple, des co-auteurs de Christian Bruckner, pour ce crime d'homicide survenu le 3 mai 2007 ? Ils ne peuvent pas être constitués en tant qu'arguidos pour ce crime d'homicide spécifique commis à cette date précise, à moins que de nouveaux faits pertinents ne soient apportés à l'enquête. La date limite pour constituer les co-auteurs ou toute autre personne pour le crime d'homicide était aujourd'hui, le 3 mai 2022.

D'autres suspects peuvent devenir des arguidos, si par exemple, un type, appelons-le Jon, apparaît avec des preuves vidéo prouvant qu'il a bien tué Madeleine McCann, ce serait un fait nouveau et pertinent pour l'enquête. Toutefois, supposons que Jon ne présente rien d'autre que des aveux, déclarant qu'il a tué la fillette le 4 mai 2007, et que ses aveux soient présentés d'ici un mois. Cela suffirait-il à maintenir l'enquête en cours ou à la rouvrir ? Peut-être pas, faute de preuves, et la prescription s'appliquerait, le délai de 15 ans déjà mentionné pour un homicide.

Il y a des crimes sans prescription, par exemple le kidnapping. Peut-être que les crimes d'homicide contre les enfants, ou indépendamment de l'âge de la victime, ne devraient pas avoir de limite de temps non plus.

Les anciens arguidos peuvent-ils être à nouveau constitués en arguidos ? Oui, mais encore une fois, seulement s'il y a des informations nouvelles et pertinentes. Peuvent-ils être constitués pour le crime d'homicide, si ce crime a eu lieu, selon l'enquête, le 3 mai 2007 ? Apparemment non, car la date limite était aujourd'hui. 



04 – Tribunal des Médias dans toute sa splendeur. Il a suffi qu'une journaliste convaincue de son flair d'investigatrice fasse l'assaut de HCW et prenne ses silences pour des révélations pour que toute la presse britannique, du Times (un objet appartenant à MMC trouvé dans le van) au Guardian (qui insiste sur l'exonération des MC par PT) en passant par les tabloïds (nouvel élément probant ("pas forensique" selon HCW ! Mais des fibres, c'est forensique...). Il ressort de tout ça que HCW est "certain" que MMC est morte (mais les MC espèrent encore) et SF de reprendre à son compte le titre aussi sensationnaliste que faux ("Des vestiges de MMC retrouvés dans le camping-car") et développe...
Quant au camping-car il a été vendu par CB à un Peter W en 2015. La police s'en est emparé pour tester..
Quant aux fibres, s'ils en ont trouvé "plusieurs", elles devront être comparées à des échantillons provenant du pyjama original. Même cela ne permettra que de savoir s'ils proviennent du même lot de tissu que celui à partir duquel des milliers de pyjamas et autres vêtements de nuit ont été fabriqués, peut-être en Inde, et envoyés aux distributeurs et détaillants du monde entier. Mais cela aussi sera difficile, puisque le pyjama est censé avoir été "enlevé" au même moment. On peut craindre que les tabloïds qui qui ont "supposé" l'existence de fibres s'y accrochent pour faire une histoire."


Il y a une autre difficulté, HCW a précisé ne pas détenir d'élément probant "forensique", ce dernier terme étant relatif à ou désignant l'application de méthodes et de techniques scientifiques à des enquêtes criminelles. Cela exclut donc les fibres.

Le 21 avril, le tribunal allemand a refusé à CB, qui avait déjà purgé la moitié de sa peine, une libération conditionnelle en raison du risque de récidive.         

 

Descente en flèche de la PJ par N. Farage sur GB News, où il faut plutôt voir un compliment! 


 

Toutes ces polices ne pipent mot des alertes des chiens, pourtant britanniques, pourtant recherchés et empruntés par le FBI. Les recherches sur le nez électronique progressent, mais on est encore loin des capacités canines. Lire ici.


05 – HCW a dû démentir tout ce que les tabloïds + journaux de qualité européens avaient affirmé hier en raison d'une plainte de l'avocat de CB (un détail qui est tu) : "Toute l'histoire avec les traces de fibres est un non-sens total,  les prétendues nouvelles découvertes sont fictives. Dans l'interview, j'ai dit que nous avions trouvé de nouvelles preuves au cours des deux dernières années. Cependant, elles n'avaient rien de disculpant. Pour l'instant, je ne peux rien dire sur les résultats des enquêtes ultérieures et sur les éléments de preuve individuels. En réponse à une question spécifique, qui faisait référence à d'éventuelles traces provenant de l'un des véhicules de l'accusé, mais qui ne mentionnait pas de traces de fibres, j'ai dit que je ne dirais rien à ce sujet. Je ne l'ai pas nié non plus, j'ai simplement déclaré que nous ne voulions rien dire à ce sujet." En fait il a joué sur l'ambiguïté tandis que SF sur-interprétait en se fiant au petit sourire de son interlocuteur. D'aucuns mettront cela sur un lost in translation, mais qui le croira ? 
 
Pendant ce temps, Mark WT lance sa mini-série qui tient un tout autre discours.  Son dossier contre le nouveau suspect principal dans la disparition de Madeleine McCann est "très faible", plusieurs témoins peuvent fournir des alibis à CB la nuit fatidique.
"Les preuves que nous avons pu établir, et les informations qui nous sont parvenues, ne sont pas suffisantes pour affirmer que CB est responsable de la disparition ou du meurtre de Madeleine".
"Le dossier du procureur est un dossier qui s'écroule quand on commence à regarder les preuves. Aucune ne le place soit directement à l'extérieur de l'appartement la nuit de sa disparition ou en relation avec la disparition."
Plusieurs personnes donnent à CB un alibi pour la nuit du 3 mai 2007, et l'équipe de MWT a "pu vérifier les alibi". "Les gens qui nous ont parlé de CB n'ont rien à y gagner".
"Pour la toute première fois, on a un véritable aperçu de ce dont disposent exactement les procureurs allemands", bien que le documentaire n'ait pas eu accès à toutes les preuves dont disposaient les procureurs allemands, mais  "nous en connaissons la grande majorité".
MWT est troublé par la façon dont les Allemands ont poursuivi CB si publiquement. Ils ont "dépassé les bornes" en déclarant la culpabilité de Brueckner et en agissant comme "juge, jury et avocat général". Et MWT, qui croit en l'innocence des parents de remarquer que l'assassin de MMC et son ravisseur de Madeleine (il a l'air d'accord avec HCW qui toujours parle du meurtre, jamais de l'enlèvement) sont toujours en liberté (parce que) tout est maintenant entièrement concentré sur CB.
Interrogé sur les raisons pour lesquelles les Allemands se sont braqués sur CB, MWT répond qu'il est possible que les enquêteurs aient eu une "vision étroite (sic) et une fixation totale" sur la résolution de l'une des plus grandes affaires non élucidées du monde.
"Pour qu'une enquête soit efficace, il faut prendre en compte tous les éléments, les positifs comme les négatifs et la réalité est qu'il y a énormément d'indications (et) de preuves qui disent que ce n'est pas CB". 
 

Cette affaire ressemble de plus en plus à un procès médiatique attisé, voire secondairement manipulé par HCW (au départ manipulé par Sandra F qui espérait lui mettre ses idées dans la tête), qui semble ne pas disposer de preuves suffisantes pour condamner selon les normes son suspect préféré.  Si, deux ans après avoir rendu l'affaire publique en proclamant que MMC était morte (alors qu'aujourd'hui il doit avouer qu'il n'en a aucune preuve matérielle), les éléments probants qu'il espérait trouver ne sont pas apparus, il serait peut-être raisonnable d"envisager qu'ils n'existent pas.

Mais HCW s'entête à affirmer que MMC est morte. Le protocole sinon l'éthique de la police exige que si Wolters avait une preuve concluante de sa mort, il l'aurait fournie à ses parents depuis longtemps.


07 – HCW n'en manque pas une, comme il n'a pas lu les PJFiles et n'a aucune idée de la manière dont MMC pourrait être tombée dans les mains de CB, il laisse entendre maintenant qu'un complice pourrait l'avoir enlevée et  vendue à CB. Il faut dire que la manipunaliste lui avait mis cette hypothèse dans la tête.

10 – Selon Mark Williams-Thomas, le kidnappeur de MMC est en liberté et va s'en tirer à bon compte en raison de la focalisatio sur un faux coupable. Rien ne prouve que CB soit responsable de sa disparition, affirme un enquêteur. MWT a tenté de prouver que CB était coupable, mais a fini par le disculper.

Il affirme que le téléphone qui, selon la police, appartenait à CB qui aurait répondu à un appel devant l'appartement des MC une heure avant la disparition de MMC n'était pas le sien. L'appelant mystérieux pouvait se situer dans un rayon de 21 miles autour l'appartement. A l'autre bout du fil se trouvait un pédophile dont la police n'a jamais pu retrouver la trace, selon MWT. 

CB a un alibi qu'il a fourni à MWT par lettre depuis la prison. Il avait passé la semaine avec une vacancière allemande de 17 ans dans son camping-car à Carvoeiro, à 40 minutes du lieu du crime qui a confirmé et dit que le comportement de CB n'a jamais changé. Elle a dit qu'il ne semblait pas savoir qu'une fillette avait disparu jusqu'à ce que les enquêteurs le lui disent.

Lorsque MWT a fait part de ces infos aux autorités allemandes, celles-ci les ont rejetées. Il faut des preuves pour accuser quelqu'un, quoi qu'il ait fait auparavant, "cela ne le rend pas responsable de la disparition de MMC. Ce n'est pas ainsi que le système de justice pénale devrait fonctionner. MWT explique que CB ait accepté de se confier à lui - plutôt que de parler à la police - parce qu'il craint d'être effectivement "piégé pour le plus grand crime du monde".

Selon MWT il est possible que les enquêteurs allemands aient eu une "vision étroite (sic) et une fixation totale" sur la résolution de l'une des plus grandes affaires non élucidées au monde. "Pour qu'une enquête soit efficace, il faut prendre en compte chaque élément, les points positifs et négatifs", a-t-il déclaré. "Et la réalité est qu'il y a énormément d'indications (et) de preuves qui vous disent que ce n'est pas CB".

MWT pense que Madeleine est morte, la petite fille ayant probablement été enlevée par un opportuniste après s'être égarée hors de l'appartement.  



Lorsque l'on préjuge de l'issue d'un procès, cela laisse un point d'interrogation sur le verdict. La seule façon de s'assurer que les préjugés conscients ou inconscients n'influencent pas les décisions de la Cour est de s'assurer qu'il n'y a pas de préjugés. C'est une question que les autorités allemandes devraient aborder de toute urgence. Il n'y a pas besoin de spéculer sur un procès pour le momentCe n'est pas parce que quelqu'un pose des questions qu'il est obligé d'y répondre. Je discute de quelque chose qui s'est produit et je n'ai aucun intérêt pour les spéculations sans rapport.


HCW a déclaré quelqu'un coupable de meurtre, a encouragé un procès par les médias mais ne montre aucun indice menant à une inculpation. C'est ce comportement insensé, peut-être du bluff espérant des réactions, qui a déclenché toutes les histoires, les ragots et les spéculations.

Ce n'est pas CB qui inquiète, c'est le non-respect par HCW des lois qui lui interdisent comme procureur de dire certaines choses.


Peter Mac  remarque : Même MWT suit servilement la "version de la vérité" des MC en se concentrant sur 21h25/21h35, le 3 mai. Tous les commentateurs qui essaient de faire entrer les faits connus dans cette étroite et impossible "fenêtre d'opportunité" sont obligés d'inventer d'autres choses pour que ça colle.

Un second ravisseur, emmenée pour être vendue, errante, et toutes les autres absurdités que nous avons vues au cours des deux dernières semaines, et des 14 dernières années. Même Gonçalo Amaral soutient maintenant la possibilité que la "disparition" ait eu lieu plus tôt dans la semaine, ce à quoi mènent les preuves disponibles, et ce depuis les alertes des chiens.

MWT dit à un moment donné : "Pensez-vous que CB pourrait être impliqué dans l'enlèvement et le meurtre de MMC ?" 16 mots. Dans lesquels nous voyons ce qui suit :
-- pensez-vous > - notez le mot "pense". Pas, avez-vous des PREUVES, ou y a-t-il des preuves ?
-- pourrait être impliqué > Presque tout le monde POURRAIT être impliqué. La question est de savoir s'ils sont impliqués et s'il y a suffisamment de preuves à présenter devant un tribunal pour démontrer cette implication.
-- à l'enlèvement et au meurtre de MMC >. Ce qui soulève la question la plus importante. Il fait deux énormes suppositions et cherche ensuite à les justifier en les posant comme une question.
-- MMC a-t-elle été enlevée ? Seules deux personnes affirment qu'elle l'a été, et elles n'ont apporté aucune preuve à l'appui de cette affirmation. Personne d'autre qui s'est penché sur l'affaire n'a trouvé quoi que ce soit qui le suggère.
-- MMC a-t-elle été assassinée ? Ces deux mêmes personnes le nient, comme elles doivent le faire pour des raisons financières. Seuls HCW et un ou deux journalistes de tabloïds affirment qu'elle a été assassinée. La PJ dit qu'elle est morte accidentellement. Grange dit qu'elle est une personne disparue.


Il semble que la seule preuve contre CB est ce dont HCW refuse de parler. Les " preuves " téléphoniques ne sont d'aucune utilité, pas plus que la preuve que la voiture Jaguar a été réimmatriculée le 4 mai. On ne peut pas tirer de conclusion raisonnable des seules données téléphoniques, si ce n'est que quelqu'un, quelque part, a reçu un appel téléphonique d'une demi-heure. Wolters (ou quelqu'un du BKA) l'a admis, selon MWT, en lui disant que les données téléphoniques n'étaient pas pertinentes pour l'affaire CB.
Les Allemands ont lié ce numéro de téléphone à CB et ont demandé des informations sur l'appel reçu par ce numéro.  Était-ce parce qu'ils pensaient que cela pourrait être pertinent ou étaient-ils à la pêche ? Dans tous les cas, cela n'a rien apporté.
L'alibi de CB n'est pas confirmé, mais sa présence à PdL la nuit du 3 mai ne l'est pas non plus. Il n'y a pas non plus de preuves médico-légales le reliant à Madeleine. Peut-on monter un dossier basé sur le caractère de CB et l'accusation d'un témoin très douteux ? Nous verrons si cela est possible dans un État de droit.

Le Met, qui s'est intéressé à la même piste, n'a jamais désigné CB comme son principal suspect. Du reste suspecté de quoi ? Le Met n'a jamais suggéré qu'un meurtre avait été commis.

L'alibi dont parle MWT n'a pas été confirmé mais il y a de fortes chances qu'il le soit. Le fait que CB voyait cette fille si loin de Praia da Luz régulièrement chaque nuit pendant la période où Madeleine a disparu rend très improbable qu'il ait quelque chose à voir avec un enlèvement.
Le dossier de CB suggère qu'il aurait pu enlever et assassiner Madeleine, mais ne prouve pas qu'il l'ait fait. Le procureur allemand l'a néanmoins déclaré coupable. Les informations qu'il a publiées ne prouvent pas non plus sa culpabilité. Si tout ne repose pas sur la pure conviction des Allemands, assez forte pour pouvoir se passer de preuves, alors ils doivent inculper CB et soumettre leurs preuves à l'examen d'un tribunal. Sont-ils assez forts pour  désigner publiquement CB comme un meurtrier avant même qu'il ait été interrogé ? On en doute, sinon l'affaire aurait progressé.
La PJ avait suffisamment d'"indications" pour que les MC soient faits arguidos afin de leur poser des questions auxquelles leurs réponses auraient pu les incriminer. On ne sait quelles sont les "indications" qui ont conduit à faire de  CB un "arguido".

12 – C'est le jour anniversaire de MMC, 19 ans. Ses parents célèbrent rituellement, cadeaux, gâteaux, etc. Ils espèrent toujours, mais n'avancent plus comme argument le fameux sophisme de l'absence de preuve agité si souvent autrefois : on n'a rien découvert qui prouve qu'on lui a fait du mal, donc elle est trouvable. Le problème du raisonnement sur le manque de preuve pour essayer de "prouver" quelque chose n'est que cela : un manque. On ne peut pas l'utiliser pour conclure quoi que ce soit, on peut seulement conclure qu'on ne sait rien sur ce dont on parle.




L'article 6 de la CEDH stipule que les affaires doivent avancer dans un délai raisonnable, donc HCW n'a pas un temps illimité. Son suspect (et le reste du monde) est au courant de son statut et ce depuis au moins deux ans, même si CB n'a pas été interrogé ou inculpé.
CB doit faire face à  la loi comme n'importe qui ne respecte pas les règles. Ce qu'il ne devrait pas avoir à endurer, c'est d'être présenté comme coupable par des agents de la loi alors qu'il n'a même pas été interrogé ou inculpé. HCW devrait respecter la loi. L'affaire doit être examinée par un tribunal, pas par des journaux à sensation. Nous vivons dans des États de droit, ce qui signifie accepter les décisions rendues par tous les tribunaux, et pas seulement celles avec lesquelles nous sommes d'accord.

14 – Matthew Steeples suggère qu'il est temps de mettre un terme à l'enquête absurde sur une enfant qui n'a probablement jamais "disparu". Et de reposer les questions basiques : Pourquoi KMC a-t-elle refusé de répondre aux 48 questions de la police portugaise ? Pourquoi certains enregistrements d'appels téléphoniques le soir de la disparition ont-ils été effacés de la mémoire des téléphones des MC ? Pourquoi un chien renifleur britannique a-t-il senti l'odeur d'un cadavre dans un placard de l'appartement où MMC a disparu ? S'il n'y a pas eu de ravisseur, il n'y a pas eu d'enlèvement. Est-ce que tout cela n'a été, comme ose le dire Matthew Steeples, " qu'un énorme canulard " ? A-t-on gaspillé 14 millions de livres sterling à la recherche d'un enfant qui est très probablement mort en 2007?

Operation Grange a passé des années à essayer de trouver un ravisseur, et des preuves, parce que c'était son mandat, sans résultat. Il semble que le manque de preuves est le plus grand obstacle auquel la police se soit trouvée  confrontée. Est-ce par défaut de preuves pouvant corroborer l'enlèvement? Aucun des centaines de signalements de Madeleine ou d'hommes au comportement ou à l'apparence étrange n'a été utile.

17 – Tweet de MWT : la police britannique est préoccupée par les apparitions et les déclarations continues du procureur allemand dans les médias. Il est temps pour le procureur allemand, après 3 ans d'enquête et d'affirmation que Christian B a tué MMC, de l'inculper ou d'admettre qu'ils n'ont tout simplement pas de preuve.

HCW n'a pas accusé CB d'enlèvement, donc ce dernier n'a pas besoin d'alibi pour ça. HCW est seulement sûr que CB a tué MMC, apparemment, mais il n'a pas donné d'heure ou de lieu précis pour le moment et le lieu du meurtre, on ne voit donc pas comment CB pourrait fournir un alibi pour ça.

Le documentaire de MWT était annoncé comme devant durer trois heures, il ne dure finalement qu'une heure et demie. Qu'est-ce qui a été écarté ? Qui a décidé : les avocats ou les autorités ? Au lieu de diffuser 2x1,30, Channel 5 a répété le même programme six jours après sa première diffusion. Pas habituel.

Les antécédents d'une personne sont pris en compte par les officiers de police pendant les enquêtes. Ian Horrocks pensait que l'examen du passé d'une personne peut informer les enquêteurs sur ses actions futures. Le Met semble utiliser cette "logique erronée" aussi. Pour en revenir aux faits, ce sont les preuves qui comptent, pas les spéculations ou les rumeurs. Si les preuves concrètes de Wolters sont aussi fragiles que celles qu'il a publiées, ses chances d'inculper son suspect semblent faibles. Donc, quelle que soit l'importance du passé d'un suspect, cela ne devrait pas contribuer à le faire condamner.


25 – Journée internationale des enfants disparus. Toutes les 10' en France un enfant est porté manquant.

29 – Le programme 60 minutes Australia se demande pourquoi les  Allemands n'ont pas encore inculpé CB, deux ans après avoir annoncé dans les médias que MMC avait été tuée. C'est un "si" très douteux, mais si elle est encore en vie, elle a eu 19 ans il y a deux semaines. Ses parents sont censés s'accrocher à un espoir infinitésimal qu'elle est quelque part. Mais 15 ans après l'enlèvement de leur petite fille au Portugal, la vision réaliste de son sort est beaucoup plus pessimiste. Cela ne veut pas dire que le mystère ne sera pas résolu. Est interrogé MWT.





Juin


Madeleine McCann est probablement l'enfant disparu le plus célèbre du monde, mais cela ne signifie pas qu'elle soit la plus importante. Sa célébrité a d'autres motifs. Il est difficile expliquer comment un cas qui a été archivé par les Portugais comme un crime de nature inconnue en 2008 est devenu un enlèvement indiscuté en 2011 lorsque Grange s'est impliqué ?

Le MP a laissé trois options sur la table lorsqu'il a archivé l'affaire, mais Grange ne s'est intéressé qu'à l'une d'entre elles, on l'a financé pour enquêter sur "l'enlèvement".

Une autre lecture des preuves est qu'il n'y a pas eu de kidnapping, mais Grange n'a pas été chargé d'enquêter là-dessus.

Certaines pensent que l'histoire est simple, que la PJ a tout gâché (sous l'influence d'Amaral), qu'on a chargé Grange d'enquêter sur l'enlèvement (qui s'est manifestement produit) et que maintenant il ne reste plus qu'à inculper Brueckner. Le problème est que ce n'est pas simple. Ce qui s'est passé dans le passé affecte ce qui se passe maintenant. Les gens ont douté des MC assez tôt et rien de ce qui a suivi n'a changé leur opinion.

Si HCW peut prouver le meurtre, qu'attend-il ? Dire au monde que quelqu'un est un meurtrier sans en même temps le confronter à un tribunal est inacceptable.

Tout ce qu'il est légitime pour le moment, c'est la suspicion. Le casier judiciaire de CB ne prouve pas qu'il a fait du mal à Madeleine et l'absence de casier judiciaire des MC ne prouve pas qu'ils sont irréprochables.

Les droits d'un arguido, tels qu'ils sont définis sur ce site officiel du Ministère public, peuvent expliquer pourquoi les nouvelles concernant CB ont diminué. Comme arguido CB dispose désormais, ou devrait disposer, des informations sur les allégations portées à son encontre. Il a également le droit d'être impliqué dans certaines procédures.

Si les médias font maintenant d'autres allégations à son sujet qui ne sont pas contenues dans les informations auxquelles CB a maintenant accès, ne risquent-ils pas d'être poursuivis en justice ?

Séparer le bon grain de l'ivraie ne fonctionne que si l'on sait distinguer l'un de l'autre. Les autorités judiciaires portugaises ont estimé qu'elles n'avaient pas assez de preuves pour identifier le crime ou pour porter des accusations. L'opération Grange a choisi d'interpréter cela comme signifiant que les arguidos étaient soupçonnés à tort et a procédé à l'identification du crime sans s'appuyer sur des preuves. Le BKA a fait de même.