Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

Les récits de KMC



KMC, qui a refusé de répondre à 48 questions, et GMC, qui au minimum n'a rien fait pour qu'ait lieu la reconstitution demandée par le ministère public, continuent à répéter l'assertion qu’en l’absence de corps et d'indication qu'on lui ait fait du mal, il faut chercher Madeleine. La balle toutefois est dans leur camp. Non qu'ils aient à apporter des preuves de vie ou de survie, mais l'enquête criminelle ne se poursuivra que selon les termes de la justice et ceux-ci exigent une instruction. eacceptent de continuer là où l'enquête criminelle a dû s'arrêter. En particulier depuis que KMC considère que la sortie par la fenêtre pourrait n’être qu’un red herring.
Les procureurs de la république, dans leur ordonnance de classement, ont signalé un certain nombre d'incohérences à clarifier. 

Il a été suggéré d'abord que le ravisseur était entré par la fenêtre (c'est ce que GMC a raconté à ses proches, au téléphone) par effraction, ensuite, compte tenu de l’absence d’effraction d'un volet qui n'était enroulable que par une sangle, à l'intérieur, il était entré par la porte et sorti par la fenêtre, enfin, presque trois ans plus tard, le volet et la fenêtre ouverts n'étaient peut-être qu'un leurre (un red herring, référence). Tant et si bien que l'on se demande quel est le leurre, qui leurre et qui est leurré au juste.


Dans Madeleine was here,

C'est alors (au moment où elle va rouvrir la porte qui a claqué) que j'ai pensé que j'allais regarder les enfants et je pouvais voir Sea n et Amelie et je regardais le lit de Madeleine... et il faisait sombre.. et je me demandais, est-ce Madeleine ou est-ce les couvertures et je n'arrivais pas à distinguer.



GMC dans Crimewatch 2013 : la fenêtre avait des persiennes extérieures qui étaient baissées et la fenêtre était fermée et il y avait des (double) rideaux devant la fenêtre, donc il faisait sombre dans la pièce.

Matthew dans Madeleine was here (il s'approche de la porte ouverte) : on peut voir directement à l'intérieur de la chambre, on peut voir les lits pliants, donc il n'y a pas grande nécessité d'entrer... Tout ce que je sais est que ma vue n'était pas obstruée.

Que répond Matt au LC officer qui lui demande s'il pouvait voir clairement les petits corps (des jumeaux) ?

On pouvait discerner que ce n'était pas un tas de couverture, on pouvait voir les poitrines se soulever.

Au début de sa déposition, Matt parle de la lumière qui lui permettait de voir tout ce qu'il dit avoir vu, y compris la couleur des rideaux. La lumière provenait d'une lampe posée sur une table basse au coin de la porte-fenêtre du salon.

Quand on entrait dans l'appartement, il y avait une sorte de quiétude et d'obscurité confortable.



C'est dans Madeleine was here que GMC parle de son moment de fierté paternelle. Il raconte comment il est resté sur le seuil de la porte à regarder Madeleine et à penser combien elle était belle. Il pouvait voir sa petite couverture de réconfort rose et la peluche cuddle cat. Et il pouvait voir clairement les jumeaux dans leurs lits pliants.



Rachael : vous descendez la rampe (le plan incliné) ou l'escalier vers une sorte de hall et il y avait une sorte d'éclairage, on pressait un bouton et les lampes s'allumaient pendant un certain temps, donc on n'était pas dans le noir absolu.



Matt ne pouvait pas savoir si les 3 enfants étaient dans la même chambre. Après tout deux petites Paynes étaient dans deux chambres différentes.



Kate voudrait que l'on croit que les persiennes étaient ouvertes quand elle est allée checker à 22h. S'il en était ainsi, et puisque ce n'était pas la première fois qu'elle faisait un tour de garde, elle aurait remarqué une différence de luminosité, même si l'éclairage extérieur était faible. Or elle se tient sur le seuil de la porte, une lumière diffuse provient de la lampe du salon, elle distingue les jumeaux, mais pas Madeleine. Elle ne dit nulle part qu'elle a allumé la lumière quand le whooshing des rideaux a révélé les persiennes et la fenêtre ouvertes. Quand elle dit avoir fouillé, elle l'a donc fait dans l'obscurité. Matt, lui, est parvenu à voir la couleur des rideaux. Et sans même entrer dans la chambre...

On a l'impression qu'ils ne parlent pas de la même pièce.

GMC dit que lorsque (?) ils sont partis, la chambre était "nice and dark". Et il ne faisait pas encore nuit noire. Une demi-heure plus tard, la chambre aurait dû être plus sombre encore, mais il a vu Madeleine et les jumeaux distinctement et aussi la couverture et CC. Il semble que la lampe du salon diffusait suffisamment de lumière pour cela. Donc Pourquoi Kate n'arrive-t-elle pas à voir ce que Gerald voit ? La seule personne qui ne pouvait distinguer si Madeleine était dans son lit, la seule personne qui a dit que l'obscurité de la pièce l'empêchait de voir Madeleine distinctement est KMC.

Pourtant les persiennes n'étaient pas ouvertes quand GMC est entré à 21h05 et elles n'étaient pas ouvertes quand Matt est entré à 21h30, Kate est la seule à les avoir trouvées ouvertes. Ce détail ne pouvait manquer d'influer sur la luminosité de la pièce (le parking était éclairé), une luminosité à laquelle elle était habituée puisqu'elle aller régulièrement voir ses enfants.

En outre tous ont dit qu'il ne faisait pas chaud et qu'il y avait du vent. Kate, habituée à la température de la pièce, se serait certainement aperçue qu'il faisait anormalement froid dans la chambre.

Nous savons que l'hypothétique ravisseur n'est pas passé par la fenêtre. Hormis le fait que ce côté de l'immeuble était très exposé aux regards (de la rue, des grands immeubles en amont et de l'immeuble latéral G6), si le ravisseur les avait épiés comme KMC le pense (Madeleine one year on ?) il devait avoir une certaine connaissance des tours de garde et aussi qu'ils "écoutaient aux persiennes", s'ils le faisaient. Pourquoi le ravisseur aurait-il essayé d'entrer par ce côté-là de l'immeuble ? Et pourquoi aurait-il laissé des persiennes ouvertes pour que tout le monde puisse voir ? l'examen forensique l'a montré et le spin doctor des MC a été contraint de se rétracter en septembre... À bout d'arguments les MC ont admis que ces persiennes et fenêtre ouvertes étaient peut-être un red herring.

Ce qui semble noyer... le poisson, mais a encore moins de sens.




How the DCI dug up this guy carrying a child is as big a mystery as how Madeleine came to be missing?



Perhaps he will one day shed a little light on the birth date of Crecheman?


Récit de KMC dans Crimewatch OCT 2013

So at 10 I got up to do the next check (à 21:30 elle avait sous-entendu qu'elle checkerait Matt) I had finished eating so I took the usual route, then I stopped to listen and it was all quiet but my eye caught the children's door which was quite far open and at that point I thought it might been Matt when he checked who left it open, when I was closing it more, it was like being caught by a draught and slammed shut (mimicking) and it was only at that point when I opened it that I looked into the room and I was looking at Madeleine's bed and I couldn't make it out and then I realized that she wasn't in that bed Oh I went to see if she hadn't gone to our bed, she wasn't in our bed and that was the first time that panic kicked and it was literally at that point that the curtains that were closed (mimicking dans le sens in>out) whooshed (sifflement) and I could that the window and the shutters were open, so (sanglot) I kind of knew straight away that Madeleine had been taken.