Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

Tannerman




Tannerman




Quoi qu'on ait dit, avec une certaine injustice, Jane TB ne se contredit guère dans la série de ses évocations du ravisseur hypothétique. La silhouette de l'homme demeure inchangée (corpulence mince), comme son âge (35/40 ans), et si l'évaluation de sa taille passe de 1,70 à un peu moins de 1,80, c'est, selon JT, en raison d'une erreur de conversion du système anglais ("impérial") au système métrique. 
Dans toutes les versions, la seule caractéristique physique qui frappe JT est la chevelure, immuablement "sombre, épaisse, brillante et tombant sur la nuque". Du visage de l'homme que JT voit de profil elle ne dit rien, hormis une remarque sur la couleur de la peau (foncée ou hâlée). 
Le premier portrait robot du ravisseur hypothétique fut donc, ironiquement, un oeuf chevelu. JT a tenté (audition rogatoire) de mettre cette défaillance de mémoire ou d'observation sur le compte du logiciel "portrait robot" de la PJ, sans option "profil". Toutefois la cécité vouant immuablement le visage de l'homme à l'indistinction offre un contraste surprenant avec l'acuité visuelle quant aux détails vestimentaires. Ce qui reste immuablement indistinct, c'est le visage de l'homme. 
Tout au plus, d'une version à l'autre Jane brode, ajoute ici et là un détail, scrute sa mémoire pour nuancer ou orner. L'homme n'a pas l'air d'un touriste, soit parce qu'il est chaudement vêtu (bien qu'il fasse froid et que Jane ait un gros pull), soit parce que ses habits n'ont pas l'air britanniques, ils pourraient avoir été achetés au Portugal. Avec le temps les vêtements se précisent : larges, informes, pantalon plutôt clair (la couleur va du beige, au moutarde en passant par l'or pour finir "horrible", dénaturée peut-être, admet-elle, par l'éclairage public), blouson foncé (dont elle signalera plus tard la fermeture peut-être éclair et l'ourlet froncé), des habits "moches" pour tout dire, qu'en bon français on qualifierait de "cheap", pas le genre de vêtement que quelqu'un porterait lors d'un séjour Mark Warner". Les chaussures, classiques et foncées, finissent par avoir peut-être un petit talon. 
L'homme est mince, il a la peau foncée et des cheveux épais très foncés, plus longs derrière. Il est âgé de 35/40 ans et mesure environ 1,70m. Il porte un pantalon beige ou doré, un blouson, des chaussures classiques, foncées. L'enfant est couché sur ses deux bras tendus devant sa poitrine. Il n'a pas l'air d'un touriste, parce qu'il est chaudement habillé.

Version 2 (3è ligne de temps)
L'homme est mince et mesure environ 1,70m, âgé de 35/40 ans, sa chevelure est sombre, et brillante, plus longue derrière. JT ne l'a pas vu de face ni n'a vu son profil gauche. Il portait un pantalon long ordinaire, peut-être couleur moutarde, et un blouson à manches longues fermé peut-être par une fermeture éclair et avec un ourlet froncé en bas. Il a des chaussures sont d'un style richelieu semi-formel. 
L'enfant, porté comme lorsqu'on berce un bébé, a la tête contre le haut de sa poitrine. Jane ne voit que la moitié inférieure des jambes. 
L'homme marchait à pas pressés, il n'était pas habillé comme un touriste typique ou ses habits n'ont pas l'air britanniques et auraient bien pu être achetés au Portugal.
Cette description a été rédigée hors du regard de la PJ. On s'étonne donc un peu d'y lire des détails aussi infimes que "ourlet froncé" ou "style richelieu semi-formel", mais absolument rien sur le profil droit qu'elle a vu... Le commentaire sur les habits qui "pourraient bien avoir été achetés au Portugal" laisse carrément perplexe, si l'on songe à la mondialisation du marché.

Version 3 (10.05.2007)
Au début JT n'avait pas prêté grande attention au porteur d'enfant pied nus, parce qu'il n'était pas rare, à l'OC, de voir des parents ramener de la crèche (fonctionnant comme nursery le soir) des enfants endormis dans leurs bras. Mais il était bizarre que l'enfant ne soit pas enveloppé dans une couverture, que l'homme marche rapidement, qu'il soit habillé d'un pantalon large et raide, couleur de corticine (un revêtement à base de liège) et de style chinois. Son anorak, peut-être de la même matière que le pantalon, était foncé. Ses chaussures ont peut-être un léger talon.

Version "Panorama" (diffusion le 21.11.2007) 
Dans ce documentaire de BBC One, JT décrit le ravisseur comme plus grand qu'elle, mesurant entre 1,73 et 1,83m. Il est très habillé alors que les touristes britanniques ont toujours des pantalons courts ou des shorts. Jane avait un gros pull car il faisait froid. D'où son étonnement à voir l'enfant sans couverture. L'homme a un blouson épais et un pantalon. Ses cheveux, épais et foncés, sont longs sur le cou. Il porte l'enfant horizontalement, en travers du corps, JT, pour la première fois, remarque que la manière la plus courante est verticale, contre l'épaule.

Version "commission rogatoire" (08.04.2008)
JT sait que GMC pense qu'il bavardait avec JW de l'autre côté de la rue, mais elle pense qu'ils étaient près de l'entrée du chemin qui longe les patios. Il fait très sombre, elle n'évoque aucun mot de la conversation et le seul mouvement qui attire son attention est l'hypothétique ravisseur qui traverse le haut de la rue, à 5/10m. Ce qui la frappe immédiatement, ce sont les pieds nus, le fait que l'homme n'a pas l'air d'un touriste à cause de ses habits, et la détermination de son pas rapide. Elle se souvient surtout des cheveux épais tombant sur le cou, très foncés et brillants. Et puis des vêtements foncés et amples, sans forme, le pantalon plus clair mais d'une "horrible" couleur jaunâtre, peut-être à cause de l'éclairage public, mais "moches, pas le genre de vêtement qu'on s'attend à voir quelqu'un porter pendant un séjour Mark Warner". L'homme était plus grand que moi, peut-être 1,75/1,78m (JT pense que la PJ s'est trompée en passant des feet et inches aux centimètres) de corpulence moyenne. Il portait l'enfant de la manière dont je prends mes enfants si je ne veux pas les réveiller et, par exemple, les changer de lit.

En résumant :
- Le porteur d'enfant, visage indescriptible, a un pantalon clair et des cheveux sombres tombant sur le cou. Ce qu'il porte sur ces bras étendus devant lui n'est pas clair.
- Il a toujours un pantalon clair, mais il porte à présent un haut foncé et mesure environ 1,78m, tandis qu'un enfant se dessine, qui pourrait être en pyjama.
- Le signalement se précise étonnamment : le ravisseur maintenant est un homme à la peau foncée, il est mince, mesure environ 1,70m, ses cheveux sont épais et foncés, son pantalon, en lin, est beige ou doré, il a un blouson un peu moins épais que le type Duffy, des chaussures noires de style classique. JT note maintenant qu'il porte l'enfant d'une étrange manière et qu'il se hâte. Ses vêtements indiquent qu'il n'est pas un touriste, l'enfant dort apparemment, JT ne voit que les jambes. L'enfant a les pieds nus, un pyjama de coton, clair, peut-être blanc ou rose, et peut-être à fleurs. JT, surtout, déclare qu'elle reconnaîtrait l'homme de derrière par sa manière de marcher.



À droite Tannerman (2nde version) et à gauche le père innocent pris pour un ravisseur, posant pour SY