Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

19 - MAR - Série M. Saunokonoko

MMC - True Crime Podcast Investigation
par MarK Saunokonoko



Madeleine McCann mysteriously vanished from her family's holiday apartment in Portugal on May 3, 2007. She remains the world's most famous missing person. Madeleine's parents, Kate and Gerry, said their daughter was abducted. However, lingering questions about what happened have never gone away. Maddie is a multi-episode investigation of the evidence that could make you question everything you thought you knew about the case.


 Intro


The Maddie podcast series explores what many believe is the well-known story of Madeleine McCann’s disappearance but this is an investigation of the evidence which could make you question everything you thought you knew about the case.



Part 1 - They've taken her





Madeleine mysteriously goes missing while on a family holiday in Portugal. Kate and Gerry and their friends, the Tapas 7, conduct a complex and at times confusing checking schedule on their children. The group claim they were leaving their kids alone each night while they ate dinner at a nearby tapas bar.
On the sixth night, Maddie vanishes.




Part 2 - Red Flags

 


The police investigation begins but detectives appear to have doubts about the McCann apartment which shows no forensic sign of being broken into. A former UK police chief struggles to understand how someone can climb in and out of Maddie's open bedroom window. Jane Tanner, a Tapas 7 friend, reports seeing a man carrying a girl away from the McCann apartment, but police have concerns about the reliability of her evidence. Changes in two of Gerry McCann's police statements are analysed.




Part 3 - The man with No Face




A criminal profiler underlines the importance of a second sighting on the night Maddie was reported missing, as the potential abductor seen by Jane Tanner is ruled out by police. Two e-fits of a man suddenly emerge into the public domain in 2013, but it turns out private detectives hired by the McCanns had obtained those potentially significant e-fits five years earlier. A first suspect is named by Portuguese police, quickly resulting in three of the McCann's friends in unison going to police claiming they had seen him on the night of May 3, an allegation which is hotly disputed by the man. How long did Gerry McCann leave the table at the tapas restaurant on the night of May 3?

The investigation continues. A late night encounter on a dark street blows open thinking about the case. Could it hold the key to the Maddie mystery?

 -- La PJ n'a jamais donné grand crédit à Tannerman, le porteur d'enfant sans visage. Pour plusieurs raisons, principalement parce que lorsque Jane T avait vu l'homme traverser le haut de la rue déserte et silencieuse qu'elle était en train de remonter, elle venait de dépasser Gerald MC et Jeremy W qui, non seulement n'avaient pas vu l'homme, mais n'avaient pas vu Jane T non plus. Le manque d'intérêt manifesté par la PJ pour Tannerman fut très critiqué par les Britanniques dont certains y virent un signe d'incompétence. Six ans plus tard, et après deux ans et demi de ré-examen du dossier de la PJ, Operation Grange fit savoir que Tannerman n'était qu'un père ramenant son enfant de la crcèche.
-- Il y a une erreur : Martin Smith a téléphoné à la GNR (vers le 15) pour parler de Smithman et non pour dire que Smithman n'était pas Murat. La GNR a renvoyé MS aux Gardaï qui ont alerté le LC qui a alerté la PJ. Ce n'est du reste pas Martin, mais Peter qui tout d'un coup s'est souvenu de Smithman et a téléphoné à son père. Cette famille avait vu un père portant son enfant, pas un ravisseur, il n'y avait qu'un petit détail curieux, mais seuls Martin et sa femme l'ont remarqué.
-- Martin voit GMC descendre de l'avion le 9 et ne va voir les Gardaï que le 20 pour exprimer ses doutes. La situation est éminemment délicate, c'est un vrai cas de conscience, il a réfléchi, consulté toute la famille, seuls lui et sa femme pensent que Smithman était GMC.
-- Non, les témoignages sont loin de dire tous que GMC était à table à 22h. Même les non indépendants (Matt, Russ) ne le disent pas. Quant aux autres ils situent le départ du groupe plus tôt.


Part 4 - Eddie and Keela




A significant deployment of British diplomats are sent to Praia da Luz inside of 24 hours of Madeleine's disappearance. A former homicide detective wonders why the arrival of so many diplomats was necessary, amid accusations of British interference in the Portuguese police investigation. Two highly regarded specialist British sniffer dogs are brought to Portugal and make a number of alerts inside the McCann's holiday apartment, 5A, and a rental car they had hired weeks after Madeleine went missing. The McCanns are declared arguidos, and DNA samples are sent to the UK.



Part 5 - The DNA



One of the world's leading DNA scientists says he can now answer a critical forensic evidence question which baffled investigators in 2007.

Synopsis :
Duarte Levy (DL) est interviewé au téléphone. Il dit que le rapport préliminaire sur les résultats du FSS différait du rapport final. Que veut-il dire ? Il y a deux "rapports préliminaires" dans les PJ Files :
- une lettre de la police de Leicester concernant le rapport de la FSS, parvenue à la PJ le 4 septembre, faisant état de 15/19 matchs du profil ADN de MMC.
- une étude préliminaire datée du 6 septembre 2006 où le FSS indique que certains échantillons peuvent provenir de personnes différentes.
Entre ces documents se trouve le courriel de John Lowe à Stuart Prior, dans lequel il tente de s'affranchir de ce que disait le rapport du 4 septembre:
 

À quel rapport DL fait-il allusion? Si c'est celui du 6 septembre, il n'était pas nécessaire de l'interviewer car le rapport se trouve dans les PJFiles. Si c'est celui du 4 septembre, alors la question doit être posée, pourquoi DL sait-il ce qu’il contient?
Ce qui est pertinent dans le rapport du 4 septembre se trouve dans les dossiers.
 

Mark S aurait dû s'en tenir aux PJFiles afin de préserver sa crédibilité.
Au début Brunt avait parlé d'un match de l'ADN de Maddie sur le rebord de la fenêtre et d'un match complet dans l'auto, mais ses propos n'ont pas été confirmés par des tests.

Mark Perlin dit que l’ADN de Maddie pourrait être dans un prélèvement du coffre de la voiture, mais que le FSS n’avait pas les outils nécessaires pour analyser la présence de plus d’une personne dans le groupe. Tout ce dont il a besoin, c’est des données numériques du FSS, pas des prélèvements d’ADN, et il pourrait les analyser. Il le ferait gratuitement et cela prendrait environ une semaine. Ce pourrait être l’ADN de Maddie mélangé à d'autre ADN. MP dit que les méthodes du FSS sont maintenant désuètes.

Voici ce que le Prof. Perlin dit ici :
Les mélanges d’ADN constituent une forme courante de preuve médico-légale. Une interprétation correcte des données peut produire des résultats de match d'ADN convaincants, susceptibles de compléter et corroborer une narration... Assez souvent, des données ADN hautement probantes sont appelées à tort "non concluantes", en raison de l'incapacité d'interpréter les données informatives du mélange sans assistance informatique.

Une plus grande sensibilisation du procureur et de la défense aux promesses et aux pièges de la preuve dans le cas d'ADN mélangés peut avoir un impact majeur sur la justice pénale.
Les premiers ADN médico-légaux avaient une notion d '"individualisation", à savoir que les preuves biologiques pouvaient être associées uniquement à une personne. Ceci est faux, bien sûr - même si chaque individu (génétiquement distinct) a un génotype propre et unique, les preuves ADN réelles sont souvent mélangées ou dégradées, et supportent donc de multiples possibilités de génotypes.
Au lieu de cela, la science explique cette incertitude en identifiant les personnes dans les limites mathématiques de la probabilité.

Mark S parle du meurtre de Rachael Nickell en 1992 à Londres. En 2001, le FSS avait effectué des tests ADN et n'avait pas identifié l'ADN du meurtrier, mais un autre laboratoire en 2004 a identifié l'ADN du tueur, Robert Napper, qui a avoué.

Mark S laisse un message sur le répondeur téléphonique de OG à propos de l'offre de Mark Perlin, mais personne ne le rappelle. C'est assez accablant pour OG.

Perlin demande pourquoi on cache les données d'ADN. Mark S dit que OG a peut-être déjà fait ces analyses, seulement 2 entreprises dans le monde les effectuent.
TrueAllele aux États-Unis n’a certainement pas été approchée et l’autre société basée en Nouvelle-Zélande n’était pas prête à commenter. Les prélèvements originaux ne sont donc PAS nécessaires, il suffit de ré-analyser les résultats à l'aide d'algorithmes informatiques.
 

Mark S. n'a obtenu aucune réponse positive aux diverses demandes FOI (liberté de l'information) de données numériques, mais déclare que c'est probablement dû à l'enquête en cours.

Mark S a fait plusieurs demandes d'accès à l'information et a été balladé d'un ministère à un autre. Les archives médico-légales lui ont dit que les informations sur les données numériques issues des analyses d'ADN avaient été retirées du dossier en 2012 pour la-relecture d'OG (créé en 2011). Mark considère que les refus de l'accès à l'information sont légitimes, l'affaire étan en cours.

Gamble dit que le mystère sera résolu un jour avec un ADN ou une personne qui s'exprimera.

I believe that in my lifetime we will actually find out what happened to Madeleine McCann. There will be a break - whether it's DNA - whether it's someone who was involved directly or indirectly - who has been struggling with their conscience - who actually saw something on that night that they have kept to themselves - who knew that there was someone at that time in that place who did something suspicious - who never came forward. Maybe their relationship with an individual has changed and they now reflect on it and their conscience is weighing heavily. I think someone will come forward or something will be found that help us better understand this case.

Part 6 - The Court Room



Never heard before court audio reveals the battle and consequences of the McCanns’ feud with lead Portuguese detective Goncalo Amaral.

Synopsis
Mark S, au téléphone avec Perlin, suggère que ce dernier parle directement à la police. Perlin dit que si MS lui envoie un contact, il le fera. Le gouvernement courra le risque de reconnaître ses erreurs passées. MS maintient les auditeurs informés des progrès.


Où est la juridiction portugaise dans tout ça ? 
Mark S a envoyé à Perlin des codes FSS, probablement les données présentes dans les PJFiles. L'officier de police australien Paul James, également avocat et docteur en sciences médicales, explique que la réponse se trouve toujours dans les dossiers et conseille d'engager Perlin comme témoin expert en lui donnant tout ce dont il a besoin.
 

À propos de Madeleine's Fund, le 17 mai, l'oncle Brian Kennedy a déclaré qu'il «se destinait à plusieurs fins, mais probablement principalement à des dépenses juridiques». Pourquoi mettre l'accent sur les dépenses juridiques et non sur la recherche?  
La question est le manque de transparence. 
Entretien avec Enid O’Dowd, comptable agréé de Dublin. Estimation à 4 millions de livres sterling collectées pour le fonds M. Par le biais de FOI, elle a appris que les avocats de MC avaient tenté de l’organiser comme une organisation caritative, mais qu’aucun accord n’avait pu être conclu compte tenu de l'insistance des créateurs du fonds sur l’octroi d’une assistance financière à la famille de MMC. Enid dit que les comptes sont devenus de moins en moins transparents depuis 2008. Seulement 13% du revenu semble avoir été dépensé pour la recherche des comptes qu'elle a étudiés.

Selon Mark S, il semblerait qu'il y ait 270 000 £ de dépenses, contre 250 000 £ en frais de recherche d'enquêteurs privés comme M3. Pourquoi 321 000 £ en frais juridiques? (et si £ 29K couvrent les frais de justice, ont-ils dépensé £ 292K en avocats?).

Suivent les enregistrements judiciaires dont nous supposons qu'ils ont été faits légalement  et qu'il est légal de les diffuser.
KMC dit qu'elle n'a pas travaillé depuis l'enlèvement de MMC. Elle pense qu'on la considérerait comme pire que lâche si on croyait ce que dit le livre de GA. GMC témoigne pendant 25 minutes. Le livre a provoqué l'angoisse, le désespoir mais le documentaire était pire que le livre. On les a vus, K, lui et leurs amis comme des menteurs, froids, impitoyables qui se cacheraient plutôt qu'apporter leur aide si quelque chose se passait. Le classement du dossier dit clairement qu'il n'y a aucune preuve que MMC est morte.
Évocation de GMC qui se méprend sur l'ordonnance de classement.
Mark S se réfère au "rapport du procureur général de juillet 2008", en fait l'ordonnance de classement  et affirme que ce n'est pas la seule manière d'interpréter ce rapport, qu'il est plus probable que MMC est morte. Il ajoute qu'il n'y a aucune indication de commission de crime par les MC.

Tricia Cameron et Alan Pike répondent différemment quand ils sont interrogés sur la même chose (réaction des MC lorsqu'ils ont été faits arguidos).

Tricia dit qu'ils ont été très affectés, mais Pike déclare qu'ils s'attendaient à ce que les enquêteurs enquêtent sur les proches comme il est normal et qu'ils s'attendaient à ce que ce soit plus tôt.

Alessandra Veina ('orthographe ?) de M3 qui étaient payés 50 000 £ par mois, a démissionné sans avoir été payée. Le contrat avec M3 s'estt terminé en mars 2008. Extraordinaire affirmation de Francisco Marco qui "a résolu l'affaire". Il a déclaré 12 jours avant Noël 2007 qu'il savait qui et comment MMC avait été emmené et où elle se trouvait, sans aucune preuve. Elle avait suivi une piste en France mais avait conclu que la fille n’était pas M. Très peu de travail effectué par M3. Elle pense que MMC a été victime d'un enlèvement organisé et que les MC ne sont pas impliqués.


Part 7 - The Missing Calls




Police explore what appears to be unusual activity on Kate and Gerry's mobile phones.

Au début de ce podcast, un enquêteur luso-américain de Boston, Joseph Moura, qui  fut envoyé à l'époque par CBS News car il parle portugais dit à MS qu'il a passé plusieurs semaines incognito às PdL et a parlé au personnel (barmen et serveurs etc.) qui ont décrit décrivent les Tapas Nine comme partant pendant des périodes de 15 et 30 minutes. C'est une erreur de compte rendu car la question porte sur les intervalles entre les rondes, non sur la durée de l'absence. Moura déclare que le barman et le serveur lui ont clairement dit que personne ne s'était levé de table le 3 mai. Il s'est assis à la table du tapasn a mangé là et a vérifié que, du Tapas, on ne pouvait voir la porte-fenêtre de l'appartement. Selon le personnel du Tapas les enfants n'étaient pas contrôlés régulièrement, "Il n'y a pas eu de système de contrôle dans la nuit du 3 mai", les routines de vérification sont décrites mais il ne croit pas qu’il y ait eu de rondes et pense qu'ils ont tous inventé les rondes de nuit par crainte d'admettre que les enfants restaient longtemps sans surveillance.  
«Ils sont devenus nerveux et se sont débarrassés du corps» était une possibilité évoquée par Moura, mais il déclare catégoriquement qu'il croit que MMC a été enlevée et est morte depuis le début. Il pense qu'il y a eu un enlèvement parce qu'il n'y avait pas assez de temps pour se débarrasser d'un corps.
Rien de cela n'est nouveau, il l'a déjà déclaré à une chaîne américaine, il y a bien longtemps.

Mark Perlin s'exprime à nouveau sur le refus de l'offre faite à SY de ré-analyser les prélèvements avec la top méthode mise au point par son laboratoire. Il dit à propos du matériel cellulaire qu'un rapport de sérologie aurait été disponible. La biocartographie des zones de l'appartement pourrait être réalisée (???)
Le transfert d'ADN est possible mais pas habituel. Colin Sutton dit que le transfert pourrait théoriquement avoir lieu dans un appartement, mais que cela dépend de l'emplacement, de la quantité et, si possible, des tentatives de nettoyage dans les fissures et les fentes.

Il y a une discussion sur l'effacement de l'historique des appels et une attention particulière est portée au mardi 1er mai, lorsque le téléphone de Kate MC a été activé six fois entre 22h16 et 22h27. On ne sait pas s'il s'agissait de textes ou de messages incorrects ou sortants. Selon Clarence Mitchell, aucun des T9 n’avait emmené son téléphone ou sa montre pour aller dîner au restaurant, ce qui, si cela est vrai, donne à penser que Kate n’était pas à table au moment de ces appels. Elle dit qu'elle est rentrée chez elle à 23h avec son mari.

Gonçalo Amaral a déclaré que les call logs de K et G avaient été manipulés et que certains avaient été supprimés. Le détective Mark McClish dit que c'était étrange et que c'est chiffon rouge. Jane Tanner a envoyé un SMS à Christine Flaxman, experte en ADN ayant travaillé pour FSS de 1998 à 2007. Un juge portugais a refusé les demandes d'information de PJ sur les appels et les textos.

La prof d’aérobic-quizz lady Najoua Chekaya dit qu’elle était à la table ce soir-là de 9 h 30 à 9 h 50 (invitée par Gerald MC) et qu'alors une des chaises était vide.
La quizz-lady ne se souvient pas d'avoir vu Kate MC à table, elle remarque la chaise vide de quelqu'un qui semble avoir fini de dîner et est parti, mais le groupe déclare que la chaise vide était celle de Russell TB (resté auprès de sa fille malade toute la soirée). Najoua n'a rien remarqué d'inhabituel, alors quoi qu'il arrive, il est raisonnable de supposer que personne n'a réagi à l'absence de Kate. Pas même son mari, bien qu'il dise qu'il allait aller la surveiller après 10 minutes jeudi soir.
Le témoignage de Mlle Chekaya donne matière à réflexion. Elle mentionne une chaise vide associée à ce qui semble être une assiette finie. Selon Jane et Russell, il était absent et Jane lui a apporté son repas. Jane semble donc avoir eu le temps de prendre son repas, de participer à un quizz, de rendre visite à Russell, d'attendre qu'il mange et de rapporter son assiette vide, le tout avant 9h30.
Selon Kate, il y a eu quatre rondes ce soir-là; deux par elle et deux par Gerry à 9h, 9h30, 10h et 10h30. Gerry était à la table à 9h30 et parlait à Najoua. Kate a donc dû aller voir les enfants. Par conséquent, il aurait dû y avoir deux chaises libres à 9h30.Si Kate est allée voir les enfants vers 9h30, pourquoi était-elle absente pendant 20 minutes et pourquoi cela n'a-t-il pas été mentionné?
Najoua n'a rien remarqué d'inhabituel, alors quoi qu'il arrive, il est raisonnable de supposer que personne n'a réagi à l'absence de Kate. Pas même son mari, bien qu'il dise qu'il allait aller la surveiller après 10 minutes jeudi soir. Le flirt de Gerry peut expliquer pourquoi Kate est partie et est retournée à l'appartement puis a envoyé des textos à son amie. La nuit suivante, elle a dormi sur le divan de la chambre des enfants, ce qui pourrait en être la raison. Najoua pourrait se tromper, bien sûr, et Kate aurait pu être à la table. Si elle y était, cependant, elle n'est pas allée voir ses enfants à 9h30, comme elle l'a déclaré. Selon Najoua, ils avaient fini de manger avant 9h30, alors elle avait mangé. Selon le livre de Kate, Gerry est parti brusquement mercredi soir sans concertation. Elle dit que c'est juste Gerry qui était Gerry, il se sentait fatigué, alors il est allé se coucher. David a semblé ressentir le besoin de commenter que ce n'était pas si grave. Il faut peut-être voir le départ de Gerry comme une réaction aux frictions avec Kate plutôt que comme une volonté soudaine et irrésistible de sommeil.

Mme Fenn a déclaré qu'un enfant du 5A avait pleuré de 10h30 à 11h45, mais les deux parents démentent.
Livre de présence de la crèche, 19/20 sont signés par Kate étant MC, un seul comme Healy. Après Quizz Night, quand Gerald (aurait) parlé à Quiz Mistress.




Part 8 - A Door marked Closed



The fight to control the narrative of a wild and explosive story.

Mark S se réfère à l’offre du Dr Perlin aux OG qui n’a pas eu de réponse. Le Home Office a refusé de commenter. Une lettre à Teresa May a été transmise au Home Office. Selon MS il existe d'autres moyens d'obtenir les données ADN et il n'a pas renoncé.

Il s’adresse à l’avocat David Rudolph (DR) qui a défendu Michael Peterson, reconnu coupable du meurtre de son épouse en Caroline du Nord en 2003 (cf. The Staircase). La condamnation a été annulée en 2011 après qu'un témoin expert, un scientifique, ait menti sur des preuves. DR parle de corruption de la police et de biais de confirmation qui consiste à ignorer les faits incompatibles avec ses convictions, et de la prise de mesures extrajudiciaires pour prouver une affaire - la fin justifiant les moyens.

Interrogé sur le test d'ADN, DR déclare que les prélèvements mélangés, les quantités infimes et les algorithmes utilisés pour l'analyse signifient que les résultats sont peu fiables, mais qu'y-a-t-il à perdre ? Ne pas vouloir une nouvelle analyse signifie simplement qu'on a peur des résultats. Il peut être difficile d'admettre que soit démontré que l'on a eu tort dans la théorie initiale. DR semble plutôt sceptique à propos des méthodes de Perlin ou de tout scientifique utiliant ces méthodes. 


DR déclare qu’il est difficile mais pas impossible d'apporter des preuves dans une affaire sans cadavre, il exprime sa colère face à la couverture télévisée de l’affaire Peterson, où il était totalement faux de dire que des traces de pas sanglantes avaient été nettoyées dans la cuisine. Il fait référence au rôle des médias dans le contrôle de la narration et à la manière dont, dans les médias sociaux, les opinions sont vite formées, le biais de confirmation devenant omniprésent.
L’interview de GMC avec Rahni Sadler en 2011, dans laquelle elle demande: "Avez-vous tué votre fille?" est discutée. Cette interview a été reprise en 2017, cette fois avec toute la réponse de GMC, cas exemplaire de manipulation des médias.  Selon MS, cela montre la capacité des médias à donner sa forme à une histoire.

Mark McClish, qui travaille avec le FBI et analyse les déclarations, dit qu'un seul mot "NON" (comme réponse à une question qui n'admet comme réponse que oui ou non) est plus efficace que la longue réponse laborieuse de GMC, mais remarque que cela vaut dans le cas d’un crime qui vient de se produire. Après des années et dans un contexte de suspicion, l'individu interrogé, s'il se sent scruté et surveillé, peut ressentir le besoin de développer sa réponse.

Mark S parle de mésentente entre les médias britanniques et portugais. Sonia Poulton est interviewée à propos de la bande-annonce de son documentaire de 2014. On lui a dit de ne pas poursuivre l’histoire de MMC. Après de nombreuses interventions comme commentatrice dans les médias et dans l'attente d'un financement pour son documentaire, on ne lui a demandé aucune intervention après la diffusion de la bande-annonce, même si elle ne proposait aucune théorie, remettant uniquement en question la théorie de l'enlèvement.
 

Le manque d'informations provenant de la police portugaise en raison du secret judiciaire, diffère du Royaume-Uni, où la police fournit aux médias des renseignements, y compris dans les cas de personnes disparues, explique que les rédactions aient fait pression sur les journalistes britanniques pour obtenir des informations du Portugal. Les journaux portugais avaient des informateurs, mais ceux du Royaume-Uni non (DL n’a-t-il pas écrit des articles avec le journaliste du Times?).
L'histoire a fait vendre beaucoup de journaux. Les tabloïds britanniques ont attaqué le Portugal, le comble étant Tony Parsons pour le Mirror, insultant en octobre 2007 l'ambassadeur mâchouilleur de sardines. Paulo Reis, qui avait écrit pour le Times, a déclaré qu'il s'agissait d'attaques coordonnées et organisées, et pas simplement d'un accident ou d'une stimulation de la circulation. Tous ont suivi la même ligne, à savoir que le PJ était incompétente et que GA était ivre.

DL mentionne que les journalistes portugais ont un bon accès à la PJ, tandis que les journalistes britanniques ont accès aux McCann. Dès les premières 24 heures, il y avait une centaine de journalistes. C'était comme dans une campagne électorale avec des conférences de presse et les McCann qui se promenaient pour la presse. Alex Woolfall, de Bell Pottinger (qui a fermé ses portes en 2017) a été engagé par Mark Warner pour organiser ces "festivités". BP a blanchi la réputation de De Klerk in SA et de Pistorius. Woolfall a conseillé les MC sur la manière de gérer les médias.
 

MS contacte Lord Bell à propos d’un commentaire dans le livre d’Owen Jones sur le fait que les MC ont payé 500 000 livres sterling à BP pour les garder à la une des médias pendant un an, mais Bell ne veut ni confirmer ni commenter et dit que trop de temps a passé.

Commission d'enquête Leveson, GMC parle d'histoires négatives écrites dans la presse. Sonia Poulton déclare qu'il y avait une sympathie initiale alors qu'un grand nombre de journalistes auraient pu raconter ce que les MC avaient fait. Laisser seuls les enfants était apparemment considéré comme acceptable dans la classe moyenne. En juin 2007, le ton des reportages a changé, devenant plus accusateur et a culminé en septembre. GMC a souligné que l'article portugais «Le pacte de silence, selon lequel un sinistre accord avait été dissimulé, était l'un des pires.
Dans l’interview de GMC en 2009, J. Paxman dit que les MC ont utilisé la presse quand cela leur convenait et que tous les coups étaient permis. Paxman dit "Vous avez récolté la tempête."

La presse britannique s'est retenue après les dommages importants payés aux MC et plus tard aux TP7 ainsi que plus encore à RM, par l'Express Group.
Clarence Mitchell, le spin doctor, a refusé une interview avec MS.

MS dit que de terribles mensonges ont été écrits au sujet des MC (histoire ridicule de problèmes d'argent qui leur aurait fait vendre MMC).
L'interview de Sandra Felgueiras avec GMC en 2009 est citée comme exemple des Portugais qui continuent de faire entendre leur voix contre les MC (interview ayant perdu son sens puisque SF a déclaré publiquement ce qu'elle pensait des chiens et les prélèvement d"ADN). 
Sont évoquées la saga du livre de GA et l'audience finale du STJ en 2017. L’éditeur Fonseca de Guerra & Paz est interviewé et défend le droit de M. Amaral de dire ce qu’il a fait, tous les faits étant dans le domaine public. 180 000 exemplaires ont été vendus. Il est ouvert à la proposition d'une version anglaise du livre.

Sonia conclut avec un manque de débat ouvert sur le sujet. Il y a des questions sur les rondes de nuit : "Je ne crois pas au récit officiel et je n'y ai jamais cru."

Le prochain podcast sera une interview de la profiler criminelle Pat Brown. À propos des alertes lancées par les chiens derrière le canapé: «Ils se sont trompés ou il y avait eu un corps.»
Une netflixation consisterait à construire en crescendo un procès contre les MC puis de tenter de convaincre qu'il n'y a pas moyen de les traduire en justice.