Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2019-08-08

Page 0





Montaigne qui fit de la question “Que sais-je ?” un emblème, prônait le doute en tout, au point de douter du doute lui-même et de sa propre consistance.




Injonction empruntée à Horace (Épitres, I, 2, 40) et signifiant littéralement "Ose savoir !". On la traduit couramment par Aie le courage de te servir de ton propre entendement ! ou Ose penser par toi-même. C'est à ce titre qu'elle est la devise des Lumières, selon  Emmanuel Kant
 



Quand les gens se racontaient leur passé avec des histoires, expliquaient leur présent avec des histoires, se figuraient l'avenir avec des histoires, la meilleure place au coin du feu était pour le conteur d'histoires.*

Selon les Nord-Amérindiens lorsqu'on vous raconte un fait, on apprend, lorsqu'on vous raconte une vérité, on  croit, mais lorsqu'on vous raconte une histoire, celle-ci reste à jamais gravée dans la mémoire.

Pourquoi ? Parce que, en chaque adulte, sommeille l'enfant ? Ou parce que les histoires qui passent l'épreuve du temps et celle des métamorphoses exercent un attrait puissant ?
Pourquoi en dépit de ses variations, "Le Petit Chaperon Rouge" est-il resté un conte reconnaissable à travers les siècles et les sociétés ? Parce que les variations ont tendance à converger vers la forme la plus attrayante possible. Le cerveau humain est ainsi fait que certaines formes narratives nous conviennent plus que d'autres. On ne reproduit donc pas les versions qui s'en écartent, on les améliore et on cherche à les rendre plus attirantes encore.











Ici, toutefois, il n'était pas une fable...
Sont décrits des événements et des actes réels qui forment la trame d'une histoire, celle de ceux qui ont vécu ce temps-là. La fiction doit donc être férocement bannie. La désinformation et sa propagation sont l'ennemi numéro un de la compréhension, voulue à l’œuvre ici comme ailleurs. 
Les spéculations médiatiques ont conduit le bal et épanché dans les esprits des opinions sans fondement, malheureusement tenues pour des faits. Quand je donne un avis, je m'efforce de mentionner les faits sur lesquels il s'appuie et d'éviter l'argument du "sens commun" ou du "bon sens", celui de tout le monde, autrement dit de personne. 
On pourra lire néanmoins quelques théories qui valent soit par leur ingéniosité, soit par leur notoriété, soit par leur plausibilité. On comprendra assez vite que je ne trouve pas satisfaisante celle des MC, l'enlèvement, pour la simple raison qu'aucune preuve si ténue soit-elle ne l'étaie. 

Je pense que la PJ a fait du bon travail dans des conditions absolument infernales. SY a lancé une opération, "Grange", qui a d'abord procédé à une re-lecture partielle et donc partiale, s'est ensuite perdue dans une enquête biaisée et condamnée à l'échec en raison d'un mandat restrictif. Pourquoi donc ? est sans doute le point le plus intéressant de cette affaire.

Parfois, on vous raconte une très bonne histoire. Si, dans cette histoire, un petit détail cloche, s'il ne peut être expliqué, surveillez de près la personne qui raconte l'histoire.
Sherlock Holmes had been leaning back in his chair with his eyes closed and his head sunk in a cushion, but he half opened his lids now and glanced across at his visitor.
"Pray be precise as to details," said he.
A. Conan Doyle - The adventure of the speckled band








* When people told themselves their past with stories, explained their present with stories, foretold the future with stories, the best place by the fire was kept for the storyteller.



                                                                                                                     
                                                          Page 1 >  ici





2019-08-07

Page 1

Il n'y a pas de faits, seulement des interprétations
F. Nietzsche (Fragments posthumes VII)


On n'interprète pas un fait, c'est le fait qui est une interprétation.
Il n’y a de faits que fabriqués, de factum que fictum.
L'éventail des raisons pour lesquelles les gens font ce qu'ils font est large. Tout comme les réactions possibles à un événement traumatisant sont nombreuses. Quiconque prétend savoir de quoi une autre personne est capable ou non a de fortes chances de se tromper.



À propos


Ligne de Temps




Bien des années ont passé depuis qu'une mère a hurlé que le lit de sa petite fille était vide et ouverts le volet et la fenêtre, dans la nuit d'un des lieux les plus paisibles de la planète. C'est rapidement et planétairement que le public fut sollicité, surtout du côté des émotions, par une antienne qui le confrontait à cette hantise de tous les parents qu'est la disparition d'un enfant.
On s'en tient ici aux faits qui ont ponctué le temps depuis le fatidique 3 mai 2007, événements évoqués selon la chronologie, ordre certes insuffisant pour leur intelligibilité, mais propre à constituer le socle d'une réflexion. Les jours, au début, les mois ensuite, les trimestres, voire semestres sont regroupés en chapitres.
Les contraintes formelles obligent à répertorier ces chapitres dans "archives du blog" selon l'ordre chronologique de leur parution en temps réel.  
Les plus anciens, les premiers publiés, se trouvent en bas de cette page.

Une chronologie, c'est une bouée pour la mémoire qui flanche. Cette ligne de temps toutefois n'est pas immuable. Il arrive que des éléments tus ou non développés au moment de l'énumération des faits, en raison de leur caractère secondaire, acquièrent plus tard de l'importance. Ce n'est pas le travail de Pénélope qui défait pour pouvoir refaire et piéger le temps, c'est la prise en compte du temps lui-même qui lentement mais sûrement façonne le regard que l'on porte sur ce qui n'est plus et pétrit l'entendement.
De fait-divers assez peu prometteur au départ, la disparition de Madeleine MC est à l'arrivée l'occasion d'une multiplicité de motifs de réflexion, et une échéance toujours recommencée, car n'ont pu être déterminés ni la nature du crime ni l'heure à laquelle l'événement a eu lieu.

 Les pages de ce blog sont donc résolument en cours.

Ce qui est arrivé à Madeleine MC n'a pas été élucidé et il est fort douteux qu'il le soit officiellement jamais. En effet, le Yard, qui s'est attelé à cette tâche en mai 2011, a dû d'emblée prendre le parti de tourner le dos à  la conclusion de l'enquête originelle et, alors que rien, factuellement, ne désignait un enlèvement, a tablé précisément sur tout le contraire. 
Il est légitime et raisonnable, sur le point précis de la disparition, de s'interroger  sur les informations contenues dans le dossier de la police judiciaire portugaise. Avant tout, mais pas seulement.
Sur les colonnes de droite et de gauche figurent les documents auxquels renvoient les chapitres, certains illustrant ou offrant un point de vue critique, d'autres développant ou explicitant, d'autres encore fonctionnant un peu comme le champ/contre-champ au cinéma ou le contrepoint en harmonie.

À droite figurent :
- les documents essentiels du dossier de la PJ (les PJFiles),
les communiqués de Operation Grange, l'équipe de Scotland Yard qui travaille sur l'affaire depuis 2011,
- les témoignages,
- les techniques d'entretien et l'analyse des auditions
- les documents liés aux diverses brigades canines ayant travaillé sur le terrain.
- des écrits divers liés à l'enquête criminelle :
Miscellanées,
- des études psycho et/ou sociologiques : En question,
- les chroniques, opinions et théories sur la disparition de MMC.


À gauche sont recensés :
les documents filmés (chronologiquement) :  interviews des protagonistes, les reportages, les débats sur l'affaire,
Madeleine's Fund regroupe les comptes du fonds créé moins de deux semaines après la disparition de MMC et leur analyse,
- des compléments d'information : Paralipomènes
- Liberté d'expression - Sur la sellette comprend 
. les rapports et décisions de justice liés au long procès qui suivit l'assignation du commissaire Amaral, de l'éditeur Guerra & Paz, du producteur Valentim de Carvalho et de la chaîne TVI par la famille MC,
. une énumération des titres de la presse écrite en 2007,
. les dépositions concernant l'affaire MC dans les travaux de la
Commission Leveson
. et les consultations de la commission parlementaire de la Chambre des communes sur la question de l'éthique et des médias.


Sur la bande horizontale supérieure on trouvera :
- la rubrique Il était une fois est comme la trame du récit, non pas un conte merveilleux, mais une narration où se reflète notre époque de post-vérité, puisque les fausses nouvelles et autres faits alternatifs ont conquis le droit de cité, ne serait-ce que pour être dénoncés ou raillés.
- un glossaire in progress.
- des notions par ordre alphabétique.

La sagesse du précepte de Baruch Spinoza (Traité théologico-politique, chap. I-4) s'impose à l'esprit ici plus que jamais :
Ne pas se gausser, ni se lamenter, ni prendre en horreur, mais comprendre. 






musique de Bruno Sassetti


Alice, deux ans, disparaît mystérieusement de la maternelle. Son père se lance à sa recherche. Il place des caméras dans Lisbonne et analyse systématiquement les images enregistrées et affichées sur les murs de son appartement. Des milliers de visages enfantins hantent la quête obsessionnelle de celui d'Alice.

Alice, Marco Martins, 2005




Afin de former sa propre opinion à partir d'éléments factuels, chacun est encouragé à lire le dossier de la police portugaise, abrégé en PJFiles. Je l'ai moi-même parcouru maintes fois, en large et en travers, à la recherche d'un indice d'enlèvement. Je n'ai rien trouvé, rien non plus qui lave les MC de tout soupçon. 
Depuis les déclarations reproduites ci-dessus, qui n'ont jamais été démenties, la dernière ayant dû être confirmée par la Haute Cour de Justice (2017), car l'innocence était l'argument principal des appelants, d'autres positions ont tenté de s'imposer, mais aucun élément probant n'a été évoqué pour les étayer. Le statu quo est donc encore ce qu'il était en juillet 2008. Jusqu'à nouvel ordre bien entendu.



"Question sans réponse" ? L'anagramme préconise "enquêtons sans espoir".

Survol de l'histoire en un peu plus de 3000 mots, quelques images et deux ou trois références filmiques  ici.


2021

01/  - LXXI - Le doute est douloureux à traîner, comme un deuil

2020
09/12 - LXX - Allons, Common Decency !
07/08 - LXIX - Le faux vole et la vérité le poursuit en boitant
05/06 - LXVIII - Point at a deer and call it a horse
01/04 - LXVII - Le déni de vérité est sans effet sur les faits

2019
08/12 - LXVI - Et ne pas réfléchir est plus dangereux encore..
05/07 - LXV. When the legend becomes fact, print the legend !
04 - LXIV. La parole est moitié à qui écoute et moitié à qui parle 
01/03 - LXIII. Illusion, illusion, quand tu nous tiens !

2018
10/12 - LXII. Rien de nouveau sous le soleil.
06/09 - LXI. L'avenir dure longtemps.  
04/05 LX. C'est que de la vérité on n'a pas tout à apprendre.
01/ 03- LIX. Ein Glaube wie ein Fallbeil, so schwer, so leicht.

2017 
10/12 - LVIII. Se cacher est un plaisir, ne pas être trouvé une catastrophe.
08/09 - LVII. To beguile the time, look like the time.
06/07 - LVI. Dans un mois, dans un an, comment... ?
05 - LV. Will no one dare disturb the sound of silence ?
04 - LIV. Et si, telle Daphné, elle s'était métamorphosée ? 
03 - LIII.  Is the answer blowin' in the wind ?

2016
10/02 - LII. Who in your merry merry month of May..
06/09 - LI. Il faut des dieux apaiser la colère.
02/05 - L. Le syndrome de la femme blanche disparue.

2015 
10/01 - XLIX. Mais où sont les neiges d'antan ?
05/09 - XLVIII. C'était l'époque de la croyance, c'était l'époque de l'incrédulité.
03/04 - XLVII. Est-ce là le visage qui lança aux flots des milliers de vaisseaux?
01/02 - XLVI. L'impossible est une frontière toujours reculante.

2014
11/12 - XLV. Perdue de vue, perdue de vie ?
09/10 - XLIV. Fiction, réalité, coupures de presse... Mais pas d'Auguste Dupin.
07/08 - XLIII. Ô flots abracadabrantesques!

06 - XLII. Du bon usage de l'hypothético-déduction.
05 - XLI. Archéologie d'une investigation.
02/04 - XL. Ces chemins qui ne mènent nulle part.

2013
11/01 - XXXIX. Faire sonner le glas ou les trompettes ?
09/10 - XXXVIII. Jeux de scène et changement de décor.
06/08 - XXXVII. Cherchez et vous trouverez!
03/05 - XXXVI. Transparences et faux-semblants.
  
2012 
11/02 - XXXV. Le réel n'a qu'à bien se tenir. 
06/10 - XXXIV. Écoutes et éclaboussements.
03/05 - XXXIII. Une petite fille virtuelle dans le cyber espace.

2011
10/02 - XXXII. Médias en émoi et Commission Leveson
06/09 - XXXI. Tapage inconséquent mais silencieuse censure 
02/05 - XXX. Le Yard entre en scène

2010
11/01 - XXIX. Pétitions et prétentions
08/10 - XXVIII. Nouveau monde vs vieille Europe
05/07 - XXVII. L'essentiel est d'avoir des pistes à explorer

02/04 - XXVI. La censure en question

2009
12/01 - XXV. C'est mettre ses conjectures à bien haut prix que d'en faire cuire...
10/11 - XXIV. Haro sur les médias et campagnes médiatiques.
07/09 - XXIII. Fahrenheit 451
05/06 - XXII. Deuxième anniversaire et assignation en référé. 
04 - XXI. Docu-enquête, docu-fiction et reality show.
02/03 - XX. Les médias en question.

2008
11/01 - XIX. Peut-on rire de tout ?
09/10 - XVIII. Plus ça change et plus c'est la même chose.
07/08 - XVII. En marche vers le classement et un certain soulagement.
05/06 - XVI. Échec reconstitutionnel et premier anniversaire de la disparition. 


04 - XV. Mission rogatoire dans le Leicestershire et mission fiction à Bruxelles.
03 - XIV.Un fait sans précédent et trois récits portugais.
02 - XIII. Words, words, words..

2007
12/01 - XII. Home, sweet home!
11 - XI. N'avoir rien à cacher. 
10 - X. Changement de cap.
12/30.09 - IX. Une bonne réputation couvre toutes les fautes.
01/11.09 - VIII. Départ précipité de deux témoins assistés.
08 - VII. La PJ avance, le Vatican recule, tournant ?
07 - VI. Un chasseur d'égarés, un rêve controversé et deux chiens très spéciaux.
06 - V. Choses dites, choses tues.
13/31.05 - IV. Un fonds, un docteur folimage et une bénédiction papale.
05/12.05 - III. Déferlante médiatique et esprit, es-tu là ?
04.05 - II. Et ce qui s'ensuivit.. 
03.05 - I. Tout commença par un lit vide.  


Mais, au fait, pourquoi s'intéresser à cette histoire particulière, cette affaire sensible

Terence (185/190 av JC - 159 av JC) - Je suis homme et rien de ce qui a trait aux hommes ne m'est étranger.




2019-08-06

2021 - JAN/ - chap. LXXI

 


Chap LXXI - Le doute est douloureux à traîner, comme un deuil

 

 

 

 01 – Finalement, les réseaux sociaux s'étant étonnés, there we are.

Quel est le sens de "our family unit at home" sous la plume de ceux qui n'ont cessé de se plaindre d'être "une famille de 5" réduite à 4 éléments ? Quel est le sens aussi de "the investigation to find Madeleine has been forced to slow down as a result of the pandemic" ? Il y a des années, grâce à un certain procureur allemand, qu'il n'y avait pas eu autant d'action et d'agitation autour de MMC et de son ravisseur, et de manière aussi accélérée ! Sept mois consacrés à un suspect réel, vivant, nommé et principal, qui a déjà fait l'objet de condamnations, en un mot un suspect idéal !

Mais peut-être Kate ne se réfère-t-elle qu'à la recherche de Madeleine, comme elle l'appelle. Le problème est qu'il y a longtemps que personne n'essaie plus de retrouver Madeleine, car ses parents n'en ont pas donné l'exemple, ils n'ont en vérité jamais cherché.. Les forces de police ont essayé de retrouver son corps et d'identifier qui s'en était débarrassé. Kate a cependant tout à fait raison quand elle dit que "l'espoir, l'énergie et la détermination... de découvrir la vérité restent inébranlables." Très vrai et pas seulement dans les réseaux sociaux, dans le monde entier.


La disparition de MMC fut-elle un Cygne Noir ou un Rhinocéros Gris ?



Lorsque Andy Redwood affirma avoir identifié le signalement de Jane TB comme un père revenant de la crèche de nuit avec son enfant, sceptiques et supportèrent hurlèrent parce que l'homme se dirigeait plus vers la crèche qu'il ne s'en éloignait. L'examen des déclarations de HCW fait apparaître clairement que ses suppositions sur l'antenne relais et sa couverture l'ont conduit à faire des affirmations irréalistes sur l'emplacement du téléphone appelé à 19:30 le 3 mai. Supposer n'est pas savoir. Dans les deux cas, le flagrant manque de connaissance suscite des doutes sur les affirmations de l'émetteur. Les gens peuvent croire ce qu'ils veulent, mais la police et les procureurs doivent avoir tous les faits à portée de main et ces deux-là ne semblent ne pas les avoir eus.


 21 – 21ᵉ jour de la 21ᵉ année du 21ᵉ siècle.


 

25 – Le BKA semble continuer à explorer la possibilité que CB soit impliqué dans divers crimes non résolus contre des enfants à travers l'Europe, y compris MMC. C'est pourquoi ils sont en quête d'informations qui pourraient le placer à PdL vers le 3 mai 2007. Reste à savoir s'ils sont sur la piste de la "vérité". Penser que les Allemands détiennent la solution de l'affaire MC se fonde sur des vœux pieux plutôt que sur des faits, le BKA semble n'en avoir encore que très peu.
Ne pas oublier que les conclusions de la PJ n'ont jamais été expliquées, rejetées ou remplacées par de nouvelles. La PJ avait autant, sinon plus, de raisons de soupçonner l'implication des parents que de suspecter un enlèvement par un étranger. 

Beaucoup de millions ont été dépensés en raison de la disparition d'une enfant, alors qu'un enfant disparaît toutes les 5' sur la planète. 


Jusqu'à 6'30

L'opinion des gens sur le mode de vie d'une MMC vivante est liée à leur opinion sur la personne avec qui elle pourrait être, ce qui est également une opinion. Ces opinions n'étant étayées par aucune preuve, elles ne peuvent servir de base à un profilage. Au reste il est très difficile d'imaginer un scénario dans lequel MMC est maintenue en vie. La croire morte est plus raisonnable et moins spéculatif, mais le procureur allemand n'a fait que suivre la PJ sur ce point.

 

 

Février


01 – On ne l'attendait plus guère, on craignait qu'elle ne parte directement à la poubelle, mais, c'est heureux car des ressentiments s'apaiseront peut-être, la CEDH a accepté la requête des  MC et à la mi-janvier en a donné communication, comme c'est la règle, au gouvernement portugais, mis en cause. La requête n'est que de niveau 3, le plus bas, elle fait donc partie des jugements, décisions et avis consultatifs de faible intérêt ou sans importance juridique. Autrement dit, si elle est finalement jugée recevable, la décision s'appuiera principalement sur la jurisprudence existante.
La requête évoque, en fait de contrevenue aux principes de la Convention, les articles 6, 8 et 10. Les parties - et elles ont 12 semaines pour le faire - sont donc invitées à répondre à des questions sur les points qui se réfèrent à ces articles. Les décisions des tribunaux portugais ne sont pas, ici comme ailleurs, annulables. La CEDH cherche simplement à vérifier que les articles cités n'ont pas été violés par le Portugal.

Il semble qu'il y ait une possibilité d'un règlement à l'amiable. Dans un premier temps, la procédure de règlement amiable est confidentielle, cela veut-il dire qu'elle ne figurera pas sur le site web de la CEDH ? Les détails ne seraient pas exposés, mais le fait qu'un règlement amiable a été atteint le serait ? Comme un document écrit sera éventuellement disponible, on finira par le savoir. 

Toutefois, ni les MC, surtout Kate, qui cherchent désespérément un certificat d'innocence, ni l'État portugais qui s'est contenté de remarquer que le classement de l'affaire n'était pas un jugement, ne devraient céder sur leurs positions, la première manifestement abusive et la seconde légalement indubitable.

En l'absence de règlement à l'amiable, prochaine étape.
Requête communiquée (au Portugal) le 14 janvier 2021

QUATRIÈME SECTION
Requête no 57195/17 introduite le 28 juillet 2017

Gerald Patrick MCCANN et Kate Marie HEALY contre le Portugal

Lire l'objet de le requête, les questions et les commentaires par rapport à la jurisprudence.

 

07 – On dirait que le dossier MC vs PT n'est pas en tête à la CEDH.  D'autres cas plus urgents empêchent probablement le traitement de cette demande relativement mineure. On voit que Mme Kandohla (The Sun) n'a toujours pas la moindre idée de ce dont elle parle ; elle continue à diffuser des informations erronées. Elle parle de la requête auprès la CEDH comme s'il s'agissait d'une continuation de la campagne des MC contre Amaral, ce qui n'est pas le cas. Cela n'a rien à voir avec les paiements à faire à GA ou au Tribunal, qui auraient tous dû être réglés avant que la requête ne soit faite, comme le règlement de la CEDH le stipule. La plainte des MC est contre l'État portugais et s'ils gagnent, c'est le Portugal qui devra éventuellement leur verser une indemnisation, personne d'autre. 

 
11 – Discovery Plus se prépare à diffuser une mini-série (3 épisodes) sur le troisième volet, ou du moins ce qui se considère comme tel, le volet allemand de l'affaire MC. On se prend à penser que la possibilité pour CB d'être un jour jugé dans un procès équitable comme l'exige la Convention européenne des droits de l'homme est en train de tomber à l'eau. En effet, la disposition à la page 114 interdit les déclarations prématurées de culpabilité de la part de tout agent public, celles-ci pouvant prendre la forme d'une déclaration à la presse concernant une enquête pénale en cours.
Voici ce qu'avait déclaré HC Wolters, procureur général : "Nous avons la preuve que CB est impliqué et qu'il a tué Madeleine, mais ce n'est pas assez solide pour l'inculper". Il n'est pas cohérent de dire qu'il a des preuves que Madeleine est morte, puis d'admettre qu'elle pourrait être vivante.
Il est pour le moins surprenant qu'un procureur accuse publiquement un suspect de meurtre sur la base de preuves qui, il l'admet, ne sont même pas suffisantes pour l'arrêter et l'inculper. En outre on ne voit aucunement pourquoi cette déclaration oiseuse était nécessaire pour l'appel à témoin.
"Si cette affaire est vraie, c'est très grave, si elle n'existe pas, ça l'est encore plus"
 

Grant Snider

22 – The Sun publie un article inédit sur l'affaire MC c PT. Ce qui est nouveau, c'est d'admettre (songer au nombre d'emails envoyés pour leur faire prendre conscience...) enfin que la demande est dirigée contre le Portugal, et non contre Amaral. Il n'est pas non plus fait mention de compensations exorbitantes que les pauvres parents devraient payer à l'infâme Amaral en vidant le fonds consacré à la recherche de MMC. On dirait que les tabloïds s'apprêtent à annoncer que la requête a échoué. C'est pourquoi la vérité commence à apparaître, chassant les fausses déclarations faites dans le passé. Mais la phrase "In ensuing claims and appeals, Mr Amaral was cleared of any wrong doing which led to the McCanns’ latest action being filed against the country’s top court rather than the ex officer." est fautive, car les MC ont épuisé toutes les actions possibles contre Amaral, donc le "rather" est déplacé. Le ton du Sun est prudent, pas victorieux, surtout pas une seule fois n'est mentionné que dans leur requête les MC aspirent à voir reconnue leur innocence, bafouée par le STJ.

 

The Sun pourrait avoir été averti que les chances des MC étaient faibles. Une chose est de faire taire les mensonges, etc., une autre d'être proclamé innocent. Donc, au cas où la CEDH ne se prononcerait pas en leur faveur, au moins l'innocence n'aura pas été réfutée.

24 – Madeleine's Fund est certainement lié à la requête auprès de la CEDH. En effet, c'est le fonds qui a financé l'action contre le commissaire Amaral et al. Si les MC avaient gagné, dans quelles poches serait allé l'argent demandé comme compensation ? MF ou les MC ?  Les médias ont affirmé que MF serait anéanti si les MC perdaient à Strasbourg. La SARL profite cette année d'une prolongation de trois mois du délai de dépôt des comptes. La limite normal est fin décembre, mais ils n'ont encore rien fait. Comme ils ne font pas de transactions, il n'y a pas de raison réelle pour eux de tarder - ils profitent simplement du fait qu'ils peuvent le faire. Non que l'on s'attende à en apprendre beaucoup.

CB mis hors de cause dans une affaire pédophile.  Il n'a pas été interrogé sur MMC mais il fait la une des journaux du monde entier en tant que principal suspect de Maddie depuis 266 jours... Dans quel monde vivons-nous ? 

 

Il semble qu'une fois que vous êtes entre les mains de la justice pénale allemande, vous êtes à la merci des souvenirs et des opinions des policiers et des juges. C'est peut-être la raison pour laquelle on estime que 25 % des condamnations sont des erreurs judiciaires.
Nous savons également pourquoi le taux de condamnation allemand est si élevé. Il n'y a aucun moyen de vérifier ce qui s'est dit entre les policiers et les suspects, et aucune trace des preuves données au tribunal. Cela rend les appels presque impossibles et c'est probablement la raison pour laquelle ils ne sont autorisés que si de nouvelles preuves sont trouvées.

 
 
C'est une erreur qu'un membre de la magistrature annonce qu'un suspect est coupable de meurtre avant que sa culpabilité n'ait été prouvée au tribunal. C'est également une erreur d'annoncer que les parents d'un enfant disparu ont été informés de sa mort alors que cela ne semble pas avoir été le cas. Garder secret un élément prouvant que l'enfant est morte serait franchement inaccepable et impardonnable. NotW a dû fermer boutique parce que le public n'a pas digéré que l'on ait téléphoniquement incité les parents de Milly Dowler à croire qu'elle était encore vivante pour faire un scoop.
La première annonce est susceptible d'avoir violé les droits de l'homme du suspect.
La deuxième annonce a conduit les parents à émettre un démenti public. 
Il aurait été très facile de parler d'un ressortissant allemand non identifié, mais cela n'aurait pas servi le but de HCW, qui était, semble-t-il, de faire échouer toute chance pour CB d'être libéré sur parole en l'identifiant partiellement et en laissant les tabloïds faire le reste.
Pour déclarer qu'il s'est passé quelque chose et désigner l'auteur, un procureur a besoin de plus qu'un "il se pourrait que". Ils ont lancé un appel à information à propos d'un appel téléphonique et de deux véhicules. Cela aurait pu être fait "en rapport" avec la disparition de Madeleine McCann sans que rien d'autre ne fût révélé.
 
26 – Encore un documenteur, cette fois CBS (48 hours), toujours MMC et son dernier ravisseur épinglé, le monstre aux canines saillantes qui croupit en taule et auquel le procureur allemand ne s'est pas encore frotté, faute de preuves confondantes. HCW semblait si sûr de lui quand il disait que le téléphone de CB avait actionné une antenne de téléphonie mobile appartenant à l'Ocean Club. Quand on l'a interrogé, il a dû admettre que :
- il n'était pas sûr à 100% que c'était bien CB qui utilisait le téléphone le 3 mai 2007.
- il n'avait pas réalisé que l'antenne appartenait à un opérateur de téléphonie mobile et non à l'Ocean Club.
- il ne savait pas quel rayon l'antenne couvrait.  

Les clés USB retrouvées enterrées sous un chien mort sont-elles un indice de ce qui a pu arriver à MMC ? Passez votre chemin, bonnes gens, ces folies ne sont hélas même pas drôles, honteux !

Mais si vous regardez, histoire de voir à quel point contre-vérités, rumeurs et infox peuvent se concentrer par minute, remarquez la fin : quiconque pense détenir des infos est prié d'entrer en contact non avec la police, mais  avec le site des MC !


 

Mars
 
 

02 – Interview par Shaun Attwood (ex-trafiquant d'ecstasy devenu entre autres YouTuber) de l'expert en statement analysis Peter Hyatt, qui ne dit rien de nouveau mais confirme que son idée est faite quant à l'affaire MC.

 

 
 
 
 Un peu de récap à travers des citations :








 
 

 
 

Procédure de la CEDH après la communication (notification de la requête) au gouvernement défendeur. 

La procédure peut se dérouler en deux phases consécutives. 

Durant la phase non contentieuse, les parties sont invitées à explorer les possibilités d’un règlement amiable, dans un délai de 12 semaines. 
Si les parties ne parviennent pas à un accord, la procédure entre dans une phase contentieuse durant laquelle les parties échangent leurs observations. 

La procédure peut aussi se dérouler en une seule phase lorsqu’il n’est pas approprié de la scinder.  Dans cette hypothèse, la question d’un éventuel règlement amiable et l’échange d’observations sont abordés simultanément. 


 

18 – Le Met a demandé au Home Office le financement d'une autre année d'investigation pour Operation Grange, et pour l'instant £350,000, somme représentant 6 mois d'enquête. La politique de l'autruche a fait ses preuves et n'est pas prête de disparaître. Rappelons que lorsqu'il examine les demandes de subventions spéciales, le ministère de l'Intérieur ne se prononce pas sur l'opportunité de poursuivre une enquête, c'est une question opérationnelle pour la police.

27 – Le Sun du Murdoch empire continue à égréner des faussetés à une densité record. Hormis la sempiternelle assertion que les pauvres victimes MC sont menacées de devoir payer trois quarts de million au monstrueux GA que, par ailleurs ils ne cesseront de piétinner, pourfendre et vilipender par proches, amis ou Carter-Ruck interposés, car les MC n'agissent jamais que par procuration, le torchon le plus vendu au RU rapporte que les victimes MC sont menacées d'un accord à l'amiable avec l'État portugais.



Avril
 

03 – Il y avait longtemps, combien de fois se baignera-t-on dans le même fleuve maccanien ? Au moins les MC ne sont pas dépeints comme des saints dont les moindres paroles sont avalées comme des hosties. Mais il y a naturellement des journalistes aux infos lacunaires, l'oubli total de Smithman le ténébreux, Marie Drucker est réservée et Alain Bauer encore plus. L'émission s'intitule "Au bout de l'enquête"... Il manque au moins un point d'interrogation.



 

 04 – Pat Brown est de retour... 5 points cruciaux dans l'affaire MC

 


15 – Le treizième exercice des comptes dont la clôture date du 30 mars 2020 est à présent déposé à Companies House (retard autorisé en raison de la pandémie SARS-CoV-2). Les actifs de MF ont diminué de 70.944 £, les liquidités en banque sont restées à peu près les mêmes à 235.863 £. Il est rapporté un déficit de 55.385 £ dans le compte de revenus et dépenses, alias profits et pertes, ce qui signifie simplement qu'ils ont dépensé plus que ce qu'ils ont gagné. On remarque 6.543 £ reçus de la vente du livre, 5.193 £ dépensés en frais de recherche (?) et le remboursement aux MC de 4.229 £ de frais juridiques liés à "une action en diffamation en cours au Portugal". L'action 1) n'était pas de diffamation et 2) a été conclue épuisé fin mars 2017, ayant épuisé tous les recours.
C'est insignifiant, mais à quoi se rapporte le chiffre de 8.992 £ de " débiteur recouvrable ". Il a augmenté cette année d'une somme équivalente aux frais de justice remboursés aux MC. Est-ce de l'argent qu'ils espèrent récupérer en gagnant à la CEDH ? 



 
 
 
 
 
 

LA MEMOIRE - 1944

La mémoire