Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

18 - OCT 25 - Pat Brown sur The Cry

Critique de The Cry par Pat Brown - 25.10.2018

On dit que The Cry de Helen Fitzgerald est une fiction, mais l'affaire MC y est si présente que certains juristes pourraient trouver cette fiction diffamatoire à l'égard des McCann et affichant une théorie sur ce qui est arrivé à MMC après avoir jeté le mince voile du "ça n'a rien à voir avec elle". Je trouve assez fascinant qu'un éditeur veuille prendre le risque de publier ce livre. De plus, il est stupéfiant de constater que la BBC était disposée à faire de The Cry une série peu modifiée par rapport au livre après s'être montrée très réticente à faire un documentaire sur l'affaire MC osant évoquer la possibilité de l'implication des parents. Peut-être savent-ils que les MC sont à court d’argent pour poursuivre les gens en justice ou que quelque chose se prépare (hormis l’arrestation des MC). 

SPOILERS AHEAD! Si vous voulez vous amuser à lire le livre ou à regarder la série, arrêtez-vous ici et revenez quand vous aurez terminé. 
Voyons à quel point cette fiction ressemble à l’histoire de Madeleine McCann.Alistair et Joanna (ils sont partenaires) ont un bébé de 9 mois, Noah. Les McCann ont deux autres enfants à prendre en considération lorsque le drame survien, la fille d’Alistair est l’une des raisons pour lesquelles Joanna et lui ne peuvent pas dire la vérité sur ce qui est arrivé à leur fils. Alistair veut pouvoir continuer à avoir une relation avec sa fille. Ils vivent en Écosse et partent pour l'Australie parce qu'Alistair veut ramener en Écosse sa fille adolescente dont son ex-femme n'est pas disposée à se séparer.Dans l'avion, le petit Noah pleure, pleure et pleure, incommodant tous les passagers, sauf Alistair qui a des boules Quies. Joanna n'en peut plus (elle était célibataire et joyeuse quand elle a rencontré Alistair, a noué une relation avec un partenaire qui met ses besoins en premier, elle ne supporte pas bien le stress de la maternité, elle affiche une dépression post-partum). Elle donne au bébé un peu de Calpol (Eh oui, rien de comparable à ce qui aurait pu arriver à Maddie !), c'est du moins ce qu'elle croit (et qu'elle craindra, car la sécurité aérienne a exigé que les flacons soient transvasés dans des contenants plus petits, or parmi les flacons sans étiquette il y a l'antibiotique que doit prendre  J). Dans la voiture, Alistair porte le bébé et le met dans le siège auto. Ils s'arrêtent quelque part dans la campagne, Alistair sort de l'auto pour téléphoner. Puis, peut-être parce qu'elle réalise qu'il y a très longtemps que ce pleureur continu ne bronche plus, Joanna ouvre la portière arrière, voit l'enfant immobile, le touche, il est froid, il est mort. Les parents paniquent, courent, pleurent, puis Alistair élabore un plan qu'il impose à Joanna en lui disant 1) que c'était un accident et la faute de personne, 2) si nous disons la vérité, toi et moi peut-être, irons à prison, et 3) je n’aurai aucune chance de récupérer ma fille. 
Ils arrivent à la maison isolée qu'ils ont louée et entrent, Joanna avec l'enfant enveloppé d'une couverture dans les bras (on ne saura que plus tard qu'il est alors mort). Ils partent ensuite faire des courses, A entre dans le supermarché et J reste dans la voiture, puis tout d'un coup sort, laissant le bébé seul dans la voiture sans fermer à clef (la voiture accessible par tout un chacun est l'équivalent de l'appartement ouvert où dort MMC) car elle a besoin d'une chose qui n'est pas dans la liste des achats. 
Tous les détails de la suite de l'histoire ne sont pas nécessaires, mais voici quelques autres similitudes. Joanna veut garder le bavoir que portait l'enfant parce qu'il a son odeur. Très semblable à la peluche à laquelle KMC s'accrochait toujours lors des interviews, en principe parce que c'était quelque chose qui la maintenait proche de Maddie, peut-être aussi pour se donner une contenance (hors caméra, pas de CC). CC a été lavé plusieurs fois, soit disant parce qu'il sentait mauvais (la crème solaire), ce qui est étrange, car le lavage élimine les indices et également l'odeur de l'enfant. Alistair brûle le bavoir parce qu'il sait qu'il contient des traces de drogue. On voit Alistair avec un sac qui contient vraisemblablement le corps de son bébé et il va l'enterrer sans que Joanna sache où. Je crois que les preuves montrent que Gerry a fait la même chose en déplaçant le corps de Maddie dans un sac de sport et en l’enterrant dans un endroit isolé sans Kate à ses côtés. Il n'y a absolument aucune preuve de cela !  
Ils mentent à la police, tout le monde cherche le bébé sauf eux, et finalement la police abandonne et ils rentrent chez eux. Ils deviennent suspects à un moment donné mais rien n’est prouvé. Les médias sont partout et ils deviennent notoires. Les réseaux sociaux deviennent fous avec les gens qui prennent parti pour leur culpabilité ou non
L'histoire de ce couple est basiquement extrêmement similaire à celle des MC. Il y a bien sûr des détails différents (le nombre d'enfants, le lieu de décès, l'environnement), mais un décès accidentel est causé par une drogue (ma théorie et celle de Goncalo Amaral accompagnées d'une chute derrière le divan), puis dissimulé par les parents, tandis que l'attention des médias suscite la notoriété et de là alimente les réseaux sociaux. Retour enfin à la maison, en liberté faute de preuve. Il n'y a pas de groupe d'amis (mais les policiers sont des connaissances/amis d'A, pas de fonds ni de recherche par des détectives privés, pas de chiens. 
Le couple est un portrait des plus fascinants de Kate et Gerry, je veux dire, Joanna et Alistair. De toute évidence, l’auteur, si elle fonde le personnage d’Alistair sur Gerry, n’aime en aucune manière ce qu’il aime. Il est présenté comme une fouine, un maniaque du contrôle, un menteur, un manipulateur (c'est vraiment lui qui a donné l'overdose de Calpol au bébé et laissé Joanna penser que c'était de sa faute), 
Il s'est trompé de flacon, a donné une dose d'antibiotique pour adulte et il courtise les médias et est enthousiaste à l'idée de signer un contrat pour un livre et de faire de grandes émissions de télévision. Cela sonne-t-il familier ? Joanna ressemble beaucoup à Kate, bien qu’elle reçoive un traitement un peu plus doux en ce sens que l’auteur ne présente pas Joanna comme une mauvaise personne, mais comme dépassée par la situation de manipulation où elle se trouve. Il semble presque que l'auteur puisse avoir un faible pour Kate et penser qu'elle n'est vraiment pas responsable de ce qui est arrivé à Maddie, c’était vraiment la faute de Gerry et elle prétend présenter sa propre théorie de ce qui est arrivé à Madeleine McCann dans son livre, The Cry. Décès accidentel, dissimulation parentale, Kate contrôlée par Gerry et Gerry se présentant comme un psychopathe.
J'aimerais vraiment savoir si l'auteur a lu le livre d'Amaral ou mon livre et si elle a compris nos théories et ce que les preuves corroborent. Le problème c'est l'absence de ces preuves, beaucoup d'erreurs dans l'écrit de PB. Mais nous ne le saurons peut-être jamais car, si j'étais elle, je ne voudrais pas assumer la culpabilité MC.