Grâce à la liberté dans les communications, des groupes d’hommes de même nature pourront se réunir et fonder des communautés. Les nations seront dépassées.
Friedrich Nietzsche (Fragments posthumes XIII-883)

2014-01-11

2007 - JUN - chap. V

Page précédente

 

 

V. Choses dites, choses tues





01 – La PJ annonce (conférence de presse) que l'ADN d'un prélèvement provenant de l'appartement 5A, analysé par le laboratoire de l'INML (Instituto national de medicina legal), pourrait indiquer un nouveau suspect.

La PJ est tenue d'étudier des centaines de dépositions de médiums, mages et autres devins toujours sûrs de savoir où se trouve Madeleine.

Dans un rapport de 30 pages* rédigé à l'intention de la PJ, Lee Rainbow - qui dirige une équipe de 5 criminologues au sein de la NPIA (National Policing Improvement Agency), une agence du Home Office, qui se décrit comme une «partie du service de police», et a pour objectif d’améliorer l’utilisation par la police des informations, des preuves et des données scientifiques, ainsi que de soutenir les opérations -
considère qu'on ne peut écarter l'implication des parents, cette hypothèse méritant autant d'attention que celle du prédateur (à motivation sexuelle) qui a eu la préséance. LR souligne que, malgré l'absence de preuve directe d'une implication du couple MC, il n'y aucune preuve décisive du contraire. Les contradictions entre les dépositions de Gerald MC (4 et 10 mai) pourraient faire suspecter un homicide. Il est probable que les remarques de LR ont en partie motivé la décision d'appeler à l'aide Mark Harrison, le 20 juillet suivant.
*Ce rapport n'est pas inclus dans le dossier de la PJ, sans doute parce que, comme tous les documents réunis et élaborés par le LC ou à l'instigation du Gold Group, les Britanniques ont exigé la confidentialité, du moins tant que l'enquête n'aurait pas abouti. Il est aussi possible que le MP ait pris l'initiative de ne pas inclure dans le DVD ce document, qui du reste ne figure pas dans la liste des documents "à ne pas publier" dressée par les Britanniques. 
On a connaissance des recommandations de Lee Rainbow parce que l'avocat de Gonçalo Amaral, António Cabrita, en a lu un court extrait lors d'une audience publique de MC v GA et al, le 12 janvier 2010. On peut s'étonner qu'il en ait eu le droit et plus encore qu'il ait eu une copie du document en sa possession... Personne cependant n'y a trouvé à redire cependant. 
Selon Antonio Cabrita, "ce rapport n'avait jamais été publié auparavant mais faisait partie de l'enquête. Le 1er juin 2007, la police britannique avait avancé l'hypothèse que Madeleine pourrait être décédée et que sa famille pourrait être impliquée." Ainsi, insinuait-il, la prise en compte non seulement d'un enlèvement mais aussi d'un homicide possible a été suggéré par le haut banc de la police britannique. AC a cité LR :
C'est le père de Madeleine qui a été le dernier à la voir vivante. La famille est une piste à suivre. Les contradictions dans les déclarations de Gerald MC pourraient nous amener à suspecter un homicide. 

Lee Rainbow a préconisé aussi de faire questionner les frère et sœur de Madeleine (un peu plus de deux ans à l'époque) par un spécialiste. En 1992, le questionnement d'un enfant de 2 ans, témoin de l'assassinat de sa mère dans le Common de Wimbledon, n'avait pas été inutile.
Les MC ont déclaré, des mois après la disparition, suspecter le ravisseur d'avoir été présent dans l'appartement la veille de l'enlèvement, Madeleine s'étant plainte d'avoir été réveillée par les pleurs de son frère. Les MC ont rejeté l'idée de questionner leurs jumeaux sous prétexte qu'ils parlaient encore mal ? 
Certains indices circonstanciels incitent à enquêter sur les parents et c'est probablement la voie que la PJ aurait prise après l'échec des recherches sans les pressions de l’establishment britannique et des médias, sous le contrôle de Clarence Mitchell. Du jamais vu.
Statistiquement, les personnes les plus susceptibles de nuire à un enfant sont celles liées à la famille ou connues de celle-ci. Cependant beaucoup de gens, dans ce cas précis, ont du mal à croire que quelque chose de ce genre se soit produit. On nous a présenté une image très positive des McCann. Des parents pratiquement parfaits avec des enfants désirés et très aimés. Était-ce correct?

À Madrid, prise de contact du "clan MC" avec des agences gouvernementales et non-gouvernementales liées à la protection de l'enfance, entretiens accordés à plusieurs chaînes TV et finalement rencontre avec le ministre de l'Intérieur .
The Telegraph énumère les 15 prétendues bévues-clefs commises par la PJ. La plupart sont plus révélatrices de l'état d'esprit des médias que des faux pas des enquêteurs, comme celle-ci où la PJ est décrite comme sabotant les initiatives des vaillants MC :
Le 7 mai au matin, Gerald et Kate MC  ont adressé un appel télévisé direct au ravisseur. Six heures plus tard, un chef de la police déclarait lors d'une conférence de presse qu'ils "n'étaient pas certains à 100% que l'enfant avait été enlevée".
les syndicats de distributeurs de courrier postal, réunis à Berlin la semaine dernière, incitent leurs membres à jouer un rôle en recherchant MMC maison par maison, rue par rue. 

Brève évocation à Fox News Channel, intitulée Les parents de Madeleine se mettent à chercher à travers l'Europe, où Gerald MC dit que Madeleine avait été bordée dans son lit et ne saurait en être sortie toute seule.



02 – Dans une lettre Kate MC demande à JK Rowling son aide pour s'assurer l'attention du public. Elle suggère des marque-pages dans le nouvel "Harry Potter" qui va sortir.


À la demande des MC, The Lancet publie un entrefilet sur l'enlèvement de MMC dans lequel celle-ci n'est caractérisée que par le colobome de l'iris droit.

The McCann family has asked health professionals to look out for Madeleine McCann, a 4-year-old English girl with a coloboma of her right iris...
En février 2008, Gerald MC qualifiera le colobome de "stratagème de marketing" et le 11 mai 2011, déclarera à Piers Morgan qu'en fait MMC n'avait pas de colobome, mais un supplément de couleur dans l'iris. 
On imagine des médecins et infirmières ayant lu l'article de The Lancet scruter les yeux des enfants. Ne serait-il pas intéressant que MMC soit retrouvée et que le colobome ait disparu ?

03 – Gerald MC déclare au Daily Express souhaiter un grand événement pour sensibiliser davantage le public et étonne les observateurs en précisant que ce ne serait pas lors du premier anniversaire (de la disparition), mais avant cela. Ces paroles propres à éveiller les soupçons furent assez rapidement effacées.

 
Lors d'un G8 des ministres de la justice à Munich, la ministre allemande, Brigitte Zypries, déclare qu'il faut assumer simplement l'idée du réseau pédophile, que les  parents de Madeleine MC ont décrit comme la plus dérangeante de toutes

   Rapport forensique de la Police scientifique sur la scène de crime.


04 – Les MC lancent un appel dans le cadre de l'émission Crimewatch (BBC1), diffusée le lendemain. Kate MC y montre un pyjama, censé être identique à celui que portait Madeleine quand elle a disparu (Sleepy Eeyore). Gerald enjoint une fois de plus les touristes à lui envoyer leurs photos et décrit Tannerman, en ajoutant prudemment que cet homme est peut-être un père innocent.
Ne prend-on pas soin normalement d'éviter d'avoir des inconnus dans le cadre ? Même si au RU il y a une CCTV pour 14 habitants, n'est-on pas tenu d'être discret ?



05 – Bill Henderson fait savoir à la presse que le consulat britannique entend fournir une assistance aux MC. 

Après leur réunion au consulat avec la PJ, les MC accompagnés par quelques journalistes dans un jet privé offert par Netjets s'envolent pour l'Allemagne où les attendent interviews, autorités, etc.

Kate (Diary)  écrit que Robert M continue à être le suspect principal et pour de bonnes raisons, mais malheureusement sans preuve solide.

Le professeur de criminologie renommé David Wilson  comprend que les MC poursuivent leur campagne de publicité (faire tout et l'impossible), mais pense que  c'est hélas très probablement futile. 
Même en présumant que Madeleine est toujours en vie, ce dont je doute, une telle campagne ne fait qu'amener le ravisseur à se terrer davantage.
Un examen approfondi de toute l'affaire s'impose pour examiner les failles de l'enquête de la police, suivre des pistes, recueillir davantage de renseignements et essayer de profiler les suspects les plus probables. Ces dispositions ne sont pas des questions à haut profil, mais des procédures lentes et discrètes dont j'espère qu'elles sont appliquées au Portugal et ailleurs.
Le ravisseur était clairement très organisé. Même en tenant compte de quelques erreurs policières élémentaires dans les tout premiers jours de l’enquête, aucun ADN n’a été trouvé, aucune empreinte digitale, aucune image CCTV, aucune sorte d'élément probant ou de renseignement utile, ce qui implique que les McCann ont été très soigneusement ciblés et que le ou les ravisseurs savaient comment entrer dans leur appartement, en sortir avec un enfant, puis s'échapper.
Ceci suggère que le ou les coupables connaissaient très bien les lieux.

Emporté par la vague globale, David Wilson commet l'erreur, surprenante de la part d'un criminologue, de raisonner à partir d'une hypothèse tenue pour un fait. Si une fillette n'est plus là où elle était (dans son lit selon ses parents), si elle était incapable de sortir toute seule (selon ses parents), alors quelqu'un l'a enlevée (selon ses parents).  Ce raisonnement, appelé "abduction" (amusant sens premier du mot que l'on traduit en français par "enlèvement"), consiste à inférer du fait observé (disparition de l'enfant) une cause possible/vraisemblable (enlèvement de l'enfant). Affirmer que le fait en question résulte probablement de cette cause n'est qu'une hypothèse, la mettre à l'épreuve est fondamental.
Aristote mit en évidence que dans ce type de raisonnement la prémisse majeure est certaine alors que la mineure est seulement probable, la conclusion n'ayant alors qu'une probabilité égale à celle de la mineure.
Si ce ravisseur n'a laissé aucune trace de son passage, aucune empreinte, aucun indice d'usage d'un kit de protection individuelle, contrariant, exception inédite, le principe de Locard, si donc il s'est comporté de manière immatérielle, absolument comme s'il n'existait pas, pourquoi serait-ce en raison d'un modus operandi admirablement au point et non en raison du fait précisément qu'il n'existe pas ?  Si ça ne ressemble pas à un canard, si ça ne nage pas comme un canard et si ça ne cancane pas comme un canard, c'est qu'il ne s'agit sans doute pas d'un canard.



DW en tout cas refusera de dresser le profil du ravisseur.

06 – Lors d'une conférence de presse à Berlin, une journaliste de l'ARD-radio (groupement national), Sabine Müller, est la première à oser demander ce que d'aucuns pensent tout bas : comment les MC vivent-ils le fait que de plus en plus de gens pensent qu'ils ne se comportent pas comme des parents d'enfant kidnappée et en déduisent, semble-il, qu'ils pourraient avoir quelque chose à voir avec tout ça. Alors que Gerald est manifestement pris au dépourvu, ses gestes trahissant une crispation, Kate prend posément la parole pour botter en touche :  les critiques viennent d'une petite minorité, ils sont des parents très responsables. Gerald ne retient que les derniers mots de la question et, manifestement hors de lui, ajoute qu'il est absolument impossible de les impliquer dans l'enlèvement et qu'en sensibilisant les gens sur la disparition de leur fille ils ne font que suivre les conseils des experts. Et, comme si cela ne suffisait pas, il ajoute que la PJ, certainement, ne les considère pas comme suspects. Ironiquement la PJ vient de prendre connaissance du rapport de Lee Rainbow (NPIA) conseillant précisément, à la lumière des discrépances dans les auditions, de ne pas négliger la piste parentale.
Gerald le dit très clairement, leurs activités les ont aidés, s'ils s'étaient enfermés et avaient attendu, ils seraient les coquilles des gens qu'il sont. Ils ont remué ciel et terre pour leur propre compte, il n'est question de MMC ici que par le truchement d'un pyjama décrit dans ses moindres et futiles détails.
Selon Kate (M*), ils ont réagi bien moins dramatiquement que les journaux et le public. Interprétant la question de SM comme une insinuation de comportement hors norme, elle la réduit à un lieu commun : "s'ils sont calmes, c'est louche". 


L'exhibition du pyjama semble le comble du dérisoire. Si MMC était dans les mains d'un ravisseur ayant l'intention de la garder, il n'aurait rien de plus pressé que de changer ses vêtements pour ne rien dire qu'un enfant en pyjama, promené en public, attirerait l'attention, enfant MC ou non.
Curieusement GMC (blog) transforme la question de Sabine Müller, qui de "comment vivez-vous le fait que... " devient l'antilogie délibérée "êtes-vous impliqués dans l'enlèvement de Madeleine ?

Rencontre avec la ministre de la justice, puis avec le maire de Berlin.

Le départ pour Amsterdam est différé en raison d'un appel de la PJ, suite à un signalement. Les MC sont désolés, non de l'information qui s'est révélée sans importance, mais d'avoir perdu l'occasion de participer à deux programmes TV.

Le journal irlandais Drogheda Independent (Angela McCormick) rapporte que, le 3 mai, une famille de la région a vu à PDL un homme portant une fillette très semblable à Madeleine. La presse britannique curieusement reste muette. Les MC aussi.
–  Il n'est pas certain du tout que cette inédite sur-présence médiatique ait du sens. Le directeur du Kriminologische Forschungsinstitut de Basse Saxe, Christian Pfeiffer, pense que la campagne est contre-productive. La police est maintenant inondée d'indices qui ne mènent à rien, car en raison de la compassion universelle, beaucoup de gens veulent simplement aider et se souviennent de choses qui ne sont pas arrivées comme ça. D'habitude seuls les témoignages récents (une semaine au maximum) sont utiles, donc quiconque pouvait venir en aide l'a déjà fait. 




07 – Conférence de presse (Hotel Hilton, Amsterdam) et interviews aux Pays-Bas où une copie (?) du pyjama que portait MMC la dernière fois qu'elle a été vue (par son père) est détaillée avec un luxe de détails pour le moins inattendu eu égard au manque de description total de l'enfant censée l'avoir porté, les photos semblant devoir suffire. Gerald MC déclare qu'il est "incroyablement difficile de parler de leurs émotions après l'enlèvement" et on se demande si cela est compatible avec les appels incessants au téléphone de la famille, des proches...


Gerald MC (blog) observe que peu d'Européens ignorent encore que Madeleine a disparu et se demande si des réunions similaires à celle de Berlin (la veille) sont utiles, tandis que Kate (Diary), sans doute se référant à l'incident de la veille, observe qu'on les trouve bizarres parce qu'ils semblent se contrôler. Amère : Personne ne devrait juger ou critiquer parce qu'à moins d'avoir été dans cette situation, les gens n'ont aucune idée de l'état dans lequel ils seraient et certainement aucune idée de la souffrance que c'est. Aucune idée du tout (en majuscules).
Concert de solidarité à Lagos, premier grand soutien public du Portugal.

08 – À l'instigation de The Sun, (déplorable) lâcher de 1000 ballons à PDL, Manchester et Madrid. Y sont attachés la photo de Madeleine et un texte en 5 langues dont l'arabe.

09 –  On sent (blog) qu'il n'est pas question de réitérer la fâcheuse et intempestive expérience berlinoise, qualifiée de "conférence de presse infâme" car insultant la presse britannique et le public (M*). Gerald annonce sans avoir l'air d'y toucher que les interviews de la journée (journaux irlandais, pour les remercier de leur "fantastique" soutien et presse du dimanche britannique à laquelle les MC confient que leur peine se manifeste principalement dans le privé) seront les derniers jusqu'à nouvel ordre. Le public irlandais est prié d'envoyer au site officiel toute photo d'inconnu prise à PDL et dans les environs. Suit une description de Tannerman. Trois jours après l'article du Drogheda Independent... Pourquoi solliciter seulement les photos du public irlandais ?

Incident à l'aéroport de Lisbonne où la sœur de Gerald MC affiche des posters dans toutes les langues sans demande d'autorisation préalable auprès de la société gestionnaire (ANA). Priée d'en rester là, elle y voit l'obsession de ne pas indisposer les touristes. Clarence Mitchell s'en mêle et appelle les autorités portugaises à s'abstenir d'inutiles réactions bureaucratiques, blessantes pour les MC. Fatima est la seconde destination, hiératique celle-là,  des posters.


–  Les MC, à la demande de Danie Krügel, le "chasseur" de disparus, envoient la tante Janet Kennedy et la très serviable amie de Kate, Amanda, celle qu'on appelle quand Gerald fait des siennes (comme inviter à leur table la quiz lady), chercher des cheveux de Madeleine dans la maison de Rothley pour les envoyer en Afrique du Sud. Quand il s'agit de trouver un cheveu, no stone is left unturned, la pierre étant en l’occurrence le capuchon d'un blouson de MMC.

Interview (transcription) pour Crimecall, équivalent irlandais du Crimewatch britannique, qui sera diffusée le 19 juin. Gerald MC déclare qu'ils se sentent coupables de ne pas avoir été là au moment (de la disparition), mais assure qu'ils sont des parents responsables tandis que Kate MC ajoute qu'elle ne veut pas partir de PDL sans Madeleine.

 


10 – L'évêque de l'Algarve décrit l'attitude des MC en ce temps d'adversité comme un exemple pour d'autres.

Les MC partent de Lisbonne pour Casablanca dans un avion privé et sont accueillis par des diplomates britanniques.

Second interrogatoire de Robert M (mis en examen le 15 mai).


11 – Les MC sont reçus à Rabat par l'ambassadeur de Grande-Bretagne, l'inspecteur en chef de la police et le ministre de l'Intérieur, ainsi que les représentants de trois associations de protection des droits de l'enfant. 




 

L'appartement 5A, réquisitionné comme scène de crime, est rendu à sa propriétaire qui y logera des amis jusqu'au 19 juin.

1700 personnes déjà ont signé une pétition à l'attention des services sociaux du Leicestershire, les priant d'enquêter sur les circonstances dans lesquels trois enfants totalisant sept ans se sont trouvés seuls dans un appartement loué au rez-de-chaussée et non fermé à clef.


12 – Après avoir vu le ministre marocain des affaires religieuses à qui ils demandent de prier pour Madeleine, les MC repartent à PDL où ils apprennent qu'une lettre anonyme et un plan désignant l'endroit où est enterrée Madeleine ont été publiés dans De Telegraaf (Pays-Bas).

Kate (Diary) est très agacée par la lenteur de réaction de la PJ : Madeleine mérite mieux que ça, il faut qu'ils donnent tous le meilleur d'eux-mêmes.

Comme en écho aux paroles de Gerald MC déplorant que le Portugal ne dispose pas de base de données concernant les prédateurs sexuels, les éléments du traité de coopération policière de Prüm, signé le 27 mai 2005 par 7 États-membres dont la France, sont désormais intégrés, légèrement modifiés, au cadre législatif de l'Union européenne (l'Allemagne préside l'UE jusqu'à la fin du mois, ensuite ce sera le tour du Portugal). Conclue en dehors de l'UE, faute d'accord possible à 27 dans un domaine qui exige l'unanimité, cette Convention internationale controversée (le diable ou Big Brother pourrait s'y nicher) prévoit notamment un accès automatique aux fichiers concernant les empreintes, génétiques et digitales, et l'immatriculation automobile.  
Madeleine et son ravisseur continuent à apparaître partout, peu de régions de la planète échappent sinon à la sagacité du moins au zèle de la population.
 
À une quinzaine de jours de son départ de 10 Downing Street, Tony Blair déclare à l'agence Reuter que les médias opèrent comme des bêtes fauves prêtes à déchirer individus et réputations dans leur lutte pour les parts de marché compte tenu de la concurrence de la Toile, les organes de presse chassent en meute, aucun ne voulant rester en rade. 

Chris Eyre et Bob Small (LC) sont à Faro pour une réunion avec Guillermino Encarnação, Luís Neves et Gonçalo Amaral pour mettre à plat la coopération policière et déterminer ce qui fait défaut. 
 
Where is Wally ?

13 Au consulat britannique de Portimão, les polices portugaise et britannique assurent les MC de l'afflux régulier des renseignements.

Gerald (blog) s'indigne que l'on rende publique une lettre anonyme (prétendant savoir où Madeleine est enterrée) avant d'en examiner la crédibilité. 
On dirait que tout ce qui évoque la mort de MMC tue celle-ci. Pourtant, si ses parents ont vu juste avec la paedophilie, le sort d'une Madeleine vivante est tout sauf à envier.

Pat Brown - The Madeleine McCann Letter






14 – La PJ reçoit un courriel anonyme prétendant savoir où se trouve Madeleine. Kate (Diary) s'indigne qu'il y ait tant de gens détraqués et méchants et qualifie le message de plaisanterie
 
Date probable du  projet de campagne avec Jon Corner qualifié par Gerald MC de "wider agenda" et des photos où GMC porte un pantalon beige avec des boutons sur le côté, au dessus du genou, comme Smithman. Un assez long googling de pantalons à boutons de ce type n'a donné aucun résultat : pas à la mode en tout cas !

Spiked - "Castrate this stick debate" : Pas une autre panique pédophile britannique ? Il faudrait mettre un terme à l'obsession malsaine de l'abus sexuel de l'enfant. Point final.


16 – Dans un entretien accordé à l'hebdomadaire catholique The Tablet (mais aucune allusion dans son blog), Gerald MC narre l'épiphanie du 8 mai dans l'église de PDL, quelques jours après la disparition de Madeleine : Je me vis mentalement dans un tunnel avec, au bout, une lumière extrêmement étroite et distante, puis la lumière se déploya et le tunnel s'élargit de plus en plus et prit différentes directions... Je ne puis assurer que c'était une vision car je ne sais pas bien ce que c'est, mais cette image mentale m'a certainement aidé à prendre des décisions. Je suis devenu un homme possédé cette nuit-là. Le jour suivant, j'étais debout à l'aube et au téléphone. 



17 – Lors d'une conférence de presse, l'inspecteur O. de Sousa reconnaît que des indices cruciaux ont pu être détruits dans les heures qui ont suivi la disparition, la scène du crime n'ayant pu être isolée qu'après le passage de plus de vingt personnes dans la chambre des enfants. Le CC prévoit une amende si la scène de crime a été polluée. Les MC s'indignent et Kate, car il est trop tard pour téléphoner à quelqu'un (mais elle envoie un SMS de protestation à Ricardo Paiva), hurle dans son Diary : Comment osent-ils insinuer que la vie de notre fille pourrait être en danger à cause nous ? Ce cri du cœur a un accent de sincérité, mais fait douter que ces parents modèles, quasiment parfaits, puissent avoir paradoxalement mis leurs enfants en danger en les laissant seuls dans un appartement accessible à tout un chacun.  
Dans "Madeleine", KMC cite la PJ remarquant que la scène du crime avait été contaminée par les MC et leurs amis, détruisant des éléments probants vitaux. Le fait est, c'est lui-même qui l'a déclaré, que la première chose qu'a faite Gerald MC, avant même de chercher sa fille, a été de se prouver/prouver que le volet roulant était ouvrable de l'extérieur.

Les recherches qu'a déclenchées la lettre anonyme (du 12) n'aboutissent à rien.

GMC (blog) décrit le premier et prochain événement global d'une campagne au long cours.

Tony (encore premier ministre) et Cherie Blair appellent Kate MC pour savoir comment ils vont. CB promet un second video clip de 20 secondes à diffuser sur YouTube. TB offre son aide.



18  Guilhermino Encarnação, avec qui les MC ont des réunions régulières au consulat britannique de Portimão, parvient à les calmer. Gerald conclut qu'ils sont certains qu'on n'a pas eu l'intention de critiquer leurs actes de la nuit où Madeleine a disparu. Les relations MC/PJ sont au beau fixe, assure l'inspecteur O. de Sousa selon lequel rien n'indique que l'enfant soit morte. 

19 – Envoi des profils d'ADN mitochondrial provenant des vestiges prélevés dans l'appartement 5A.



Logo de la licorne rose invisible
  Peu après son arrivée à Londres, Gerald MC est délesté de son porte-feuille, superbe occasion pour les Red Tops d'y aller de leur petit couplet  mélodramatique : photos uniques, photos perdues. Le porte-feuille sera retrouvé intact dix jours plus tard.  
Gerald a rendez-vous au Foreign Office qui veut rappeler le chargé de communication Clarence Mitchell. Madeleine's Fund dispose de fonds suffisants pour payer un remplaçant.
Il est probable que Alex Woolfall, engagé par le tour-opérateur MW, s'était retiré en raison des donations reçues par MF. Il ne semble pas que MF ait payé qui que ce soit jusqu'à présent. En effet Kate MC ("Madeleine") écrit :
Reluctantly, Gerry agreed. We honestly hadn’t bargained for having to pay a salary for media liaison out of the fund, which we’d envisaged being used primarily to meet costs related directly to the search for Madeleine.
Comme les campagnes de sensibilisation reposent essentiellement sur la visibilité médiatique, on comprend mal pourquoi payer quelqu'un chargé des rapports avec la presse soit vu comme sans lien avec la "recherche".
Gerald MC, John MC et Jon Corner engagent pour le compte de Madeleine's Fund Justine McGuiness comme porte-parole et organisatrice des campagnes de sensibilisation. JMC entre en fonction immédiatement.

Le "clan" MC expérimente l'utilisation de nouveaux médias et de la publicité locale, particulièrement en Europe (blog).

Questionné sur Madeleine lors de l'enregistrement d'une interview pour BBC World service, diffusée le 22, Gerald MC se refuse à sculer, mais dit que les chances sont grandes qu'on ne lui ait pas fait du mal. Tout le monde s'étonne évidemment, mais in petto, car si les malheureux parents espèrent, grand bien leur fasse.



20 Retour à PDL où les signalements continuent d'affluer massivement, dispersant l'attention ou tissant un rideau de fumée.

Le coordonnateur Gonçalo Amaral est informé qu'un téléphone mobile sous surveillance a été donné à Gerald MC, en cas de tentative d'extorsion.

21 – Réunion hebdomadaire au consulat britannique pour faire le point avec les policiers portugais.
Kate MC ne comprend pas (Diary) pourquoi Dieu ne répond pas à ses prières.
Gerald MC obtient-il alors le numéro de téléphone de José Freitas (SY), go-between entre les Anglais et les Portugais, en raison de sa lusophonie ? Toujours est-il qu'il l'appelle (quelques secondes.. ?). Le surintendant du LC, Stuart Prior entre en contact téléphonique plusieurs fois avec Gerald MC. La PJ n'en est pas consciente (les relevés de l'opérateur de téléphonie mobile ne parviendront à la PJ qu'en décembre 2007).



22 – Le cinquantième jour de la disparition est marqué par un lâcher de cinquante ballons verts et jaunes (couleurs censées symboliser l'espoir) ou de cerfs-volants ou de pigeons depuis 300 points de la planète (de la Nouvelle-Zélande à l'Argentine en passant par les Émirats arabes unis).

La beauté du lancement était sa dimension locale et internationale avec la couverture médiatique répandant l'image de Madeleine au loin et partout (blog).   

Justine McGuiness arrive à PdL, elle va s'occuper de la campagne Find Madeleine et assumer le rôle de liaison avec les médias en remplacement de Clarence Mitchell. Elle restera avec les MC jusqu'à leur départ du Portugal.



24 – Gerald (blog) observe que les journalistes ont suivi la consigne de discrétion car ils ont pratiquement disparu de PDL. Seul un caméraman et un photographe les attendait devant l'église.


26 –  Nouvelle rencontre des MC avec Luis Neves (chef de la brigade anti-gangs) et Guilhemino Encarnação (directeur régional de la PJ). Les MC parlent du "chasseur" de disparus sud-africain qui leur a dit que les cheveux de Madeleine avaient pointé vers PDL, mais qu'il lui fallait, pour l'étape suivante, être à PDL. Les MC insistent tellement que la PJ finit par accepter qu'ils fassent venir le "sourcier". Curieusement ni Gerald, ni Kate n'y font allusion dans leurs blog et diary respectifs, mais, dans "Madeleine", où cette réunion est datée du 28 juin, Kate se dit étonnée que les policiers aient accepté la venue du sourcier. 
Kate évoque la question de Robert M, qui manifestement la trouble, et, lorsqu'elle rappelle que Fiona WP, Rachael MO et Russell TB ont déclaré avoir vu Robert M dans les parages du 5A le soir du 3 mai, se sent agressée par la réaction de Luis Neves. Celui-ci rétorque en effet que ces TP3 n'en ont pas parlé dans leurs dépositions. Kate insiste, ils ont déposé après la constitution de Robert M comme arguido (témoin assisté). Effectivement Rachael MO a, le 15 mai, signalé le comportement étrange de Robert M, le 3 mai (mais elle avait déjà été entendue deux fois sans rien en dire), tandis que Fiona et Russell (qui été entendu deux fois sans rien en dire) ont déposé le 16.  Kate se défend toutefois d'insinuation de culpabilité, mais Luis Neves ne l'entend pas ainsi et Kate en conclut qu'elle a peut-être touché un nerf sensible, celui de l'ignorance/impuissance inavouée.

  Gerald MC (blog) indique erronément le 112 comme le numéro d'urgence portugais alors qu'il s'agit du numéro d'urgence européen en place depuis les années 1990. Certains pays ont conservé leur numéro national en sus. Un Allemand en Espagne appelant son numéro d'urgence national (110) sera redirigé automatiquement vers le 112 où on lui parlera au moins en anglais.

  Le hit de 1991 Everything I Do du rocker Bryan Adams sert de fond sonore, sur le site Find Madeleine, à un montage de photos destiné à attirer l'attention sur le colobome. Les critiques se demandent si l'initiative est bonne pour Madeleine ou pour la carrière du chanteur.

Dans  My opinion about Gerry and Kate MC Paulo Reis montre que les journalistes ne sont pas exempts de la foi du charbonnier, sont capables d'exclure tout raisonnement quand l'émotion prend le dessus.


28 – Les lecteurs du blog de Gerald MC sont fort interloqués d'y lire que ils sauront maintenir un haut profil pour la disparition de Madeleine à... long terme (blog). N'espère-t-on pas à chaque seconde retrouver cette petite fille ?

Un couple (un Italien et une Portugaise) est arrêté en Espagne pour tentative d'extorsion. 

L'appartement G5A est occupé par 3 personnes jusqu'au 12 juillet.

29 – GMC récupère son porte-feuille avec tous ses papiers cartes de crédit et euros.


30 L'hebdomadaire Sol publie un article intitulé "Un pacte de silence", qui n'écarte pas la possibilité d'implication des MC et de leurs compagnons de voyage en raison des contradictions émaillant leurs dépositions. En extrapolant ce qui n'est qu'un consensus en fait de discrétion, les journalistes ont ouvert la voie au malentendu. Il n'y eut pas de serments à proprement parler, il est légitime que le groupe des 7, dont la plupart connaissaient à peine les MC, n'aient pas voulu ajouter à leur souffrance en répondant à des médias plus intéressés par le spectaculaire que par la vérité. 
Toutefois, la  réaction de Russell TB, interrogé au téléphone et probablement à bout de patience, est très éclairante : Je n'ai rien d'autre à vous dire, je ne vais pas mettre à mal l'engagement que j'ai pris auprès de Kate et Gerry. Ils veulent contrôler toute l'information qui est publiée. 



Page suivante ici